Conditions d'hébergement au CSSS-IUGS - « Ça suffit! Les conditions d'hébergement au CSSS-IUGS doivent être améliorées pour ne pas mettre en péril la qualité et la sécurité des soins » - Marie-Josée Forget

SHERBROOKE, QC, le 10 févr. 2015 /CNW Telbec/ - Les professionnelles en soins du Centre de santé et de services sociaux - Institut universitaire de gériatrie de Sherbrooke (CSSS-IUGS) ont dénoncé aujourd'hui, au cours d'une manifestation, les conditions d'hébergement de plusieurs patients du CSSS. « Depuis quelques semaines, plusieurs patients en situation d'hébergement vivent des situations inacceptables. Ils sont, ni plus ni moins, brouettés d'un endroit à l'autre dans des conditions inadmissibles. Ces mauvaises conditions d'hébergement ont aussi des effets nuisibles sur les conditions d'exercice des professionnelles en soins. Cette situation met en péril la sécurité et la qualité des soins. Ça suffit, il faut que ça change! », a déclaré la présidente du Syndicat des professionnelles en soins de l'Estrie (SPSE-FIQ), Marie-Josée Forget.

À titre d'exemple, deux chambres ont été montées de toutes pièces dans des salles destinées aux loisirs. Il s'agit de chambres pour quatre personnes âgées avec un seul évier de cuisine en guise de lavabo aucune salle de toilette impliquant l'utilisation de chaise-bassine. Une des chambres est située en dehors de l'unité de soins entre l'ascenseur et les portes coupe-feu. En plus des risques de sécurité, ces patients sont situés loin du poste du personnel.

« Ce n'est là qu'un exemple parmi tant d'autres. Ajoutez à cela, une organisation du travail chaotique et une mauvaise gestion des ressources. Les professionnelles en soins sont surchargées et des suivis doivent être repoussés régulièrement au quart de travail suivant. Et je ne vous parle même pas des heures supplémentaires. Ça ne peut plus durer », a ajouté Marie-Josée Forget.

La FIQ en mode solution

La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec - FIQ ne se limite pas à dénoncer. Depuis un bon moment déjà, la FIQ s'est mise en mode solutions et propositions. « Il y a longtemps que nous suggérons au gouvernement des pistes de solutions pour améliorer la qualité et la sécurité des soins. Il y a longtemps que nous suggérons au gouvernement des actions qui permettraient une meilleure organisation du travail pour les professionnelles en soins », a poursuivi la vice-présidente de la FIQ, Claude Boucher

« Nous revenons même à la charge dans le cadre des négociations pour le renouvellement des conventions collectives. Nous avons soumis au gouvernement une série de propositions qui permettraient une meilleure prise en charge des patients et une plus grande qualité des soins. Nous proposons, entre autres, des ratios professionnelles en soins/patients. Il a été démontré dans plusieurs endroits dans le monde que de tels ratios augmentent significativement la qualité des soins et réduisent considérablement les complications, les incidents ainsi que les accidents. On espère que cette fois-ci sera la bonne et que le gouvernement entendra la voix de la raison », a conclu Claude Boucher.

À propos de la FIQ

La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec - FIQ représente près de 65 000 membres, soit la grande majorité des professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires œuvrant dans les établissements publics québécois.

 

SOURCE Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec - FIQ

Renseignements : Manuel Dionne, Communications FIQ, 514 210-6579, mdionne@fiqsante.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.