Consultation publique de l'OCPM sur un Plan de protection et de mise en valeur du Vieux-Montréal

MONTRÉAL, le 21 mai 2013 /CNW Telbec/ - L'Office de consultation publique de Montréal rend public aujourd'hui le rapport de la consultation tenue cet hiver sur le projet Perspective 2017 - Plan de protection et de mise en valeur du Vieux-Montréal.

S'appuyant sur un bilan des développements qu'a connus le Vieux-Montréal au cours des dernières décennies, le Plan, produit par la Ville de Montréal, proposait une stratégie qu'il articule autour de trois grands objectifs :

  • Soutenir un milieu de vie complet de qualité adapté à la vie quotidienne et générant sa propre vitalité l'année durant. Le Plan aborde ici, notamment, des moyens à mettre en place pour assurer un meilleur équilibre entre les diverses fonctions urbaines présentes au sein du territoire du Vieux-Montréal.
  • Affirmer l'identité du Vieux-Montréal tout en l'enrichissant. Il traite ici de l'importance de protéger le patrimoine historique et les éléments qui forgent l'identité du Vieux-Montréal, tout en abordant, à travers l'évolution des quartiers adjacents, ses relations avec la ville et avec le fleuve.
  • Créer une destination renommée. Cet objectif renvoie aux moyens à mettre en place pour maintenir et accroître l'attractivité du quartier auprès des visiteurs de Montréal, de sa région, du Québec et d'ailleurs.

Cet exercice de consultation a soulevé beaucoup d'intérêt. La commission a tenu trois forums thématiques où des panélistes invités ont pu échanger avec le public sur les grands thèmes couverts par le Plan. Ces forums ont attiré près de 400 personnes, tandis que quelque 525 internautes ont pu suivre en direct par le biais de la webdiffusion. En outre, plus de 1 250 personnes ont répondu à un questionnaire en ligne mis à la disposition du public par la commission. Enfin, la commission a reçu 39 interventions de la part de personnes ou d'organismes.

La consultation démontre que les Montréalais sont attachés à leur quartier fondateur. En raison de ses multiples atouts, le quartier historique est une composante essentielle de l'identité montréalaise et métropolitaine, un élément rassembleur pour toute la collectivité. C'est d'abord sa valeur de centre historique qui caractérise donc le Vieux‐Montréal. Tant les personnes qui ont répondu au questionnaire en ligne que celles qui sont venues exposer leur point de vue devant la commission ont majoritairement exprimé cette opinion.

La commission recommande, en conséquence, que le premier objectif du Plan de protection et de mise en valeur soit l'affirmation et l'enrichissement de ce trait fondamental de la personnalité du Vieux‐Montréal, ainsi que la mise en valeur de son patrimoine historique et urbain.

Pour soutenir la fonction emblématique et de mémoire, plusieurs mesures ont été préconisées au chapitre de la programmation culturelle, mais s'il est une mesure qui a fait consensus c'est, au premier chef, l'implantation d'une signalisation d'interprétation permettant d'offrir sur les lieux mêmes une lecture de l'histoire, de l'architecture et du patrimoine immatériel des endroits marquants du Vieux‐Montréal. Une signalisation destinée à orienter les visiteurs, vers et à l'intérieur de la ville ancienne, fait également considérablement défaut. Elle devrait être mise en place.

De plus, le bon travail effectué depuis plusieurs années en matière de conservation et de restauration du patrimoine bâti au sein du Vieux‐Montréal devrait se poursuivre.

L'accès public aux rives et au fleuve constitue une valeur très forte aux yeux des Montréalais. Une très grande majorité des participants ont indiqué leur appui au maintien de la vocation du Vieux‐Port comme espace public à vocation historique, récréotouristique et culturelle, sur la base des consultations publiques qui ont eu lieu en 1985 et 1986. Pour renforcer le lien entre le Vieux‐Montréal et son front de fleuve, la commission recommande de confirmer son caractère public, d'augmenter le nombre d'accès pour les piétons entre le Vieux‐Montréal et le Vieux‐Port, dans le prolongement de rues existantes, et d'élargir l'accès situé au pied de la place Jacques‐Cartier.

Les portes d'entrée vers la ville ancienne méritent un traitement solennel et raffiné. La poursuite d'un aménagement adéquat est une entreprise vaste dont la réalisation s'étalera vraisemblablement sur plusieurs années. Se faisant l'écho de propositions qui lui ont été faites, la commission propose de s'attaquer de front, en vue du 375e anniversaire de Montréal, à la création d'un espace prestigieux au pied du Champ‐de‐Mars par le recouvrement du tronçon de l'autoroute Ville‐Marie situé entre les rues Hôtel‐de‐Ville et Sanguinet. Cette initiative aurait également l'avantage de mettre en évidence l'hôtel de ville, la Maison des citoyens. La commission appuie également l'important développement entrepris par le musée de la Pointe‐à‐Callière en vue de construire la Cité d'archéologie et d'histoire de Montréal, une entrée majestueuse pour l'ouest du Vieux‐Montréal.

