Consultation sur le projet de loi 77 - Le gouvernement du Québec est sur la bonne voie pour la reconnaissance de l'importance de l'immigration économique

QUÉBEC, le 16 févr. 2016 /CNW Telbec/ - Lors de son passage à la Commission parlementaire sur le projet de loi 77 Loi sur l'immigration au Québec, ce matin, le CPQ (Conseil du patronat du Québec) soulignera l'importance que revêt cet exercice de modernisation dans le contexte économique et démographique actuel du Québec. Tout en reconnaissant plusieurs éléments positifs contenus dans le PL 77, le CPQ rappellera qu'il est central de se doter de stratégies flexibles modulées selon les besoins du marché, afin de mieux répondre aux exigences des employeurs et des secteurs spécifiques.

« L'implication des entreprises et de leurs associations dans le processus de sélection des travailleurs étrangers est névralgique, car cela permettra aux employeurs de combler plus efficacement leurs besoins de main-d'œuvre en plus de contribuer à l'amélioration de l'intégration professionnels des nouveaux arrivants », affirme Yves-Thomas Dorval, président-directeur général du CPQ. « Nous appuyons la volonté du gouvernement de mettre en place un nouveau système d'immigration basé sur la déclaration d'intérêt d'un ressortissant étranger, ce qui permettra notamment de constituer une banque de candidatures et de choisir, selon des critères déterminés par le ministre, celles qui répondent le mieux aux besoins du Québec. »

D'ailleurs, au moins de décembre dernier le CPQ dévoilait une importante étude sur la contribution de l'immigration économique (main-d'œuvre qualifiée, entrepreneurs et investisseurs) à la prospérité du Québec - étude qui s'inscrivait en plein dans la lignée de sa vaste campagne PROSPERITE.QUEBEC. Ses nombreuses recommandations étaient notamment vouées à reconnaître l'apport des personnes immigrantes à la prospérité du Québec en travaillant à un meilleur appariement des critères de sélections avec les besoins du marché du travail et à une accélération des délais de traitement des demandes.

Dans l'ensemble, le CPQ tient à souligner certains points positifs majeurs contenus dans le PL 77, qui avaient fait l'objet de recommandations de sa part par le passé, notamment : l'introduction d'un modèle basé sur la déclaration d'intérêt du candidat étranger qui permettrait de sélectionner les immigrants économiques en fonction des besoins du marché; la réduction significative des délais des processus de sélection; ou encore la création de programmes pilotes d'immigration à durée déterminée pour combler des besoins ponctuels de main-d'œuvre d'une région ou d'un secteur d'activité. Le CPQ se réjouit aussi de la possibilité, contenue dans l'article 80, que le ministre puisse déléguer, en tout ou en partie, les pouvoirs qui lui sont conférés à un autre ministre ou à un organisme de l'administration publique, en permettant ainsi une optimisation des ressources gouvernementales.

« Les besoins de main-d'œuvre présentent souvent une certaine volatilité et reflètent la réalité économique en constante évolution dans laquelle les entreprises évoluent. Mais le potentiel offert par l'immigration économique représente sans contredit une contribution indispensable à notre prospérité, c'est pourquoi il est fondamental d'optimiser cette force qui n'est encore que partiellement mise à contribution au Québec » de poursuivre, monsieur Dorval.

Parmi ses recommandations, le CPQ met de l'avant l'importance que les processus de reconnaissance des compétences et d'équivalence de diplômes ainsi que d'intégration aux ordres professionnels soient simplifiés et accélérés. De plus, il croit qu'il faudrait investir davantage dans l'immigration temporaire, pour l'attraction des travailleurs étrangers qualifiés et la facilitation de leur établissement au Québec de façon permanente. Tout en reconnaissant la place prédominante de la langue française, il indique qu'il faudrait privilégier une approche équilibrée entre la primauté du français et la disponibilité des compétences dont le marché a besoin. Enfin, selon le CPQ, il est essentiel de tenir des activités de sensibilisation et de formation/information de toutes les parties prenantes, y compris les employeurs, pour contribuer à l'atteinte de meilleurs résultats en matière d'intégration économique des immigrants.

« Les orientations du gouvernement s'engagent sur la bonne voie. Si nous voulons que l'immigration contribue davantage à la prospérité du Québec, l'intégration économique est une condition de base. Dans ce sens, le PL 77 est un pas dans la bonne direction! », de conclure, monsieur Dorval.

Pour en connaître davantage sur le mémoire du CPQ qui sera présenté ce matin, veuillez visiter le site www.cpq.qc.ca.

Regroupant plusieurs des plus grandes entreprises du Québec, le Conseil du patronat du Québec réunit aussi la vaste majorité des associations patronales sectorielles, ce qui en fait la seule confédération patronale du Québec. Il représente directement et indirectement plus de 70 000 employeurs de toutes tailles, tant du secteur privé que public, ayant des activités au Québec.

 

SOURCE Conseil du patronat du Québec

Renseignements : Benjamin Laplatte, Directeur principal - Affaires publiques et développement corporatif, blaplatte@cpq.qc.ca, Cell. : 438 886-9804

RELATED LINKS
http://www.cpq.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.