Consultations particulières sur l'inversement du flux de l'oléoduc d'Enbridge - L'opposition officielle demande la création d'une unité de vigilance pour mieux informer la population

QUÉBEC, le 26 nov. 2013 /CNW Telbec/ - Dans le cadre des consultations particulières qui débutent aujourd'hui sur l'étude de l'acceptabilité pour le Québec du projet proposé par Enbridge Pipelines inc. quant au renversement vers l'est du flux de l'oléoduc 9B, le porte-parole de l'opposition officielle en matière de Développement durable et d'Environnement, M. Gerry Sklavounos, a fait une importante demande au gouvernement péquiste. À la suite des préoccupations exprimées par les Québécois, l'opposition officielle a enjoint au gouvernement de mettre en place une unité de vigilance regroupant le ministère des Ressources naturelles, le ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs, l'Office national de l'énergie ainsi qu'Enbridge Pipelines inc. afin que les populations touchées aient accès à de l'information complète et transparente concernant la sécurité du pipeline.

« Nous croyons qu'il est dans l'intérêt de la population que ce projet soit encadré et qu'il garantisse un degré élevé de surveillance et de protection. Le gouvernement doit s'assurer d'un bon degré d'acceptabilité sociale et voir à ce que les populations touchées soient bien informées. À cet effet, nous lui demandons aujourd'hui de mettre en place une unité de vigilance qui regroupera différents ministères, l'Office national de l'énergie et l'entreprise responsable du projet pour regrouper l'information et permettre aux Québécois d'y avoir plus facilement accès. Avec cette proposition, nous amorçons l'étude de l'acceptabilité pour le Québec dans un esprit de collaboration. Nous en attendons autant du gouvernement. Le projet d'inversion du flux de l'oléoduc d'Enbridge est un projet de développement durable important non seulement pour les raffineries de Montréal et l'industrie pétrochimique, mais aussi pour l'ensemble du Québec. Cette inversion aura des retombées économiques considérables pour le Québec. Elle offrira la sécurité d'emploi à long terme pour plus de 900 Québécois qui travaillent dans les raffineries et pour des milliers d'autres dans un secteur lié à la pétrochimie », a affirmé M. Sklavounos.

Rappelons que le gouvernement du Québec ne s'est pas présenté devant l'Office national de l'énergie pour faire valoir les intérêts de la population du Québec, contrairement à d'autres provinces. Il n'a pas non plus assumé le leadership nécessaire pour s'assurer que la compagnie soit bien au fait des préoccupations de la population alors que l'Ontario, de concert avec Enbridge Pipelines inc., a déjà mis en place un comité pour se pencher sur le sujet. Le gouvernement a finalement exprimé du bout des lèvres un préjugé favorable pour le projet, voyant finalement l'opportunité économique qu'il offre, mais il refuse toujours d'être transparent et de déposer le rapport du comité mixte Alberta-Québec que l'opposition officielle lui demande depuis des mois.

SOURCE : Aile parlementaire du Parti libéral du Québec

Renseignements :

Mathieu St-Pierre
Attaché de presse
Aile parlementaire libérale
418 643-2301


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.