Consécration pour Montréal au Japon - L'œuvre de Montréal présentée aux
Mosaïcultures Internationales(R) Hamamatsu 2009 (MIH2009) se mérite le Grand
Prix d'Honneur du jury international et est consacrée "Œuvre favorite du
Grand Public"

MONTRÉAL, le 28 oct. /CNW Telbec/ - Mosaïcultures Internationales de Montréal (MIM) a remporté vendredi dernier le Grand Prix d'Honneur de la compétition internationale de mosaïculture qui se déroule à Hamamatsu, au Japon et a été consacrée "Œuvre favorite du Grand Public". Inspirée du film de Frédéric Back, L'Homme qui plantait des arbres, l'œuvre de mosaïculture qui représente Montréal et dont la pièce principale atteint plus de cinq mètres de hauteur a remporté les grands honneurs en se démarquant des 91 autres participants.

"De toutes les éditions des Mosaïcultures Internationales(R) présentées depuis le début de la compétition en 2000, c'est la plus belle œuvre jamais présentée" a souligné le Dr Yoritaka Tashiro, président du jury international.

"Nous avons travaillé très fort pour proposer un concept à la fois magistral et poétique. Nul autre sujet que celui de M. Back ne pouvait mieux répondre pour Montréal au thème de Mosaïcultures Internationales(R) Hamamatsu 2009 (MIH2009), La Symphonie de l'Homme et de la Nature." a déclaré, Lise Cormier, vice-présidente exécutive et directrice générale de MIM.

Il a fallu plus d'un an pour développer le concept et réaliser l'œuvre de Montréal. Son transport au Japon a pris près d'un mois et demi. Une équipe de 25 horticulteurs et horticultrices venus de Québec et de l'École d'Horticulture de Niagara en Ontario ont bénévolement prêté main forte à l'équipe d'horticulteurs de Mosaïcultures Internationales de Montréal pour l'installation de l'œuvre au Japon.

Quatre-vingt-onze (91) villes, régions et provinces provenant de 25 pays différents ont participé à cette quatrième édition des Mosaïcultures Internationales(R), à Hamamatsu, au Japon. Jusqu'à ce jour plus de 420,000 visiteurs ont découvert les œuvres magnifiques provenant des quatre coins de la planète. L'événement se poursuit jusqu'au 23 novembre.

Un concept inspirant et inspiré

L'œuvre de Montréal innove en racontant une histoire et en représentant un jardin de mosaïculture dans lequel le paysage se transforme sous l'action d'un seul homme, soit Elzéard Bouffier, personnage principal de l'œuvre L'Homme qui plantait des arbres. Ainsi, le parcours passe du désert sec et aride à un paysage champêtre et forestier symbolisant le retour de la vie, à la suite de l'intervention d'Elzéard Bouffier. De ce personnage de 5 mètres de haut naît une portée musicale composée d'érables multicolores créant ainsi l'effet d'un arc-en-ciel, autre innovation de MIM qui, pour la première fois, utilise des arbres comme composantes d'une œuvre de mosaïculture.

Les visiteurs peuvent circuler dans le jardin de mosaïculture de Montréal en empruntant une seconde portée musicale. Ces deux portées musicales permettent d'évoquer la musique, comme le veut le thème des MIH2009 : La Symphonie de l'Homme et de la Nature. Soulignons que L'Homme qui plantait des arbres a été traduit en japonais et est très bien connu au Pays du Soleil Levant.

La réalisation de cette œuvre a été rendue possible grâce aux contributions financières du ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire du gouvernement du Québec ainsi que de la Ville de Montréal, de Tourisme Montréal et de Mosaïcultures Internationales de Montréal. Japan Airlines a aussi fourni une commandite.

À propos de Mosaïcultures Internationales de Montréal (MIM)

Depuis la clôture de l'événement Mosaïcultures Internationales Montréal 2003, la corporation MIM, organisme sans but lucratif, réinvestit tous ses revenus dans ses opérations et dans la consolidation du leadership et du rayonnement international de Montréal en mosaïculture. Son expertise et savoir-faire ont fait la renommée de Montréal et du Québec en matière d'horticulture ornementale.

Créatrice du concept et de la première compétition internationale à Montréal en 2000, MIM a relancé plus que jamais l'intérêt pour cette pratique sur la scène internationale. Le nombre de villes et de pays qui participent à Hamamatsu cette année témoigne du succès et des efforts déployés par l'organisme québécois depuis près de 10 ans. Le Comité International de Mosaïculture, dont le siège social est établi à Montréal, accrédite d'ailleurs cette compétition.

Pour en savoir plus, visiter le www.mosaiculture.ca.

SOURCE Mosaïcultures Internationales de Montréal

Renseignements : Renseignements: et entrevues: Jean-Vincent Lacroix, AGC Communications, (514) 849-7000 poste 230, Cell.: (514) 249-1940

Profil de l'entreprise

Mosaïcultures Internationales de Montréal

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.