Conclusions de l'enquête de la CNESST - Décès d'un travailleur de Lavage de vitres de l'Est ltée à La Prairie : un contact avec un fil électrique de 14 400 volts est en cause

LONGUEUIL, QC, le 16 nov. 2016 /CNW Telbec/ - Le 6 juin 2016, Robert Castilloux, laveur de vitres au service de l'entreprise Lavage de vitres de l'Est ltée, a perdu la vie électrocuté dans un accident du travail survenu à La Prairie. À la suite de son enquête, la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) retient comme principale cause le contact entre la perche en aluminium que tenait le travailleur et un fil électrique de 14 400 volts.

Au Québec, depuis 5 ans, 17 travailleurs ont perdu la vie des suites d'un contact avec le courant électrique.

Le travailleur touche à un fil sous tension avec sa perche en aluminium

Le jour de l'accident, le travailleur s'affairait à laver les vitres extérieures d'un immeuble de quatre étages. Pour ce faire, il prenait place à l'intérieur du panier de la nacelle d'un camion-nacelle. Alors qu'il commandait le déplacement de la nacelle afin de procéder au lavage des vitres du quatrième étage, la perche d'aluminium qu'il tenait à la main est entrée en contact avec un fil électrique sous tension de 14 400 volts. Le travailleur a été électrocuté. Les services d'urgence ont été appelés sur les lieux de l'accident, où ils ont constaté le décès du travailleur.

Deux causes expliquent l'accident

L'enquête a permis à la CNESST de retenir deux causes pour expliquer l'accident. D'une part, une perche en aluminium est entrée en contact avec un fil électrique sous tension de 14 400 volts alors que le travailleur tenant la perche se trouvait dans le panier de la nacelle.

D'autre part, la méthode de travail de lavage de vitres utilisée le jour de l'accident exposait le travailleur à un danger d'électrocution.

Les exigences de la CNESST

À la suite de l'accident, la CNESST a interdit à l'employeur, Lavage de vitres de l'Est ltée, l'exécution des travaux de lavage de vitres près des lignes électriques pour l'ensemble de l'immeuble. De plus, elle a exigé de l'employeur qu'il convienne, en collaboration avec Hydro-Québec, des mesures de sécurité à prendre et qu'il élabore une méthode de travail sécuritaire pour ses travailleurs, en plus d'informer ces derniers des risques et des dangers liés aux travaux effectués à proximité des lignes électriques. Ces démarches sont actuellement en cours.

Relativement à cet accident, la CNESST a délivré un constat d'infraction à l'employeur, Lavage de vitres de l'Est ltée. Pour ce type d'infractions, le montant de l'amende varie de 16 317 $ à 65 269 $ pour une première offense et pourrait atteindre 326 349 $ en cas de récidive.

Comment éviter un tel accident

La CNESST rappelle que l'employeur doit prendre les mesures nécessaires pour protéger la santé et assurer la sécurité et l'intégrité physique des travailleurs. Il a également l'obligation de s'assurer que l'organisation du travail ainsi que les équipements, les méthodes et les techniques pour l'accomplir sont sécuritaires. L'employeur et les travailleurs doivent faire équipe pour repérer les dangers et mettre en place les moyens pour les éliminer ou les contrôler.

Dans le cas de travaux effectués à proximité des lignes électriques de moyenne tension, il est primordial de respecter la distance d'approche minimale prévue à la réglementation et aux normes en vigueur, soit trois mètres.

Pour en savoir plus sur la prévention des accidents liés aux travaux à proximité de fils électriques de moyenne tension, visitez http://www.csst.qc.ca/prevention/theme/electricite/Pages/electricite.aspx.

Suites de l'enquête

Dans le but de sensibiliser les milieux de travail, la CNESST transmettra les conclusions de ce rapport à l'Association des entrepreneurs de services d'édifices Québec inc. et au Comité paritaire de l'entretien d'édifices publics afin qu'ils informent leurs membres des résultats de l'enquête.

Pour en savoir plus

Rapport d'enquête : www.centredoc.csst.qc.ca/pdf/ed004118.pdf

Photo (libre de droits) :
cnesst.gouv.qc.ca/salle-de-presse/communiques/PublishingImages/lav-vitres-est.JPG

Animation 3D (libre de droits) : www.centredoc.csst.qc.ca/pdf/ad004118.wmv

La CNESST, votre porte d'entrée en matière de travail

La CNESST est issue du regroupement, le 1er janvier 2016, de la Commission des normes du travail (CNT), de la Commission de l'équité salariale (CES) et de la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST). La CNESST offre aux employeurs et aux travailleurs une porte d'entrée unique et une expertise intégrée en matière de normes, d'équité salariale et de santé et sécurité du travail au bénéfice des employeurs et des travailleurs. Sa structure de gouvernance est paritaire.

Pour plus d'information, visitez notre site Web à cnesst.gouv.qc.ca et suivez-nous sur Facebook (facebook.com/cnesst), Twitter (twitter.com/cnesst) et LinkedIn (linkedin.com/company/cnesst).

 

Source :

Marie-France Roulier, responsable des communications


CNESST - Direction régionale de Longueuil


Téléphone : 450 442-6200, poste 6298

 

SOURCE Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail

Renseignements : Marie-France Roulier, responsable des communications, CNESST - Direction régionale de Longueuil, Téléphone : 450 442-6200, poste 6298

RELATED LINKS
http://www.cnesst.gouv.qc.ca/

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.