Création du Comité Pierre-Demers - « La promotion du français doit être une priorité constante » - Maka Kotto

QUÉBEC, le 2 nov. 2015 /CNW Telbec/ - Le porte-parole du Parti Québécois responsable de la Charte de la langue française, Maka Kotto, tient à souligner la création, par la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, du Comité Pierre-Demers pour la promotion du français dans les sciences.

« C'est une excellente initiative de la société civile! Force est d'admettre que les communications dans le domaine scientifique sont principalement en anglais. Toutefois, je ne crois pas qu'il faille en faire une fatalité, comme le croient certains. Il faut plutôt saisir toutes les occasions pour faire la promotion du français. Pierre Demers fut un combattant remarquable et acharné. Il a consacré sa vie à promouvoir les échanges scientifiques en français. Son fils, Joël, présidera le Comité. Je suis très heureux qu'il reprenne le flambeau et poursuive cette lutte fondamentale », a déclaré Maka Kotto.

Celui-ci a par ailleurs profité de l'occasion pour dénoncer le piètre bilan libéral sur le plan de la situation du français au Québec. « Le gouvernement libéral de M. Couillard est à mes yeux le pire que le Québec ait connu en matière de défense et de promotion de la langue française. Il y a ici quelque chose qui relève de la capitulation tranquille, voire de l'indifférence. Ce gouvernement nie carrément le fait que le français est en déclin dans l'espace public québécois. Rappelons par exemple qu'en plus d'avoir sabré les budgets des organismes dédiés à la protection et à la promotion de la langue, ce gouvernement refuse de modifier la loi 101 pour y assujettir les entreprises à charte fédérale, sous prétexte que cela pourrait choquer le Canada! », a-t-il dénoncé.

Le député considère également que la ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française, Hélène David, se traîne les pieds dans l'ensemble des dossiers relatifs à la promotion et à la défense de la langue française. « Il y a cinq mois, après plusieurs questions posées en Chambre, la ministre avait fini par annoncer son intention de déposer un projet de règlement qui obligerait les détaillants à ajouter un descriptif en français à leur marque de commerce. Nous attendons toujours! Il en est de même quant à la révision du processus de francisation des chantiers éphémères, tel que celui du CHUM, annoncée il y a sept mois. Après tout ce temps, nous n'avons même pas encore vu l'ombre d'un projet de modification », a-t-il ajouté.

Notons aussi que plus récemment, le gouvernement n'a pas cru bon d'être représenté au deuxième Forum économique de la Francophonie, à Paris. « La protection et la promotion du français, ce n'est que dans les grands discours du premier ministre qu'on en entend parler. Quand il est temps d'agir concrètement, le gouvernement libéral brille par l'absence et l'indifférence », a conclu Maka Kotto.

 

SOURCE Aile parlementaire du Parti Québécois

Renseignements : Antonine Yaccarini, Directrice adjointe aux relations avec les médias, Aile parlementaire du Parti Québécois, 418 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.