Conversations contemporaines - Qui est la regrettée Anne Chu?

OTTAWA, le 20 sept. 2016 /CNW/ - Le 29 septembre, l'ambassade des États-Unis à Ottawa et le programme Art dans les ambassades (Art in Embassies) du Département d'État, en partenariat avec le Musée des beaux-arts du Canada, clôtureront l'édition 2016 de la série Conversations contemporaines par une présentation sur le travail de l'artiste américaine récemment décédée Anne Chu. Conversations contemporaines (#artconvoAIE), qui en est actuellement à sa deuxième saison, invite d'éminents artistes américains à Ottawa pour discuter d'enjeux qui transcendent les frontières nationales, stimulent la pensée critique et tissent des liens entre les gens de différentes cultures.

Anne Chu, qui est décédée le 25 juillet dernier, était la troisième et dernière artiste au programme de la série 2016, après les artistes Kiki Smith et Theaster Gates. Ces trois artistes engagés dans la diplomatie culturelle ont participé à de nombreux programmes d'échanges d'Art dans les ambassades (Art in Embassies) et leurs œuvres ont été installées dans les ambassades, consulats et résidences d'ambassadeurs américains partout dans le monde. Ils figurent également dans la collection d'art contemporain international du Musée des beaux-arts du Canada.

Afin de souligner la valeur culturelle que garde pour nous cette artiste, dont la démarche incarne l'esprit et la mission de la série Conversations contemporaines, l'ambassade et le Musée ont décidé de présenter un programme modifié sur Chu intitulé : Qui est la regrettée Anne Chu? 

Le Musée remplacera la conversation prévue avec l'artiste par une présentation sur le travail d'Anne Chu donnée par le directeur général du Musée des beaux-arts du Canada Marc Mayer. Tracy Williams, galeriste d'Anne Chu et présidente de Tracy Williams Ltd., participera à la rencontre. Le Musée exposera également une sélection des œuvres de l'artiste, dont Chèvre suspendue, 2008, provenant de la collection du Musée.  

Originaire de New York, Anne Chu était une artiste multidisciplinaire dont l'art explore les univers de la représentation et de l'abstraction, du sujet et de l'objet, de la couleur et de la forme. Dans ses sculptures et dessins, qui empruntent à diverses références historiques et culturelles, elle s'intéressait à la manière dont les matières peuvent évoluer et se fondre les unes aux autres. La causerie du 29 septembre abordera certains de ces concepts au regard de la pratique artistique.

« Le travail d'Anne Chu me fait penser à un pont métaphorique entre l'ordinaire et le fantastique, les traditions du Vieux Monde et l'époque actuelle, et il construit aussi des passerelles entre les lieux. En 2007, Anne avait été choisie par le programme Art dans les ambassades (Art in Embassies) pour créer une œuvre permanente, Four Mountains Views, no.2, pour l'ambassade des États-Unis à Beijing. L'art d'Anne nous aide à examiner les valeurs et traditions transculturelles », a déclaré Vicki Heyman, épouse de l'ambassadeur des États-Unis au Canada, Bruce Heyman.

« Les sculptures d'Anne Chu déjouent nos attentes relativement aux matériaux d'artiste et à l'utilisation des références culturelles. Sa pratique était hybride, tout comme les objets qu'elle produisait. Depuis longtemps, je suis touché par sa perspective unique sur la relation entre l'art du passé et les besoins culturels du présent », a indiqué le directeur général du Musée des beaux-arts du Canada, Marc Mayer.

L'entrée à la conférence du 29 septembre est libre. Les places dans l'Auditorium seront attribuées selon l'ordre d'arrivée. La rencontre sera aussi retransmise en direct dans la salle de conférences adjacente.

Pour en savoir davantage sur la série, consultez www.gallery.ca/conversations/fr/.

À propos d'Anne Chu (1959 - 2016)

Anne Chu est née en 1959 à New York. Elle a étudié au Philadelphia College of Art et a obtenu une maîtrise en beaux-arts de l'université Columbia, New York. Les œuvres de Chu associent des éléments d'influences orientale et occidentale, produisant une forte dichotomie entre l'ancien et le moderne, l'abstrait et le figuratif, l'inédit et le fantastique. Son art fait le lien entre différentes visions et expressions artistiques, notamment grâce aux diverses techniques qu'elle employait afin de marier harmonieusement la forme, le contenu et la couleur d'une manière en apparence naturelle et cohérente. Si elle s'est consacrée principalement à la sculpture, créant des œuvres monumentales en bois, en céramique et en papier mâché, Chu a aussi fait des aquarelles et, plus particulièrement, des monotypes. Dans ces disciplines, elle choisissait pour thèmes les paysages, les châteaux et les chevaliers, réalisant de grandes œuvres singulières qui, si elles semblent abstraites à première vue, contiennent des éléments figuratifs qui tracent un fil conducteur dans son œuvre. Les papiers kozo japonais fabriqués à la main et les tons de terre de ses encres rehaussent la fluidité et la grâce de ses estampes. Mme Chu a reçu le prix Penny McCall 2001 ainsi que plusieurs subventions de l'Anonymous Was a Woman Foundation et de la Joan Mitchell Foundation. Ses œuvres ont été exposées dans de nombreux musées, dont le Dallas Art Museum, le Berkeley Art Museum et l'Indianapolis Museum of Art.

À propos du Musée des beaux-arts du Canada

Le Musée des beaux-arts du Canada abrite la plus importante collection d'œuvres d'art ancien et actuel canadien au monde. En outre, il réunit la plus prestigieuse collection d'art européen du XIVe au XXIe siècle au Canada, d'importantes œuvres d'art indigène, américain et asiatique ainsi qu'une collection mondialement réputée d'estampes, de dessins et de photographies. En 2015, le Musée des beaux-arts du Canada a établi l'Institut canadien de la photographie, un centre mondial de recherche multidisciplinaire consacré à l'étude de l'histoire, l'évolution et l'avenir de la photographie. Fondé en 1880, le Musée des beaux-arts du Canada joue un rôle clé sur la scène culturelle canadienne depuis plus d'un siècle. L'une de ses principales missions consiste à accroître l'accès à l'excellence en matière d'œuvres d'art pour tous les Canadiens. Pour de plus amples renseignements, visitez beaux-arts.ca et suivez-nous sur Twitter sur @beaux_arts_ca.

À propos du programme Art dans les ambassades (Art in Embassies)

Fondé en 1963 par le président John F. Kennedy, le programme Art dans les ambassades (Art in Embassies) sous l'égide du Département d'État joue un rôle de premier plan dans la diplomatie publique des États-Unis en favorisant les échanges culturels grâce aux arts visuels. Réunissant plus de 20 000 participants privés et institutionnels et présent dans quelque 200 lieux dans 190 pays à l'échelle mondiale, Art dans les Ambassades (Art in Embassies) est l'une des principales organisations vouées aux arts en partenariat public-privé. Pour de plus amples renseignements, rendez-vous au : http://art.state.gov.

 

SOURCE Musée des beaux-arts du Canada

Renseignements : Nicole Wootten, Assistante média, Ambassade des États-Unis à Ottawa, woottennb@state.gov / 613-688-5316 ; Josée-Britanie Mallet, Agente principale, Relations publiques et médiatiques, Musée des beaux-arts du Canada, bmallet@beaux-arts.ca / 613-990-6835


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.