Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques - « Le Québec est désormais reconnu comme un joueur de calibre mondial sur la question des changements climatiques » - Philippe Couillard

PARIS, le 9 déc. 2015 /CNW Telbec/ - Au terme de sa mission à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques où plus de 150 chefs de gouvernement, 10 000 délégués, 14 000 représentants de la société civile et experts, 3 000 journalistes et des milliers de visiteurs s'étaient donné rendez-vous, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, affirme que le Québec n'aura jamais été aussi présent et influent dans une conférence internationale.

« Grâce aux gestes posés durant les 50 dernières années, le Québec jouit d'une excellente réputation en ce qui a trait à la lutte contre les changements climatiques. Depuis notre arrivée au gouvernement, nous avons tissé de nouveaux partenariats avec des chefs de gouvernement, des organismes internationaux, des personnalités internationales reconnues et des ONG. Aujourd'hui, nous pouvons dire mission accomplie.  Jamais le Québec n'aura été aussi présent et influent dans une conférence internationale qu'à celle de Paris sur les changements climatiques », a affirmé le premier ministre du Québec.

Des engagements concrets
Répondant à l'appel de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, le premier ministre a annoncé des mesures de coopération climatique à hauteur de 25,5 millions de dollars aux pays francophones les plus exposés aux conséquences liées aux changements climatiques pour soutenir leurs efforts d'adaptation et de développement. 

Cet engagement du Québec et du premier ministre a d'ailleurs été encensé par Al Gore, ancien vice-président des États-Unis et Prix Nobel de la Paix, son Excellence Michaëlle Jean, Secrétaire générale de l'OIF, Mark Kenber, président-directeur général du Climate Group, la Fondation David Suzuki et la directrice générale du Fonds mondial pour l'environnement,  Naoko Ishii.

Le Québec s'est également joint à l'initiative Regions Adapt, le premier engagement mondial visant à soutenir et à recenser les efforts d'adaptation aux changements climatiques au niveau régional.

Le premier ministre Couillard, la première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, le premier ministre du Manitoba, Greg Selinger, se sont engagés à lier les systèmes de plafonnement et d'échange du Québec, de l'Ontario et du Manitoba sous l'égide de la Western Climate Initiative dans l'objectif de renforcer le plus grand marché du carbone d'Amérique du Nord.

Des tribunes prestigieuses
À l'occasion du lancement des travaux de la Coalition pour le leadership en matière de tarification du carbone, auquel le premier ministre a participé, le Secrétaire général de l'Organisation de coopération et de développement économiques, Angel Gurría, a indiqué que le marché du carbone Québec - Californie est le seul au monde dont le fonctionnement est exemplaire.

À la Journée de l'Action, devant près de mille participants, le premier ministre Couillard a lancé un appel à l'action pour les générations futures et fait valoir les bénéfices de s'engager dans la mise en place d'un marché du carbone. Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, le président de la République française, François Hollande, la Secrétaire exécutive de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, Christiana Figueres, l'ancien maire de New York et envoyé spécial des Nations Unies pour les villes et le changement climatique, Michael Bloomberg, de même que l'ancien vice-président des États-Unis et Prix Nobel de la Paix, Al Gore, ont également pris la parole lors de cette journée.

Les leaders se rencontrent
Le premier ministre a pu s'entretenir notamment avec le président de la République française, François Hollande, le premier ministre de la République française, Manuel Valls, l'envoyé spécial du président de la République pour la protection de la planète, Nicolas Hulot, les coprésidents du comité chargé des négociations de l'Accord de Paris sur le climat, Ahmed Djoghlaf et Daniel Reifsnyder, le président du gouvernement basque, Iñigo Urkullu, le président de la République de Madagascar, Hery Rajaonarimampianina, la directrice générale et présidente du Fonds pour l'environnement mondial (FEM), Naoko Ishii, la Secrétaire générale de la Francophonie, Son Excellence Michaëlle Jean et le gouverneur de la Californie, Jerry Brown.

Le travail se poursuit
Au cours des prochains mois, le gouvernement du Québec continuera son action et donnera suite à ses nombreux engagements pris à Paris, notamment ceux en lien avec la contribution de 25,5 millions de dollars destinés aux pays pauvres de la Francophonie.  Le comité de promotion et d'appels à projets, présidé par Jean Lemire, commencera ses travaux dès le premier trimestre de 2016. 

Le gouvernement entend également poursuivre la mise en place du Plan d'électrification des transports annoncé récemment et s'assurer de la gestion efficace et rigoureuse du Fonds vert.

Finalement, le premier ministre du Québec entend travailler avec ses partenaires des provinces et des territoires canadiens ainsi qu'avec le nouveau gouvernement fédéral dans le but d'agir conjointement pour lutter contre les changements climatiques.

 

SOURCE Cabinet du premier ministre

Renseignements : Harold Fortin, Porte-parole du premier ministre, Directeur des communications, Cabinet du premier ministre du Québec, Téléphone : 418 643-5321


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.