Conclusions de l'enquête de la CNESST - Décès d'un travailleur de l'entreprise Service Bel Auto inc. à Montréal : l'accumulation de vapeurs d'essence dans une fosse de réparation est en cause

MONTRÉAL, le 2 févr. 2017 /CNW Telbec/ - Le 5 juillet 2016, M. Sylvain Désy, mécanicien au service de l'entreprise Service Bel Auto inc., perdait la vie des suites d'un accident du travail survenu à Montréal alors qu'il procédait à des travaux de réparation sur une pompe à essence d'une camionnette. À la suite de son enquête, la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) retient comme principale cause que l'accumulation de vapeurs d'essence était suffisante pour créer une atmosphère inflammable dans la fosse de réparation.

Au Québec, depuis cinq ans, huit travailleurs sont décédés après avoir été victimes d'un feu non intentionnel ou non contrôlé.

Un incendie éclate dans la fosse de réparation

Le jour de l'accident, M. Désy et son collègue s'affairaient à réparer la pompe du réservoir d'essence d'une camionnette dans une fosse de réparation. Pour faciliter la remise en place du réservoir d'essence sous la camionnette, les travailleurs ont utilisé différentes méthodes de transvasement de l'essence du réservoir, afin d'en alléger le contenu. Constatant l'inefficacité des méthodes utilisées, les travailleurs ont décidé d'utiliser une pompe électrique et un bloc d'alimentation. C'est à ce moment qu'un incendie a éclaté dans la fosse. Le travailleur a été grièvement brûlé. Les services d'urgence ont été appelés sur les lieux de l'accident. Le décès du travailleur a été constaté au centre hospitalier.

Deux causes expliquent l'accident

L'enquête a permis à la CNESST de retenir deux causes pour expliquer l'accident. D'abord, l'utilisation de la fosse pour accomplir les travaux de réparation de la pompe à essence de la camionnette a permis une accumulation suffisante de vapeurs inflammables pour atteindre la plage d'inflammabilité de l'essence. Les vapeurs d'essence étant plus lourdes que l'air, elles se sont accumulées au fond de la fosse. L'absence de ventilation mécanique a également permis que ces vapeurs s'accumulent en quantité suffisante pour créer des conditions propices au déclenchement d'un incendie.

Ensuite, les méthodes de transvasement de l'essence ont exposé les travailleurs à un incendie. En effet, les différentes manipulations effectuées par les travailleurs ont contribué à l'accumulation de vapeurs d'essence dans le fond de la fosse de réparation. De plus, l'utilisation de la pompe électrique et du bloc d'alimentation comme méthode pour transvaser l'essence a favorisé la création d'un arc électrique, ce qui a déclenché un incendie dans la fosse.

La CNESST exige une procédure de travail sécuritaire

À la suite de l'accident, la CNESST a interdit à l'employeur de procéder à des travaux de transvasement d'essence. Avant de pouvoir reprendre les travaux, l'employeur doit élaborer une procédure de travail sécuritaire afin de contrôler les risques d'incendie lors d'opérations de transvasement d'essence. À ce jour, l'employeur n'effectue plus de travaux impliquant ce type d'opérations.

De plus, l'employeur doit apporter des correctifs à la fosse de réparation, notamment assurer par ventilation mécanique un minimum de douze changements d'air à l'heure, ainsi qu'installer un appareillage électrique conforme au Code de construction du Québec.

Comment éviter un tel accident

La CNESST rappelle que le transvasement d'essence doit se faire à l'aide d'un transvideur certifié qui contrôle l'électricité statique et limite la dispersion des vapeurs d'essence. La procédure de transvasement doit également se faire dans un endroit aéré, loin des sources potentielles d'ignition.

Pour en savoir plus sur la prévention des accidents liés aux manipulations de l'essence, vous pouvez consulter la page suivante : http://www.cnesst.gouv.qc.ca/risques-incendie-explosion.

Rappelons que, par la loi, tout employeur a l'obligation de s'assurer que l'organisation du travail ainsi que les équipements, les méthodes et les techniques pour l'accomplir sont sécuritaires. L'employeur et les travailleurs doivent faire équipe pour repérer les dangers et mettre en place les moyens pour les éliminer et les contrôler.

Suivis de l'enquête

Afin de sensibiliser les milieux de travail, la CNESST transmettra les conclusions de ce rapport à l'Association des services de l'automobile du Québec (ASA) et à l'Association sectorielle Services automobiles (Auto Prévention) afin que leurs membres en soient informés.

De plus, le rapport d'enquête sera diffusé dans les établissements de formation offrant les programmes d'études en lien avec le secteur de la mécanique automobile afin de sensibiliser les futurs travailleurs.

Pour en savoir plus
Rapport d'enquête : http://www.centredoc.cnesst.gouv.qc.ca/pdf/Enquete/ed004126.pdf

Photo (libre de droits) :

http://www.cnesst.gouv.qc.ca/salle-de-presse/communiques/publishingimages/belauto.jpg
Animation 3D (libre de droits) :
https://www.centredoc.cnesst.gouv.qc.ca/pdf/Enquete/ad004126.mp4

La CNESST, votre porte d'entrée en matière de travail

La CNESST offre aux employeurs et aux travailleurs une porte d'entrée unique et une expertise intégrée en matière de normes du travail, d'équité salariale et de santé et sécurité du travail. Sa structure de gouvernance est paritaire.

Pour plus d'information, visitez notre site Web à cnesst.gouv.qc.ca et suivez-nous sur Facebook (facebook.com/cnesst), Twitter (twitter.com/cnesst) et LinkedIn (linkedin.com/company/cnesst).

 

Source :

Alexandra Burnet, communicatrice régionale


CNESST - Direction régionale de Montréal, Service de la prévention-inspection


Tél. : 514 906-3700

 

SOURCE Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail

Pour voir ce communiqué en format HTML, prière d'utiliser l'adresse suivante : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/February2017/02/c1812.html

Renseignements : Alexandra Burnet, communicatrice régionale, CNESST - Direction régionale de Montréal, Service de la prévention-inspection, Tél. : 514 906-3700

LIENS CONNEXES
http://www.cnesst.gouv.qc.ca/

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.