Conclusions de l'enquête de la CNESST - Décès d'un travailleur de l'entreprise NU-B inc. à Montréal : une machine avec une zone dangereuse accessible et non protégée est en cause

MONTRÉAL, le 22 févr. 2017 /CNW Telbec/ - Le 8 août 2016, M. Truc Nguyen, assistant-opérateur au service de l'entreprise NU-B inc., perdait la vie au travail, écrasé entre deux rouleaux d'entraînement, alors qu'il alimentait un granulateur de retailles de plastique.

À la suite de son enquête, la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) retient comme cause principale de l'accident l'accessibilité et la non-protection de la zone dangereuse d'une machine en marche. Des rouleaux d'entraînement étaient en effet accessibles et non protégés alors que le travailleur se trouvait sur un escabeau pour alimenter le granulateur.

Au Québec, depuis 5 ans, 35 travailleurs ont perdu la vie coincés ou écrasés par de l'équipement ou des objets.

Le travailleur est entraîné par des rouleaux

Le jour de l'accident, M. Nguyen et un collègue alimentaient de longues retailles de plastique le granulateur placé sur une plateforme au-dessus d'une ligne d'extrusion. Monté dans un escabeau, juste en dessous de la plateforme, M. Nguyen coupait les retailles et les repliait sur elles-mêmes pour ensuite les donner à son collègue, qui se tenait sur la plateforme, en les passant à travers deux rouleaux.

M. Nguyen a constaté qu'une retaille était coincée dans les rouleaux. Il est donc descendu de l'escabeau et a replié la retaille sur elle-même sans la couper avant de remonter dans l'escabeau et de tendre la retaille à son collègue. C'est alors que la main de M. Nguyen a été entraînée entre les deux rouleaux, suivie de son thorax et de son abdomen. Les services d'urgence ont été appelés sur les lieux de l'accident. Le décès du travailleur a été constaté sur place.

Deux causes expliquent l'accident

L'enquête a permis à la CNESST de retenir deux causes pour expliquer l'accident.

Premièrement, des rouleaux d'entraînement étaient accessibles, sans dispositifs de sécurité pour le travailleur qui se tenait sur un escabeau. Lorsque le travailleur a levé son bras, sa main s'est retrouvée à proximité des deux rouleaux et a été entraînée entre ceux-ci.

Deuxièmement, la gestion du travail a été déficiente lors du démarrage du granulateur. L'enquête a permis de constater l'absence d'une procédure sécuritaire détaillée pour le démarrage du granulateur. De plus, l'utilisation d'un escabeau lors de l'alimentation du granulateur alors que les rouleaux d'entraînement sont en marche représente une méthode de travail dangereuse.

La CNESST exige l'installation de dispositifs de protection

À la suite de l'accident, la CNESST a interdit l'utilisation des lignes d'extrusion et exigé que l'employeur installe des dispositifs de protection pour rendre les zones dangereuses inaccessibles. Elle a aussi exigé que des boutons d'arrêt d'urgence soient placés à l'ensemble des postes d'assistants-opérateurs situés sur les plateformes au-dessus des lignes d'extrusion. Les correctifs requis ont été apportés par l'employeur et l'utilisation des lignes d'extrusion a pu reprendre.

Comment éviter un tel accident

La CNESST rappelle que les risques encourus doivent être repérés et identifiés à toutes les étapes d'utilisation d'une machine. De plus, les zones dangereuses des machines doivent être inaccessibles ou munies de dispositifs de protection qui en contrôlent l'accès.

Pour en savoir plus sur la prévention des accidents liés aux machines :
http://www.cnesst.gouv.qc.ca/securitemachines

Rappelons que, par la loi, tout employeur doit s'assurer que l'organisation du travail ainsi que les équipements, les méthodes et les techniques pour l'accomplir sont sécuritaires. L'employeur et les travailleurs doivent faire équipe pour repérer les dangers et mettre en place les moyens pour les éliminer et les contrôler.

Suivi de l'enquête

Afin d'éviter qu'un tel accident se reproduise, la CNESST transmettra les conclusions de ce rapport à l'Association technique des flexographes et fabricants d'emballages du Québec (ATFFEQ) afin que leurs membres en soient informés.

De plus, le rapport d'enquête sera diffusé dans les établissements de formation offrant les programmes d'études liés à l'opération de machines industrielles afin de sensibiliser les futurs travailleurs.

Pour en savoir plus

Rapport d'enquête : http://www.centredoc.cnesst.gouv.qc.ca/pdf/Enquete/ed004132.pdf.

Photo (libre de droits) :
http://www.cnesst.gouv.qc.ca/salle-de-presse/communiques/PublishingImages/nu-b.jpg

La CNESST, votre porte d'entrée en matière de travail

La CNESST offre aux employeurs et aux travailleurs une porte d'entrée unique et une expertise intégrée en matière de normes du travail, d'équité salariale et de santé et sécurité du travail. Sa structure de gouvernance est paritaire.

Pour plus d'information, visitez notre site Web à cnesst.gouv.qc.ca et suivez-nous sur Facebook (facebook.com/cnesst), Twitter (twitter.com/cnesst) et LinkedIn (linkedin.com/company/cnesst).

 

Source :

Alexandra Burnet, communicatrice régionale
CNESST - Direction régionale de Montréal, Service de la prévention-inspection
Tél. : 514 906-3700

 

SOURCE Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail

Renseignements : Alexandra Burnet, communicatrice régionale, CNESST - Direction régionale de Montréal, Service de la prévention-inspection, Tél. : 514 906-3700

LIENS CONNEXES
http://www.cnesst.gouv.qc.ca/

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.