Coupes à Radio Canada International (RCI) - Manifestation en appui à RCI

MONTRÉAL, le 20 juin 2012 /CNW Telbec/ - Réunis devant la maison de Radio-Canada à Montréal, de  nombreux manifestants sont venus signifier, ce midi, leur appui au Comité d'action de RCI, formé d'employé-es de Radio Canada International. Le Comité d'action de RCI en a profité pour exiger du gouvernement fédéral qu'il annule les compressions budgétaires abusives imposées à RCI, et lui accorde son autonomie financière face à la direction de Radio-Canada-CBC.

Rappelons que la direction de Radio-Canada-CBC annonçait ce printemps que le budget de RCI serait amputé de 80 %, passant de 12,3 millions à 2,3 millions de dollars, et la fermeture de sa salle de nouvelles. RCI, la voix du Canada à l'étranger depuis 67 ans, cessera d'émettre sur ondes courtes et sur satellites le 24 juin prochain. Pour sa part, le ministre James Moore modifiait, le 7 juin dernier, le décret en conseil qui dicte à Radio-Canada-CBC ses obligations en vertu de la Loi sur la radiodiffusion et Radio Canada International. Ainsi, la SRC n'est plus contrainte d'offrir une programmation sur ondes courtes et n'a plus à consulter le ministère des Affaires étrangères afin de déterminer les zones géographiques desservies par RCI ainsi que les langues de diffusion de Radio Canada International.

Des auditeurs coupés du Canada
En mettant ainsi fin à la radiodiffusion de RCI et en l'obligeant à se limiter au Web, ce sont des millions d'auditrices et d'auditeurs qui seront privés de nouvelles non censurées provenant du Canada. Rappelons que dans de nombreux pays, dont la Chine, l'accès à Internet est très limité, pour ne pas dire censuré. Les autorités chinoises ont d'ailleurs choisi de bloquer l'accès au site Web de RCI, alors que les fréquences en ondes courtes de Radio Canada International ne le sont pas. Malheureusement, la récente décision du ministre Moore de fermer l'accès à la programmation radio de la section chinoise de RCI vient plonger dans le noir des centaines de milliers de Chinois. De plus, plusieurs partenaires économiques importants du Canada, dont l'Inde, la Russie et le Brésil, seront aussi privés des nouvelles du Canada, puisque le site Web de RCI y est soit bloqué, soit extrêmement difficile d'accès.

D'autre part, en éliminant l'obligation de consulter le ministère des Affaires étrangères, Radio-Canada-CBC a dorénavant le champ libre pour sabrer sauvagement dans les services de RCI offerts en Ukraine, en Russie et au Brésil.

Une responsabilité gouvernementale
Pour le porte-parole du Comité d'action de RCI, Wojtek Gwiazda, réalisateur et animateur à Radio Canada International, le gouvernement fédéral doit intervenir auprès de la direction de Radio-Canada-CBC afin d'assurer la survie de RCI. « Nous estimons qu'il revient au parlement canadien et non à Radio-Canada-CBC de décider de la force ou de la faiblesse de la voix et de la présence du Canada dans le monde. Même si nous savons que le gouvernement canadien ne souhaite pas interférer dans la programmation ou les affaires internes de la société d'État, nous estimons que Radio-Canada-CBC a été trop loin en défiant l'esprit de la loi canadienne sur la radiodiffusion.»

Pour sa part, le président du Syndicat des communications de Radio-Canada (SCRC), Alex Levasseur, affirme qu'il est essentiel que le Canada garde sa voix dans le monde. « Ce qui fait le caractère unique de RCI n'est pas seulement que nous diffusons en plusieurs langues, mais aussi que nous expliquons le Canada au reste de la planète dans des langues différentes. Notre programmation faite sur mesure pour un auditoire peu informé sur le Canada est utile aux secteurs canadiens du commerce, du tourisme et de l'immigration, qui profitent grandement du rayonnement radiophonique de RCI dans le monde. La voix du Canada y est une source journalistique internationalement reconnue et respectée, et ce, depuis 67 ans ».

Pour plus d'informations, consultez le www.rciaction.org/blog

Le SCRC regroupe près de 1800 employés de Radio-Canada-CBC au Québec et à Moncton et est affilié à la Fédération nationale des communications de la CSN.

SOURCE CSN

Renseignements :

Noémi Desrochers, Service des communications de la CSN
Cellulaire : 514 216-1825 ; bureau : 514 598-2162.

Source : Syndicat des communications de Radio-Canada (SCRC) FNC-CSN


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.