Coupures fédérales : Un impact socio-économique direct pour les villes et régions québécoises

MONTRÉAL, le 19 juill. 2012 /CNW Telbec/ - L'Alliance de la Fonction publique du Canada, région du Québec (AFPC-Québec), dénonce l'ensemble des coupures annoncées par le gouvernement conservateur du Canada depuis le mois d'avril dernier. Trois semaines après la dernière vague de coupures, l'AFPC-Québec rappelle que l'ensemble des coupures mettront en danger la santé et la sécurité de la population, compromettront sérieusement les services offerts aux citoyens en plus de fragiliser l'économie de plusieurs villes et régions du Québec.

L'impact sur les services publics

« Moins de travailleuses et de travailleurs qui offrent des services, c'est moins d'inspections des aliments, moins d'inspections dans l'aviation civile, moins de contrôles en environnement et plus de retards dans le traitement des demandes d'assurance emploi et de pension de vieillesse.  C'est absolument déplorable et révoltant, » affirme Magali Picard, vice-présidente exécutive régionale de l'AFPC-Québec.

L'AFPC-Québec rappelle que les coupures auront un impact direct sur les services publics qui assurent la santé et la sécurité de la population.  La population devra également attendre plus longtemps, et au bout du compte, elle aura moins de service.

L'impact socio-économique

« Ce gouvernement ment à la population.  Il proposait un plan pour l'économie et l'emploi, alors qu'il s'apprête à supprimer des centaines d'emplois dans toutes les régions du Québec. Les travailleuses et les travailleurs fédéraux génèrent des activités économiques importantes.  Est-ce que les municipalités du Québec peuvent se passer d'emplois de qualités chez-elles? » s'interroge Mme Picard.

L'AFPC-Québec tient également à dénoncer le plan pour l'exclusion sociale et la pauvreté du gouvernement conservateur. Avec des emplois de qualités et un salaire annuel moyen de 55 000$, les fonctionnaires fédéraux aident à faire tourner l'économie de leur région.  En supprimant des dizaines ou des centaines d'emplois, le gouvernement conservateur n'aide en rien l'économie et l'emploi. À l'heure actuelle, le gouvernement conservateur a mis 2350 membres de l'AFPC au Québec au ballotage.

Pour faire le point sur la situation socio-économique des régions et des municipalités du Québec, l'AFPC-Québec a recensé les coupures annoncées depuis avril dernier par villes et régions québécoises.  Il est important de souligner que ces données ne concernent que les membres de l'AFPC au Québec et n'inclut pas les coupures ou les mesures d'attritions en place depuis 2007.  Pour y voir plus clair, nous vous invitons à consulter l'annexe.

L'AFPC représente plus de 178 000 membres au Canada. Au Québec, affiliée à la FTQ, l'AFPC-Québec regroupe plus de 40 000 membres dans le secteur public fédéral, les universités québécoises ainsi que dans le secteur privé.

Annexe

Recensement des membres de l'AFPC au Québec (excluant la région de l'Outaouais) mis au ballotage par le gouvernement conservateur du Canada et pouvant perdre leur emploi.

Données d'avril à juin 2012, tous ministères ou agences confondus.  Veuillez noter qu'environ 400 personnes n'ont toujours pas été associées à une ville.  Impact économique potentiel basé sur un salaire annuel moyen de 55 000$.

MONTRÉAL :
587 emplois pour un impact économique de 32 285 000$

  • Ensemble des municipalités de l'Ile de Montréal

QUÉBEC / QUÉBEC MÉTROPOLITAIN :
409 emplois pour un impact économique de 22 495 000$

  • Beauport : 1
  • Donnacona : 6
  • Lévis : 4
  • Québec : 230
  • Sainte-Foy : 7
  • Saint-George : 10
  • Valcartier : 151

MONTÉRÉGIE :
312 emplois pour un impact économique de 17 160 000$

  • Boucherville : 26
  • Brossard : 12
  • Cantley : 2
  • Chambly : 67
  • Coteau-du-Lac : 4
  • Cowansville : 6
  • Farnham : 14
  • Granby : 1
  • Longueuil : 3
  • Ormstown : 1
  • Sorel-Tracy : 5
  • Saint-Hubert : 6
  • Saint-Hyacinthe : 7
  • Saint-Jean : 144
  • Saint-Ours : 3
  • Saint-Paul de l'Île-aux-Noix : 4
  • Sainte-Julie : 1
  • Varennes : 1
  • Vaudreuil-Dorion : 5

LAVAL / LAURENTIDES / LANAUDIÈRE / ABITIBI-TÉMISCAMINGUE :
293 emplois pour un impact économique de 16 115 000$

  • Joliette : 3
  • La Macaza : 6
  • Laval : 205
  • Monet : 2
  • Mont-Laurier : 4
  • Montebello : 4
  • Repentigny : 10
  • Rouyn-Noranda : 20
  • Saint-Jérôme : 5
  • Sainte-Agathe : 1
  • Sainte-Thérèse : 2
  • Saint-André D'Argenteuil : 2
  • Saint-Lin : 1
  • Sainte-Anne-des-Plaines : 16
  • Témiscamingue : 4
  • Terrebonne : 1
  • Val d'Or : 7

BAS-ST-LAURENT / GASPÉSIE / ÎLES-DE-LA-MADELEINE / CÔTE-NORD :
185 emplois pour un impact économique de 10 175 000$

  • Baie Comeau : 7
  • Chandler : 5
  • Gaspé : 37
  • Grosse-Île : 1
  • Havre-St-Pierre : 12
  • La Pocatière : 3
  • Matane : 1
  • Mont-Joli : 15
  • New Richmond : 30
  • Pointe-à-la-Croix : 5
  • Port-Cartier : 5
  • Rimouski : 36
  • Rivière-au-Renard : 1
  • Rivière-du-Loup : 3
  • Sept-Îles : 15
  • Tadoussac : 9

ESTRIE / CENTRE-DU-QUÉBEC :
103 emplois pour un impact économique de 5 665 000$

  • Compton : 4
  • Drummondville : 19
  • Frelighsburg : 3
  • Sherbrooke : 63
  • Thetford Mines : 7
  • Victoriaville : 7

MAURICIE:
59 emplois pour un impact économique de 3 245 000$

  • Becancour : 1
  • Shawinigan : 46
  • Trois-Rivières : 12

SAGUENAY / LAC-ST-JEAN/CHIBOUGAMEAU / CHAPAIS :
42 emplois pour un impact économique de 2 310 000$

  • Alma : 7
  • Chicoutimi : 13
  • Dolbeau-Mistassini : 4
  • Jonquière : 16
  • Saguenay : 2

SOURCE Alliance de la Fonction publique du Canada, région du Québec

Renseignements :

Patrick Leblanc, attaché politique, 514-706-5997


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.