Concours héros « Les idées voyagent plus loin en liberté » - La FAE honore quatre as de la liberté d'expression

VAUDREUIL-DORION, QC, le 20 avril 2017 /CNW Telbec/ -  Pour une première fois, la Fédération autonome de l'enseignement (FAE) a honoré aujourd'hui, à Vaudreuil-Dorion, quatre élèves dans le cadre du nouveau volet écriture de son concours héros. Sélectionnés par un jury mis sur pied par la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ), les lauréates et lauréats, qui ont rédigé une lettre d'opinion sur le thème de l'année 2016-2017, soit la liberté d'expression, ont impressionné les jurés tant par la qualité de leur argumentation que par leur connaissance de l'actualité.

Créé en 2008 par la FAE, le mouvement héros rassemble les enseignantes et enseignants qui adhèrent aux valeurs mises de l'avant par héros (humanité - écocitoyenneté - respect - ouverture - solidarité) et qui souhaitent les promouvoir. Vincent Gervais, un des lauréats du volet écriture intitulé « Les idées voyagent plus loin en liberté », étudie à l'École secondaire Liberté-Jeunesse, à Sainte-Marthe-sur-le-Lac. Il remporte un stage de deux jours au quotidien La Presse et la publication de sa lettre d'opinion dans l'édition de ce matin. Les trois autres personnes lauréates, qui étudient à l'École secondaire d'Anjou, sont Thanina Bélaïd, qui a vu ce matin sa lettre d'opinion paraître dans Le Devoir, Nazim Ait Ourdja, qui suivra une formation sur les droits de l'Homme d'Amnistie internationale, et Monessa Pierre, qui participera un vendredi à la préparation du « wrap de l'actualité », diffusé pendant l'émission Éric et les Fantastiques à Radio Énergie Montréal.

« La liberté d'expression, un des principes fondamentaux de toute démocratie, n'est malheureusement pas respectée par toutes les sociétés du monde. Comme fédération syndicale à la défense des enseignantes et enseignants, mais aussi des élèves et de l'école publique, nous avons non seulement le privilège, mais aussi la responsabilité d'affirmer ce droit dans nos écoles et nos centres, mais aussi sur la scène nationale et internationale. C'est d'ailleurs de façon très éloquente que nos lauréates et lauréats nous l'ont rappelé en participant à ce concours. Je tiens donc à les féliciter, tout en soulignant l'engagement et le soutien de leurs profs dans la réalisation de ce projet. Il s'agit d'une première très réussie pour la FAE, que nous avons l'intention de répéter », a annoncé Alain Marois, vice-président à la vie politique de la FAE.

À cet effet, madame Sylvie Zielonka, professeure de monde contemporain à l'École secondaire d'Anjou, ainsi que monsieur Rudolph Ménard, professeur de français à l'École secondaire Liberté-Jeunesse, étaient très émus de voir des élèves curieux, ouverts d'esprit et engagés dans la réussite scolaire, récompensés. « À l'heure de la mondialisation, les jeunes sont confrontés à de multiples enjeux internationaux et plusieurs sujets d'actualité dont nous discutons ne font pas l'unanimité. Nos élèves doivent apprendre à argumenter dans le respect de l'autre et c'est ce que permettait ce concours. Je suis donc très fière de Thanina, Nazim et Monessa qui y ont participé, mais aussi, bien sûr, qu'ils aient remporté l'un des prix », a souligné madame Zielonka. « Vincent s'intéresse à la politique, à l'histoire, à l'origine des choses. Il n'hésite jamais à faire les recherches nécessaires sur un sujet qui l'interpelle. Il profitera assurément du stage qui lui est offert par La Presse. Je le félicite! », de surenchérir monsieur Ménard.

Un jury signé FPJQ
Sélectionnés parmi une quarantaine de candidatures provenant d'élèves de quatrième et cinquième secondaire ainsi que de l'éducation des adultes, les lauréates et lauréats ont aussi impressionné le jury mis sur pied par la FPJQ spécialement pour ce concours. « Les personnes que nous avons désignées se sont distinguées par leur attachement marqué à la liberté d'expression, la qualité de leurs arguments et la finesse de leur réflexion sur les propos haineux et diffamatoires. Ce fut un réel plaisir de participer à ce concours et de constater le travail sérieux de ces élèves », a souligné Paul Journet, éditorialiste à La Presse et un des trois membres du jury, aux côtés de Fabien Deglise, journaliste, chroniqueur et blogueur au quotidien Le Devoir, et de Anne Sainte-Marie, responsable des communications chez Amnistie internationale Canada.

La FAE remercie tous les partenaires qui se sont associés à ce concours et qui ont permis à la FAE de remettre de très beaux prix. Elle félicite aussi les élèves ayant participé et les invite à récidiver l'an prochain. Pour plus de détails sur le concours, visitez le https://www.facebook.com/mouvementheros/.

Profil de l'organisation
La FAE regroupe huit syndicats qui représentent plus de 34 000 enseignantes et enseignants (le tiers du personnel enseignant au Québec) du préscolaire, du primaire, du secondaire, du milieu carcéral, de la formation professionnelle et de l'éducation des adultes et le personnel scolaire des écoles Peter Hall et du Centre académique Fournier, ainsi que les 900 membres de l'Association de personnes retraitées de la FAE (APRFAE).

 

SOURCE Fédération autonome de l''enseignement (FAE)

Renseignements : Marie-Josée Nantel, conseillère en communication, au 514 603-2290

LIENS CONNEXES
http://www.lafae.qc.ca/

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.