Congés de maternité des femmes médecins - La CAQ réclame l'annulation de la nouvelle directive ministérielle

QUÉBEC, le 10 mars 2017 /CNW Telbec/ - « Les femmes représentent près de la moitié des médecins du Québec et elles ont le droit d'obtenir un congé de maternité et de s'occuper de leurs enfants. Le ministère de la Santé n'a pas à s'ingérer là-dedans », a déclaré la porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière de famille, Sylvie D'Amours, après avoir appris que le ministère de la Santé exige aux hôpitaux de limiter la durée des absences des femmes médecins lors de leurs congés de maternité.

Même si le ministre de la Santé affirme qu'il n'est pas contre les congés de maternité pour les femmes médecins, les directives envoyées par ses sous-ministres ont exactement l'effet contraire, a souligné Sylvie D'Amours, qui réclame dès aujourd'hui que Gaétan Barrette annule la directive de son sous-ministre et stipule clairement que les femmes peuvent disposer d'un congé de maternité d'une durée maximale d'un an.

« Aujourd'hui, c'est au tour des femmes médecins qui songent à fonder une famille de se sentir visées par l'attitude cavalière du Dr Barrette. Le gouvernement libéral n'a pas à dicter aux hôpitaux la façon de gérer les demandes des femmes à disposer librement et sans répercussions de leurs congés de maternité. Quand des femmes sont rendues à se battre pour devoir obtenir un congé de maternité, un droit qu'elles ont acquis et qui leur est dû, on a un sérieux problème », a déploré Sylvie D'Amours.

La critique en matière de familles a poursuivi en indiquant que des congés de maternité raccourcis pourraient avoir des effets néfastes tant pour le développement de l'enfant que pour les femmes qui souhaitent faire carrière dans le domaine de la médecine. Mme D'Amours a invité le ministre Gaétan Barrette à ne pas obliger ces femmes à faire un choix difficile. « Les réformes du Dr Barrette ont des effets plus forts et plus néfastes que prévu, si bien que plusieurs ne veulent plus travailler dans le système de santé. Or, il faut trouver des moyens pour attirer les jeunes étudiants à aller en médecine et couper dans les congés parentaux ne fait que décourager les hommes et les femmes qui souhaitent réussir professionnellement, tout en fondant une famille. Est-ce que le ministre de la Santé peut envoyer une directive claire aux hôpitaux et garantir aux médecins leurs congés parentaux ? » a conclu la députée de Mirabel.

 

SOURCE Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec

Renseignements : Pour toutes demandes d'entrevues : Samuel Poulin, Attaché de presse, Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec, 418-254-3754, samuel.poulin@assnat.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.