Coupe de 10 % du salaire pour les travailleurs sylvicoles en forêt privée

RIMOUSKI, QC, le 6 août /CNW Telbec/ - Les membres du Syndicat national de la sylviculture (SNS -CSN) ont manifesté ce matin devant les bureaux de l'Agence régionale de mise en valeur des forêts privées du Bas-Saint-Laurent. Ils dénonçaient la décision de l'agence de revoir à la baisse sa grille déterminant la rémunération des traitements sylvicoles.

Ces dernières semaines, le syndicat a rencontré l'agence pour entendre les explications du conseil d'administration. Nous savons que l'agence s'est vu réduire son budget de 1,4 M$ cette année par le ministère des Ressources naturelles et de la Faune. Par ailleurs, l'agence n'a jamais fait le lien entre cette coupe budgétaire et la réorganisation de la grille. Au contraire, elle prétend que cette réévaluation de la grille a été faite pour déterminer le coût réel de production. C'est pourquoi, les coûts reliés aux travaux sylvicoles ont été fixés à la baisse pour 2010, privant les travailleurs sylvicoles membres de la CSN de 5 % de leur rémunération cette année et de 5 % supplémentaire pour 2011. Le syndicat n'acceptera pas que ses membres fassent les frais d'une décision arbitraire de la part de l'agence.

"L'agence doit revenir sur sa décision qui a pour effet d'amputer les salaires des travailleurs sylvicoles. Aussi, nous réclamons que les pertes de salaires de cette année soient remboursées aux travailleurs victimes de cette réduction de salaire déguisée et tout à fait inacceptable. Par ailleurs, il ne faut pas oublier que ces travailleurs sont rémunérés à forfait et qu'ils doivent assumer en totalité leurs dépenses", déclare René Martel, président du SNS-CSN.

"Si l'agence est si préoccupée quant aux conditions des ouvriers sylvicoles, pourquoi s'entêter à maintenir cette position ? Nous vivons déjà une situation difficile par rapport à l'emploi au Bas-Saint-Laurent. Taux de chômage élevé, emplois précaires, saisonniers, et en ce sens, nous nous battons pour rendre permanente la mesure transitoire de l'assurance emploi pour la région afin de s'assurer que nos travailleurs puissent subvenir à leurs besoins, et ce, tout au long de l'année. Nous sommes très préoccupés par cette situation et nous ne resterons pas les bras croisés. Qu'on nous dise clairement à quoi et à qui profiteront ces coupes ? Mais une chose est certaine, on n'acceptera pas que l'on prenne directement l'argent dans les poches de nos travailleurs", de conclure Nancy Legendre, présidente du Conseil central du Bas-Saint-Laurent.

Le Syndicat national de la sylviculture (CSN), qui regroupe actuellement plus de 800 membres répartis dans quatorze sections, est affilié à la Fédération des travailleurs et des travailleuses du papier et de la forêt (FTPF - CSN), au Conseil central du Bas-Saint-Laurent (CCBSL - CSN) et à la Confédération des syndicats nationaux (CSN).

SOURCE CSN

Renseignements : Renseignements: Luc Bessette, Service des communications de la CSN, Cellulaire: 514 703-0775; bureau: 514 598-2264; Source: FTPF-CSN


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.