Conflit de travail terminé chez Lanaubus

REPENTIGNY, QC, le 5 nov. 2016 /CNW Telbec/ - Réunis en assemblée générale aujourd'hui, les membres du Syndicat des employé-es de Lanau-Bus (CSN), représentant une centaine de chauffeurs d'autobus, ont adopté la recommandation de la conciliatrice au dossier, dans une proportion de 89,6 %. Les activités normales de Lanaubus reprendront dès dimanche, 4 h.

La recommandation prévoit le renouvellement de la convention collective du 1er  janvier 2015 au 31 décembre 2019. Sur l'enjeu primordial des horaires de travail, un comité paritaire sera mis en place afin de trouver des solutions pour améliorer la qualité de vie des travailleuses et des travailleurs.

« Nous avons bon espoir que ce comité paritaire nous permettra de trouver des solutions, souligne le président du syndicat, Yvon Bérubé. J'en appelle à Keolis à saisir cette occasion pour y travailler sérieusement avec nous. C'est un enjeu important pour tous les employé-es et notre volonté de mieux concilier travail, famille et vie personnelle demeure entière même si nous rentrons au travail à compter de demain. Avec de la bonne foi de part et d'autre et avec le soutien d'un spécialiste de la firme MCE Conseils, nous sommes capables d'améliorer les choses en nous parlant franchement ».

Présente à l'assemblée générale, la présidente du Conseil central de Lanaudière, Francine Ranger a salué une décision courageuse de la part des travailleuses et des travailleurs. « Ce n'était pas possible de dénouer l'impasse sur la question des horaires dans les quelques heures qu'il nous restait avant que les régies de transport ne lancent de nouveaux appels d'offres. Bien qu'il s'agisse d'un enjeu prioritaire nos membres, ils ont pris une décision rationnelle et solidaire. Ils ont pensé au bien commun en prenant en compte que de nombreuses personnes dans la salle ont besoin de ces emplois. Grâce à leur détermination, ils ont quand même forcé Keolis à se remettre en question dans sa façon de gérer les horaires et à travailler, avec le syndicat, à la recherche de solutions, ce à quoi l'entreprise se montrait fermée il y a encore quelques jours. Il faut le souligner ! »

De son côté, la secrétaire générale de la Fédération des employées et employés de services publics (FEESP-CSN) Nathalie Arguin a assuré aux travailleuses et aux travailleurs que la CSN continuera de mener bataille pour que les entreprises de transport interurbain offrent de meilleures conditions salariales. « Nous demeurons convaincus que Keolis a la capacité de mieux payer ses employé-es. Pour nous, ce refus de mieux partager la richesse au sein de l'entreprise relève d'une vision d'affaires et non d'une incapacité. Aucune entreprise, même multinationale ne devrait pouvoir ignorer sa responsabilité sociale. C'est d'autant plus vrai pour Keolis dont la Caisse de dépôt et de placement du Québec est un des principaux actionnaires. Évidemment, les entreprises du secteur profitent d'un contexte où les donneurs d'ouvrage peuvent mettre fin aux contrats en cas de conflit, faisant planer une épée de Damoclès au-dessus de la tête des salarié-es qui mènent des luttes. Cela pèse lourdement sur le rapport de force qu'ils peuvent déployer et nous croyons que ce cadre doit être modernisé. »

Les salarié-es de Lanaubus avaient déclenché la grève générale le 27 octobre dernier.

 

SOURCE Conseil central de Lanaudière - CSN

Renseignements : Jean-Pierre Larche, Communications-CSN 514 605-0757


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.