Création de « Transition énergétique Québec » : la responsabilité de la lutte aux changements climatiques ne devrait pas échapper à Environnement Québec, selon le SFPQ

QUÉBEC, le 24 févr. 2016 /CNW Telbec/ - Le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ) réclame que la coordination des actions du gouvernement du Québec en matière de lutte aux changements climatiques demeure sous la responsabilité du ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC). Selon ce qui a été rapporté dans les médias, une nouvelle entité qui porterait le nom de « Transition énergétique Québec » relèvera du ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles (MERN), et non du responsable de l'Environnement.

Pour le SFPQ, l'amélioration de la gestion du Fonds vert ne doit pas servir de prétexte pour dépouiller le ministère chargé de la protection de l'environnement de l'une de ses principales responsabilités. « La transition vers une économie faible en carbone est un objectif vital pour le Québec. Ce n'est certainement pas en confiant la responsabilité de la nouvelle politique énergétique et de la lutte aux changements climatiques à un organisme tiers, géré par un CA plutôt qu'un ministère, que l'on pourrait améliorer l'imputabilité des élus et de l'administration publique en matière de transition énergétique. Si par-dessus le marché cet organisme relève d'un ministère à vocation économique comme le MERN, pourquoi alors ne pas clairement changer le nom du ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques ? », questionne la présidente générale du SFPQ Lucie Martineau.

Le Syndicat rappelle que le gouvernement du Québec a établi une cible ambitieuse de réduction des gaz à effet de serre du Québec pour 2030, soit 37,5 % sous le niveau de 1990. « Si le gouvernement actuel prend réellement au sérieux cet objectif, qu'il alloue au plus vite les ressources suffisantes à notre ministère à vocation environnementale afin qu'il puisse aider le Québec à opérer cette nécessaire transition vers une véritable économie verte et viable », de conclure madame Martineau.

Le SFPQ est un syndicat indépendant qui regroupe environ 42 000 membres à travers le Québec, dont quelque 31 000 sont issus de la fonction publique québécoise et répartis comme suit : près de 27 000 employés de bureau et techniciens et environ 4 000 ouvriers travaillant au sein de divers ministères et organismes. Les 11 000 autres membres proviennent du secteur parapublic.

 

SOURCE Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec

Renseignements : Éric Lévesque, Responsable des relations avec les médias, Tél. : 418 623-2424, poste 338, Cell. : 418 564-4150, eric.levesque@sfpq.qc.ca

Profil de l'entreprise

Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.