Consultations prébudgétaires du Québec: Créer les conditions d'affaires qui
permettront aux entreprises manufacturières et exportatrices d'ici d'être
mieux positionnées

MONTRÉAL, le 7 déc. /CNW Telbec/ - Dans le cadre des consultations prébudgétaires qui se déroulent présentement, Manufacturiers et exportateurs du Québec (MEQ) a fait part de ses observations et recommandations au ministre des Finances afin que les préoccupations et le point de vue des entreprises manufacturières et exportatrices soient entendus.

"Le secteur manufacturier vit encore les effets de la récession de manière très prononcée. Le prochain budget du gouvernement du Québec sera une occasion pour le gouvernement de poser les jalons de la croissance économique future. En fait, ce prochain budget est crucial car ses orientations auront un impact direct sur les conditions d'affaires au Québec pour plusieurs années à venir", déclare Simon Prévost, président de MEQ.

Outre les défis conjoncturels (baisse de la demande, appréciation du dollar, montée possible du protectionnisme, difficultés de financement), les principaux défis auxquels ils font face sont les suivants :

    
    - accroître la productivité, les compétences et la flexibilité de la
      main-d'œuvre;
    - être à la fine pointe de l'innovation;
    - mettre en marché de nouveaux produits; et
    - améliorer les processus de production et les processus d'affaires.
    

Pour faire face à ces défis, les principales demandes des entreprises du secteur manufacturier à l'endroit du gouvernement sont liées :

    
    - à la réduction du fardeau fiscal;
    - au soutien à la productivité;
    - au soutien à la R-D;
    - à l'aide à la commercialisation de produits; et
    - à l'aide au financement.
    

Plus spécifiquement MEQ propose, entre autres, dans son mémoire, les recommandations suivantes :

Favoriser l'investissement et la productivité

Favoriser les investissements dans les technologies améliorant la productivité en rendant permanente la mesure d'amortissement accéléré pour le matériel de fabrication et de transformation introduite dans le budget 2008-2009 et prolongée dans le budget suivant.

"Il s'agit d'une mesure structurante, car non seulement elle permet aux entreprises manufacturières de se relever plus facilement de la récession mais elle améliore à long terme la productivité de l'ensemble de l'économie", souligne M. Prévost. Puisque l'amortissement accéléré sur deux ans est une excellente mesure structurante pour l'économie, MEQ recommande qu'elle devienne permanente.

Favoriser le développement et la formation de la main-d'œuvre

Dans la perspective d'améliorer les compétences des travailleurs et de les maintenir en emploi, le gouvernement devrait envisager une simplification des mesures d'aide à la formation par l'introduction d'un nouveau crédit d'impôt remboursable pour les activités de formation en entreprise.

Une main-d'œuvre compétente et bien formée est essentielle à l'amélioration de la productivité. "Il est nécessaire de poursuivre les efforts afin de développer davantage les compétences de la main-d'œuvre québécoise. D'ailleurs, l'amélioration de la compétence de la main-d'œuvre a clairement été identifiée comme une priorité par nos membres", ajoute M. Prévost.

Assurer un contrôle serré des dépenses

Mettre sur pied un comité d'examen des dépenses qui aura pour mandat de revoir l'ensemble des dépenses de l'État et de proposer des mesures d'amélioration de la productivité et de réduction des coûts dans l'ensemble des ministères et organismes.

Le niveau d'endettement du Québec a continué de croître de manière importante avec l'impact négatif que l'on connaît sur le service de la dette. Un programme de redressement des finances publiques s'impose donc. Toutefois, le retour à l'équilibre budgétaire, ne doit pas se faire au détriment de la compétitivité fiscale et de la création de la richesse. Puisque la marge de manœuvre du côté de la hausse des revenus est limitée, la gestion serrée des dépenses de programmes devient primordiale, indique le mémoire de MEQ.

Consultez le mémoire de MEQ ayant pour titre : Pour un budget qui relancera le secteur manufacturier (http://cme-mec.ca/pdf/MemoireprebudgetaireMEQ2009-12-07.pdf).

MEQ : une FORCE au service des manufacturiers et exportateurs du Québec

Manufacturiers et exportateurs du Québec (MEQ), a pour mission de stimuler la compétitivité de l'industrie et la croissance de ses exportations. Le secteur manufacturier constitue le plus important secteur d'activité économique au Québec avec 10 000 sociétés. Il représente 18 % du PIB et emploie plus de 530 000 personnes. Le secteur manufacturier est responsable de 75 % des activités de recherche et développement privées et de 86 % des exportations québécoises. MEQ est une division de Manufacturiers et exportateurs du Canada (MEC), la plus importante association industrielle au pays.

SOURCE Manufacturiers et exportateurs du Québec

Renseignements : Renseignements: Kareen Pate, coordonnatrice affaires publiques, Manufacturiers et exportateurs du Québec, (514) 806-4621


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.