Conflit entre Unifor et Québec Silicium - Les membres ratifient l'entente de principe

MONTRÉAL, le 27 déc. 2013 /CNW Telbec/ - Réunis en assemblée ce matin, les membres de la section locale 184 du syndicat Unifor ont ratifié l'entente de principe intervenue la fin de semaine dernière et approuvé le protocole de retour au travail dans une proportion de 76 %. Ainsi, le conflit qui les opposait à leur employeur Québec Silicium prend fin. « Ce règlement n'aurait pas été possible sans la détermination des membres de la section locale 184 et l'appui indéfectible des sections locales d'Unifor et des Métallos dans le parc industriel de Bécancour. De la même façon, la solidarité démontrée par la direction d'Unifor et ses membres à travers le pays ainsi que celle des affiliés de la FTQ a aussi énormément compté» ont commenté Joseph Gargiso, directeur adjoint d'Unifor et Jean Simoneau président de la section locale 184.

D'entrée de jeu, précisons que les demandes de concessions exigées par l'employeur ont été retirées ainsi les membres maintiennent l'ensemble de leurs conditions de travail. Plus spécifiquement, il s'agit d'un contrat de 4 ans avec un gel des salaires pour les premières années et une augmentation de 2,75 % à compter du 1er novembre 2016, le statu quo pour les assurances collectives (qui sont payées à 100 % par l'employeur) de même que des bonifications aux primes salariales. Le régime de retraite négocié est à prestation déterminée alors que tous les syndiqués bénéficieront du Régime de retraite à financement salarial de la FTQ (RRFS) et que l'employeur cotisera 10,5 % les deux premières années et 11,5 % par la suite. Il s'agit d'un important gain pour une partie des syndiqués alors que deux régimes de retraite cohabitaient précédemment dont l'un à cotisation déterminée et l'autre à prestation déterminée. En dernier lieu, il importe de souligner que le statu quo a été maintenu quant à la sous-traitance alors que l'employeur ne pourra y recourir qu'en respect des clauses de la convention collective qui protège le travail syndiqué.

Le protocole de retour au travail prévoit une reprise graduelle des activités avec le rappel quasi complet des syndiqués d'ici la fin de janvier.

Pour les dirigeants syndicaux « ce conflit laissera inévitablement des cicatrices, mais il nous faudra tourner la page au cours de la l'année 2014 qui vient ».

Rappelons que les 145 membres de la section locale 184 d'Unifor de l'usine de Bécancour étaient en lock-out depuis le 3 mai 2013.

À propos d'Unifor

Depuis près de deux ans, le Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier (SCEP) et les Travailleurs canadiens de l'automobile (TCA) ont entrepris le processus de création d'un nouveau syndicat. Ainsi, le 31 août dernier, le syndicat Unifor a été créé lors de son congrès de fondation à Toronto. Il représente plus de 300 000 membres au Canada et compte près de 55 000 membres au Québec. Unifor est aussi affilié à la plus grande centrale syndicale québécoise, la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ). Unifor est aussi le plus grand syndicat dans le secteur de la forêt et de la transformation du bois.

SOURCE : Syndicat Unifor Québec

Renseignements :

Source : Unifor-Québec www.uniforquebec.org
Pour information : Jean Simoneau, président de la section locale (819) 609-2184
Marie-Andrée L'Heureux, responsable des communications, Unifor-Québec, (514) 916-7373
marie-andree.lheureux@unifor.org


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.