La signification du Vieux‐Montréal et sa valeur identitaire portent la commission à recommander la préservation de son importance physique et visuelle dans le paysage montréalais. L'ensemble du territoire qui surplombe l'autoroute Ville‐Marie, à partir de la rue Saint‐Urbain vers l'est, représente le parvis de la partie Est du Vieux‐Montréal. Son développement mérite d'être planifié avec soin pour éviter tout effet d'emmuraillement. La commission recommande la tenue d'un exercice public de planification de l'ensemble de ce territoire.

Le Vieux‐Montréal vit chaque jour grâce à ses résidents, ses travailleurs et ses visiteurs. Le Plan propose des mesures pour confirmer le milieu de vie de qualité qu'il constitue.

L'offre en parcs de proximité et en espaces verts mériterait toutefois d'être augmentée, les mesures de contrôle des nuisances, particulièrement au chapitre du bruit nocturne, d'être intensifiées, l'accès à des services de proximité et la gestion des déplacements, facilités.

Il est aussi important de s'assurer partout sur le territoire du Vieux‐Montréal de la présence d'activités et de commerces qui soient les témoins de ce qui nous distingue comme collectivité, qui fassent honneur à la créativité montréalaise et qui s'adressent à l'ensemble des visiteurs. À ce chapitre, la commission recommande notamment d'améliorer les façons de faire au niveau de l'animation culturelle dans le quartier, d'offrir une programmation dirigée, à l'instar de ce qui se fait dans le Quartier des spectacles, d'agir pour favoriser une offre commerciale authentique, d'agir sans délai en vue de rehausser la qualité de la place Jacques‐Cartier, en utilisant, si nécessaire, des moyens règlementaires.

La mise en oeuvre

La commission recommande à la Ville de compléter le Plan de protection par un plan d'action, une feuille de route, comportant priorités, échéanciers et mesures de suivi. Il ne s'agit pas ici de mettre de côté une partie des mesures proposées par le Plan, mais d'en prioriser certaines, celles qui sont jugées les plus structurantes et dont la mise en oeuvre pourrait avoir un effet de levier dans la poursuite des efforts afin de continuer à faire progresser le Vieux‐Montréal.

La commission suggère également à la Ville de prévoir, à intervalles réguliers, un mécanisme public permettant de faire le point sur l'état d'avancement des travaux liés au Plan et au plan d'action qui en découlerait.

L'ajout d'un plan d'action au Plan de protection, et surtout la nécessité de mettre en application de façon cohérente et soutenue les initiatives proposées, exigent un raffermissement du cadre de gestion du Plan. C'est pourquoi la commission propose, en outre, d'envisager la mise en place d'un mécanisme plus formel de coordination doté des ressources appropriées, qui serait imputable et chargé de mener à bien le travail attendu, y compris la collaboration avec ce partenaire incontournable qu'est la Table de concertation du Vieux‐Montréal.

Le 375e anniversaire de Montréal

Il y a déjà plus de vingt ans, l'imminence du 350e anniversaire de Montréal a constitué l'occasion d'une formidable relance de ce quartier historique. À l'orée du 375e anniversaire, le débat public autour du Plan de protection constitue également une occasion pour envisager d'autres gestes structurants susceptibles de continuer à faire avancer le Vieux‐Montréal. Aux yeux de la commission, il y en aurait deux principaux :

  • la poursuite de l'aménagement du Vieux‐Port de Montréal, notamment la transformation du hangar numéro 16 et le prolongement vers l'est de la promenade actuelle. Ce dossier relève du gouvernement fédéral, qui pourrait ainsi laisser à Montréal un héritage durable, à la hauteur de ce qui a été fait pour 1992;
  • enfin, l'aménagement d'un passage direct à partir du métro Champ‐de‐Mars vers le Champ‐de‐Mars en tant que tel, par le recouvrement du tronçon de l'autoroute Ville‐Marie localisé entre les rues Sanguinet et Hôtel‐de‐Ville, et le déplacement de la bretelle Sanguinet. Ce dossier requiert l'appui du gouvernement du Québec.

Toute l'information disponible sur cette consultation peut se trouver aux bureaux de l'Office au 1550, rue Metcalfe, bureau 1414. Cette documentation est aussi disponible sur le site Internet de l'Office au www.ocpm.qc.ca.

 

SOURCE : Office de consultation publique de Montréal

Renseignements :

Luc Doray
514 872-3568
514 977-8365


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.