COREM met son personnel professionnel en lockout

QUÉBEC, le 8 juin 2012 /CNW Telbec/ - Ce matin, alors qu'ils s'apprêtaient à retourner au travail après un débrayage d'une journée, les membres du Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ), ainsi que ceux de l'Association professionnelle des ingénieurs du gouvernement du Québec (APIGQ) travaillant à COREM ont appris qu'ils étaient en lockout. « Nos membres ont exercé avec modération un droit qui leur est conféré par le Code du travail et l'employeur leur répond par l'attirail lourd », s'étonne le président du SPGQ Gilles Dussault.

Dans ce conflit de travail, l'employeur essaie de contourner les négociateurs désignés; il a en effet fait parvenir un communiqué à propos de ses offres directement aux salariées et salariés membres du SPGQ et de l'APIGQ, ce qui est lui formellement interdit. Une plainte sera d'ailleurs déposée à ce sujet à la Commission des relations du travail. La direction prétend par ailleurs publiquement que son offre déposée la semaine dernière prévoit des hausses salariales de 5,2 % pour 2010, de 4,2 % pour 2011 et de 4,5 % pour 2012.

En réalité, les augmentations de salaire dépendent d'une grille excessivement complexe qui laisse beaucoup de place à l'arbitraire patronal; la plupart des employés touchés par ce conflit n'auront pas droit à de telles augmentations. Rappelons qu'il n'y a eu aucune augmentation de salaire normalement due à la progression de carrière depuis la fin de la convention collective, soit depuis le début de 2009.

Les salaires versés par COREM à son personnel professionnel ne sont pas compétitifs par rapport à ceux versés ailleurs pour un travail similaire. Cela laisse planer un doute quant à la volonté de la direction d'attirer et de retenir la main-d'œuvre professionnelle, et ce, alors que l'expertise de COREM est un rouage majeur pour assurer un développement durable du secteur minier, particulièrement dans le contexte du Plan Nord. COREM est un consortium de recherche minérale à but non lucratif qui réalise des travaux de recherche et de caractérisation pour les intervenants du secteur minier au Québec.

« Nous demandons à l'employeur d'agir de bonne foi en cessant son lockout et en déposant de nouvelles offres plus respectueuses de son personnel professionnel », de renchérir monsieur Gaston Plante, secrétaire trésorier de l'APIGQ.

Le SPGQ est le plus grand syndicat de professionnelles et professionnels du Québec. Il représente quelque 23 000 cotisantes et cotisants, dont environ 16 000 dans la fonction publique, 3500 à l'Agence du revenu du Québec et quelque 3000 en santé, en éducation et dans les sociétés d'État.

L'Association professionnelle des ingénieurs du gouvernement du Québec (APIGQ) est le syndicat qui représente les 1 200 ingénieurs qui œuvrent au sein de la fonction publique du Québec et de l'entreprise COREM.

SOURCE SYNDICAT DE PROFESSIONNELLES ET PROFESSIONNELS DU GOUVERNEMENT DU QUEBEC (SPGQ)

Renseignements :

Michelle Monette, 418 254-9218

Profil de l'entreprise

SYNDICAT DE PROFESSIONNELLES ET PROFESSIONNELS DU GOUVERNEMENT DU QUEBEC (SPGQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.