Coupes dans les services professionnels en éducation - Le déclin du système d'éducation public est-il commencé ?

MONTRÉAL, le 20 juin 2014 /CNW Telbec/ - La Fédération des professionnelles et professionnels de l'éducation (FPPE-CSQ) et la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) s'indignent de la suppression de postes professionnels en éducation au Saguenay et à Montréal. Elles voient, dans ces coupes de services aux élèves, la preuve que l'accumulation de compressions budgétaires met carrément en danger l'intégrité du système scolaire.

« La commission scolaire de La Jonquière met à pied 15 professionnelles et professionnels, soit 25 % de tous ses effectifs professionnels, c'est aberrant », s'indigne la présidente de la FPPE-CSQ, Johanne Pomerleau, qui déplore également que la Commission scolaire de Montréal prévoie aussi des coupes dans les services directs à l'élève.

« La commission scolaire de La Jonquière a grand besoin de se faire rappeler à l'ordre. Sa décision est d'autant plus incohérente qu'elle reçoit du ministère des sommes destinées à certains postes qu'elle a coupés. Au bout du compte, le prix à payer est beaucoup plus élevé que les économies escomptées puisque ce sont directement les élèves qui écopent », déplore la présidente de la CSQ, Louise Chabot.

Un signal d'alarme

Avec 600 millions de dollars de compressions, après que trois gouvernements successifs aient promis que les services aux élèves ne seraient pas touchés, force est d'admettre qu'on a induit la population en erreur.

La FPPE-CSQ et la CSQ sonnent l'alarme. Les exemples de coupes dans les services aux élèves se multiplient et celles qu'on fait présentement dans les services professionnels ne sont que la pointe d'un gigantesque iceberg. Elles marquent le début d'un déclin dont le système d'éducation se remettra difficilement.

« À force de sabrer dans les services, on désorganise et démantèle le système d'une façon si profonde qu'il ne sera plus possible de revenir en arrière. C'est arrivé à la fin des années 1990 avec l'obsession du déficit zéro, quand on a vidé les écoles d'une expertise précieuse à leur bon fonctionnement. Le système d'éducation commençait à peine à s'en remettre. Quand apprendra-t-on de l'histoire ? », questionne Johanne Pomerleau.

« Comment peut-on espérer lutter contre le décrochage et l'intimidation, avec de constantes compressions dans les budgets des commissions scolaires qui, elles, en arrivent à se départir de ressources intervenant justement sur ces problématiques ? C'est incompréhensible », conclut la présidente de la FPPE-CSQ.

Profil de la FPPE (CSQ)

La Fédération des professionnelles et professionnels de l'éducation du Québec (FPPE-CSQ) représente 19 syndicats regroupant 7 300 membres répartis dans la quasi-totalité des commissions scolaires du Québec, francophones, anglophones, Crie et Kativik. Elle compte parmi ses membres différentes catégories de personnel dans les secteurs administratif, pédagogique et dans les services directs aux élèves (entre autres, conseillères et conseillers pédagogiques, psychologues, psychoéducatrices et psychoéducateurs, orthophonistes, conseillères et conseillers d'orientation, orthopédagogues, bibliothécaires et animatrices et animateurs à la vie spirituelle et à l'engagement communautaire).

SOURCE : Fédération des professionnelles et professionnels de l'éducation du Québec (FPPE-CSQ)

Renseignements :

Karine Lapierre,
Conseillère en communication, FPPE-CSQ
Téléphone : 514 213-4412
Courriel : fppe.lapierre.karine@csq.qc.net


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.