Conseil central des Laurentides-CSN - Tenue du 27e Congrès à Mont-Tremblant

MONT-TREMBLANT, QC, le 28 avr. /CNW Telbec/ - Les délégué-es des syndicats CSN des Laurentides ont commencé ce matin leurs travaux à l'occasion du 27e Congrès du Conseil central des Laurentides CSN. Sur le thème Mobilisés, exigeons le respect !, les représentantes et les représentants syndicaux débattront au cours des trois prochains jours d'une dizaine de propositions.

Une charte pour l'environnement

Une d'entre elles vise l'adoption de la Charte régionale pour l'environnement. Préoccupé par la gestion de l'eau, une richesse dans la région, le conseil central recevra une invitée qui présentera la loi 27 ayant pour but de confirmer le statut juridique de l'eau. Une autre proposition concerne l'adoption d'une politique d'achat responsable. En matière de santé et de sécurité au travail, le conseil central veut sensibiliser les jeunes à la prévention.

Dans le secteur de la santé et des services sociaux, une proposition sur l'élaboration d'une plate-forme régionale pour une vision sociale et positive du vieillissement sera soumise aux délégué-es. Si elle est adoptée, un inventaire des ressources sera dressé par le conseil central dans les domaines du soutien à domicile et de l'hébergement. D'autres recherches seront effectuées afin que le conseil central se donne quelques repères pour se doter d'un plan de travail avec un échéancier.

Dans le dossier de l'éducation, il y aura notamment une proposition concernant le décrochage scolaire puisque la région des Laurentides est une des plus touchées par cette problématique. La présidente du Conseil central des Laurentides, Louise Jetté, estime que c'est une lutte importante qui doit être menée, car les conséquences du décrochage scolaire sont à la fois nombreuses, coûteuses et néfastes à long terme.

Il sera question également de la Marche mondiale des femmes, de conciliation famille-travail et de syndicalisation.

Conjoncture économique

La conjoncture économique des trois dernières années a fait en sorte d'accroître l'écart entre les riches et les pauvres. Madame Jetté a fait état des conséquences de cette conjoncture pour la région en ce début de congrès. Elle dénonce le fait que, au Canada, la rémunération moyenne des patrons des grandes sociétés est 240 fois supérieure à la rémunération moyenne des travailleuses et des travailleurs. Les salaires, pour leur part, ont stagné au cours des 25 dernières années et le recours au crédit et à l'endettement est devenu le principal stimulant de la croissance. "La meilleure façon de combattre ces iniquités passe par la syndicalisation qui est le meilleur moyen d'améliorer les conditions de travail des travailleuses et des travailleurs, et de façon à ce qu'ils puissent avoir un salaire leur permettant de vivre convenablement", de déclarer madame Jetté.

À l'occasion de cette première journée de congrès, la présidente de la CSN, Claudette Carbonneau, a vigoureusement dénoncé le budget du gouvernement Charest. Elle a déploré le fait qu'au lieu de mettre en œuvre des mesures progressives fidèles aux valeurs et aux choix de société des Québécoises et des Québécois, le gouvernement a choisi de s'attaquer à la classe moyenne. "Loin d'être un parti pris pour le bien commun, la majorité des contribuables croulera sous des mesures hautement régressives, comme la hausse de tarif du bloc patrimonial d'électricité, l'introduction d'une contribution santé et d'un ticket modérateur, et l'augmentation des droits de scolarité universitaire. Les particuliers les mieux nantis et les entreprises sont pratiquement épargnés. En agissant ainsi, le gouvernement a en quelque sorte rompu le pacte social québécois."

Négociations du secteur public

Les négociations du secteur public ont également été abordées puisque, dans les Laurentides, on dénombre plus de 7000 membres œuvrant dans les secteurs de la santé et de l'éducation. "Si on veut conserver des services publics gratuits et universels au plan de la santé et un réseau public d'éducation accessible et de qualité, nous devons garantir des conditions de travail décentes pour les travailleuses et les travailleurs du secteur public", de conclure madame Jetté.

Fondé en 1969, le Conseil central des syndicats nationaux des Laurentides CSN compte plus de 15 000 membres répartis dans 87 syndicats de la région.

SOURCE CONSEIL CENTRAL DES LAURENTIDES (CSN)

Renseignements : Renseignements: Jacinthe Pilon, collaboratrice, Conseil central des Laurentides CSN, (450) 438-4196

Profil de l'entreprise

CONSEIL CENTRAL DES LAURENTIDES (CSN)

Renseignements sur cet organisme

Nouvelles - Environnement

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.