Conditions de vie au Centre d'hébergement Denis-Benjamin-Viger - Six minutes pour manger, ce n'est pas « que du vent »

QUÉBEC, le 17 oct. 2016 /CNW Telbec/ - À la lumière de l'information dévoilée ce matin concernant les conditions de vie misérables des résidents du Centre d'hébergement Denis-Benjamin-Viger, à Montréal, le Parti Québécois, par la voix de son porte-parole pour les aînés, Harold LeBel, et de sa porte-parole en matière de santé et d'accessibilité aux soins, Diane Lamarre, dénonce la situation, qu'il qualifie de « complètement inacceptable ».

« Le portrait que nous dresse le personnel soignant est accablant, surtout qu'il était déjà connu du gouvernement. Et celui-ci n'a rien fait! Un rapport du MSSS, daté de février 2015, concluait en effet que dans ce centre d'hébergement, précisément, les repas ainsi que la propreté étaient problématiques, qu'il fallait agir. Après avoir coupé près de un milliard de dollars dans les soins et les services de santé depuis deux ans, ce qui fait très mal aux aînés, le ministre Gaétan Barrette envoie plutôt la députée de Crémazie faire une deuxième tournée des établissements, alors qu'on sait très bien que ça prend un réinvestissement et plus de personnel pour prendre soin de nos aînés. Ça fait des mois qu'on dénonce les conditions aberrantes dans lesquelles vivent nos aînés qui, souvent, doivent manger des patates en poudre et se contenter d'un bain par semaine. Il faut agir maintenant, c'est assez! », s'est insurgé Harold LeBel.

« Dans son rapport, la protectrice du citoyen a déjà bien démontré l'impact des compressions sur les plus vulnérables; nous en avons encore un triste exemple ce matin. Le premier ministre a dit, il n'y a pas si longtemps, que "les discours sur les personnes vulnérables, les discours sur la solidarité, avec des finances publiques déséquilibrées et un endettement chronique, ce n'est que du vent". Est-ce que six minutes pour faire manger une personne vulnérable, c'est du vent, pour lui? Tout doit être mis en œuvre pour que la situation exacte soit connue et que les problèmes soient réglés rapidement », a ajouté Diane Lamarre.

Le personnel du Centre d'hébergement Denis-Benjamin-Viger manifestera, aujourd'hui, pour réclamer que des travaux soient effectués et que de l'aide lui soit fournie. « Les employés veulent pouvoir soigner les aînés convenablement, dans un environnement sain et sécuritaire. Donnons-leur les ressources dont ils ont besoin. C'est aussi ce que les Québécois veulent : que leur gouvernement assure une distribution juste des budgets pour garantir le respect des personnes âgées », ont conclu les porte-parole.

 

SOURCE Aile parlementaire du Parti Québécois

Renseignements : Valérie Chamula, Coordonnatrice des communications, Aile parlementaire du Parti Québécois, 418 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.