Consultation estivale sur le programme Objectif emploi - Le ministre Blais poursuit son projet néfaste

QUÉBEC, le 29 juin 2017 /CNW Telbec/ - Après des mois d'attente, le gouvernement québécois a annoncé que c'est finalement le 12 juillet qu'il dévoilera son projet de modification du Règlement sur l'aide aux personnes et aux familles, afin de mettre en place le programme Objectif emploi. Et malgré toutes les interventions dénonçant les effets négatifs qu'aura le caractère obligatoire de ce nouveau programme, avec les pénalités financières qui y seront associées, le ministre François Blais décide tout de même d'aller de l'avant avec un projet aussi néfaste.

À cet effet, rappelons d'abord qu'en plus de la Coalition Objectif Dignité et des centaines de groupes communautaires qu'elle représente, le caractère contraignant et punitif du projet de loi 70 avait également été dénoncé par la Commission des droits de la personne et droits de la jeunesse, le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ, qui représente les agentEs d'aide sociale), plus de 300 professeurEs et chargéEs de cours universitaires, et près de 600 professionnelLEs de la santé.

Pour Émilie E. Joly, du Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU), « le ministre Blais semble confirmer son intention de pénaliser durement les personnes assistées sociales qui ne participeront pas de façon jugée satisfaisante au programme Objectif emploi. Combien de fois devrons-nous rappeler qu'il est indécent de couper une prestation de 628 $ d'un montant pouvant aller jusqu'à 224 $? En s'acharnant sur ces personnes, M. Blais va les pousser à la rue. Et il le sait! »

Pour sa part, Yann Tremblay-Marcotte, du Front commun des personnes assistées sociales du Québec (FCPASQ), tient à assurer au ministre Blais que « les membres de la Coalition Objectif Dignité l'attendront de pied ferme le 12 juillet, lorsqu'il dévoilera enfin les détails entourant l'application du programme Objectif emploi. Malgré les tactiques fourbes du ministre Blais, comme celle de lancer une consultation au milieu de l'été, nous serons prêts à réagir. »

Sur ce point, Serge Petitclerc, du Collectif pour un Québec sans pauvreté, ajoute : « Le ministre Blais n'aurait pas pu choisir pire moment de l'année pour lancer une telle consultation. Il sait très bien que plusieurs des organisations opposées à son odieuse réforme de l'aide sociale fonctionnent avec une équipe réduite ou sont carrément fermées l'été en raison de leur sous-financement. »

Pouvait-on s'attendre à autre chose de la part d'un ministre qui, dès le début, a décidé d'imposer sa réforme contre l'avis des personnes assistées sociales et des groupes qui défendent leurs droits ou qui les accompagnent?

À propos de la Coalition Objectif Dignité 
La Coalition Objectif Dignité réunit une vingtaine de regroupements nationaux et régionaux s'opposant aux récentes réformes à l'aide sociale et réclame des mesures volontaires et adaptées aux besoins des personnes ainsi qu'un rehaussement de la prestation d'aide de dernier recours. Plus de trois cents groupes appuient la Coalition et ses demandes.

Site de la Coalition Objectif Dignité : www.objectifdignite.org

 

SOURCE Coalition Objectif Dignité

Renseignements : Patrice Lemieux Breton, 418 930-5969, communications@pauvrete.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.