Consultation sur les enjeux énergétiques - Le Conseil du patronat du Québec plaide pour une politique énergétique qui favorise la compétitivité des entreprises et contribue au développement économique durable

MONTRÉAL, le 11 oct. 2013 /CNW Telbec/ - À l'occasion des audiences publiques de la Commission sur les enjeux énergétiques, qui se terminaient aujourd'hui à Montréal, le Conseil du patronat du Québec a livré un vibrant plaidoyer pour l'adoption d'une politique énergétique qui mise avant tout sur la croissance économique à long terme. Du même souffle, l'organisme a réitéré l'importance d'agir maintenant afin de préserver l'intégrité et la qualité de notre environnement, pour laisser aux générations futures un Québec où il fait bon vivre.

« Alors que le gouvernement cherche à mettre en œuvre des solutions pour encourager l'investissement, créer et maintenir des emplois et augmenter ses revenus fiscaux, le temps est venu d'être conséquent. Il faut collectivement nous débarrasser de la culture du moratoire et du "pas-dans-ma-cour" qui s'est progressivement installée au Québec depuis quelques années au profit d'une politique énergétique cohérente qui priorise la création de richesse par une exploitation responsable et durable de nos ressources, où développement économique et réduction de l'empreinte environnementale peuvent aller de pair », a indiqué le président du Conseil du patronat, M. Yves-Thomas Dorval.

À cet effet, le Conseil est d'avis que l'électricité, et notamment l'hydroélectricité, a toujours été l'un des principaux avantages comparatifs du Québec ainsi qu'un puissant outil de développement économique, et qu'elle devra continuer de l'être. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle le Conseil du patronat a appuyé plus tôt cette semaine la décision du gouvernement d'utiliser, dans le cadre de sa politique économique, les surplus d'hydroélectricité pour offrir des incitatifs additionnels aux entreprises qui souhaitent investir ici, et se montre également très favorable à l'électrification des transports collectifs.

Toutefois, dans le mémoire qu'il a soumis dans le cadre des consultations de la Commission sur les enjeux énergétiques, le Conseil du patronat insiste notamment sur la nécessité de diversifier les sources et les formes d'énergie afin de répondre de façon complémentaire à des besoins énergétiques variés. Les hydrocarbures continueront d'occuper une place importante dans le bilan énergétique et économique du Québec pour les prochaines années. Ces sources d'énergie présentent de nombreux avantages qui les rendent difficiles à remplacer pour certains usages. L'accès au gaz naturel constitue un élément important de l'équation. Une politique énergétique se doit aussi de prendre en compte le potentiel d'enrichissement pour l'économie québécoise provenant de la production d'hydrocarbures (pétrole et gaz de source conventionnelle ou non). De plus, les projets de transport pétrolier qui auraient pour effet de remplacer le pétrole brut importé de l'étranger par du pétrole canadien devraient être encouragés.

L'organisme propose en outre de bien tenir compte des forces et des faiblesses du Québec en matière énergétique, et de reconnaître les efforts déjà consentis par les entreprises sur le plan environnemental. L'analyse devrait aussi prendre en considération les politiques adoptées par le Québec sur d'autres enjeux, de même que l'action des autres juridictions au Canada et ailleurs sur la planète, pour favoriser une approche intégrée et concertée.

En ce qui concerne la réduction des émissions de gaz à effet de serre, le Conseil du patronat estime que les cibles à atteindre doivent demeurer réalistes, notamment dans un contexte de concurrence mondiale accrue. La voie de l'électrification des transports devrait notamment tenir compte des contraintes technologiques et des comportements des consommateurs. La filière du gaz naturel en particulier peut offrir dans plusieurs cas, comme le transport, tant des avantages environnementaux qu'économiques.

Du point de vue du Conseil, il est par ailleurs important que les décisions prises en matière énergétique et environnementale prennent en considération leur impact économique, et qu'il y ait pour chaque projet une évaluation des coûts et bénéfices des différentes options. Pour éclairer les débats et réduire l'opposition systématique aux projets énergétiques, le Conseil du patronat rappelle au gouvernement l'importance de faire valoir d'une manière transparente les avantages et les inconvénients des choix qui s'offrent au Québec. Il recommande de miser sur une stratégie de communication pédagogique et proactive de manière à informer la population des véritables enjeux.

Enfin, sur le plan de la facture énergétique, le Conseil invite le gouvernement à procéder à une révision de la politique tarifaire touchant les entreprises. Les changements survenus partout dans le monde au regard du coût de l'énergie imposent en effet de procéder à une telle révision afin de s'assurer que le Québec demeure compétitif avec les régions les plus performantes par rapport à nos secteurs industriels. L'offre énergétique devra être prévisible et stable, à moyen et à long terme, et compétitive à l'échelle mondiale. Le Conseil du patronat recommande également d'atténuer progressivement l'interfinancement au chapitre des tarifs d'électricité, de manière à l'éliminer complètement à moyen terme et envoyer le bon signal de prix aux consommateurs.

« De notre point de vue, le Québec a toutes les cartes en main pour tirer davantage son épingle du jeu sur la scène mondiale en matière d'énergie et de ressources naturelles. Il nous apparaît essentiel d'agir dès maintenant pour générer des retombées fiscales, économiques, sociales et environnementales qui profiteront à l'ensemble des Québécois aujourd'hui et demain, plutôt que de rester en retrait et de laisser passer ces nombreuses opportunités », de conclure M. Dorval.

Les commentaires détaillés présentés par le Conseil du patronat dans le cadre des consultations publiques de la Commission sur les enjeux énergétiques sont disponibles sur le site Web de l'organisme :
http://www.cpq.qc.ca/assets/files/memoires/2013/memoire111013.pdf.

Regroupant plusieurs des plus grandes entreprises du Québec, le Conseil du patronat du Québec réunit également la vaste majorité des associations patronales sectorielles, en faisant ainsi la seule confédération patronale du Québec.

SOURCE : Conseil du patronat du Québec

Renseignements :

et entrevues : 
Patrick Lemieux
Conseiller principal - Communications
Cell. : 438 886 9804


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.