Conclusions de l'enquête de la CNESST - Décès de deux travailleurs par électrocution à Ivry-sur-le-Lac : un contact avec une ligne électrique sous tension est en cause

SAINT-JÉRÔME, QC, le 30 mars 2016 /CNW Telbec/ - Le 24 septembre 2015, M. Yan Beaulieu, installateur de signalisation, et M. Rémy Fell, chef d'équipe électricien, tous deux au service de l'entreprise Bruneau électrique inc., perdaient la vie au travail à Ivry-sur-le-Lac. Ils sont électrocutés alors qu'ils effectuent des travaux d'entretien sur un lampadaire. À la suite de son enquête, la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) retient comme principale cause une méthode de travail non sécuritaire dans l'exécution de travaux à proximité d'une ligne électrique sous tension.

Au Québec, depuis 5 ans, 16 travailleurs sont décédés après avoir été en contact avec le courant électrique. Seulement dans la région des Laurentides, ce sont 4 travailleurs qui ont perdu la vie dans de tels accidents.

Électrocutés lors du soulèvement d'un lampadaire

Le jour de l'accident, les travailleurs s'affairaient, en compagnie d'un collègue manœuvre, à l'entretien d'un lampadaire en bordure du chemin Degrosbois. Pour ce faire, l'installateur de signalisation, qui avait terminé son travail sur le chantier, a quitté son camion pour se placer près du lampadaire devant être soulevé. Le chef d'équipe était aux commandes du camion-nacelle pour effectuer les travaux et procéder au soulèvement du lampadaire. C'est à ce moment que le lampadaire s'est incliné, a pivoté et est entré en contact avec la ligne électrique sous tension. L'installateur de signalisation ainsi que le chef d'équipe ont été électrocutés et sont tombés au sol alors que le troisième travailleur a subi des brûlures. Les services d'urgence ont été appelés sur les lieux de l'accident. Le décès de deux travailleurs a été constaté au centre hospitalier.

Deux causes expliquent l'accident

L'enquête a permis à la CNESST de retenir deux causes pour expliquer l'accident. D'abord, lors du soulèvement d'un lampadaire, ce dernier s'est incliné, a pivoté et est entré en contact avec la ligne électrique sous tension, entraînant l'électrocution de deux travailleurs.

Ensuite, la méthode de travail utilisée pour exécuter les travaux à proximité d'une ligne électrique sous tension n'était pas sécuritaire.

La CNESST exige une procédure de travail sécuritaire

À la suite de l'accident, la CNESST a interdit à l'employeur d'effectuer des travaux de retrait et d'installation de lampadaires à proximité d'une ligne électrique jusqu'à l'élaboration d'une procédure de travail sécuritaire. De plus, une seconde interdiction a été émise quant à l'utilisation du camion-nacelle en cause dans l'accident afin qu'il fasse l'objet d'une inspection mécanique et structurale. L'employeur s'est conformé à ces exigences.

En lien avec cet accident, la CNESST a délivré à l'employeur, Bruneau électrique inc., un constat d'infraction. Pour ce type d'infraction, le montant de l'amende varie de 16 124 $ à 64 495 $ pour une première offense, et pourrait atteindre 322 479 $ en cas de récidive.

Comment éviter un tel accident

La CNESST rappelle qu'il est nécessaire de respecter la distance d'approche minimale requise lorsque des travaux sont effectués à proximité d'une ligne électrique.

Pour en savoir plus sur la prévention des accidents liés à l'électrocution : http://www.csst.qc.ca/prevention/secteur/construction/electricite/Pages/garder_distances.aspx

Suivis de l'enquête

Afin de sensibiliser les milieux de travail, la CNESST transmettra les conclusions de ce rapport à la Corporation des maîtres électriciens du Québec afin que ses membres en soient informés.

De plus, le rapport d'enquête sera diffusé dans les établissements de formation offrant les programmes d'études Électriciens/électriciennes afin de sensibiliser les futurs travailleurs.

Pour en savoir plus

Rapport d'enquête : http://www.centredoc.csst.qc.ca/pdf/ed004087.pdf.

Photo (libre de droits) : cnesst.gouv.qc.ca/salle-de-presse/communiques/PublishingImages/bruneau.JPG.

La CNESST, votre porte d'entrée en matière de travail

Créée le 1er janvier 2016, la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) est issue du regroupement de la Commission des normes du travail (CNT), de la Commission de l'équité salariale (CES) et de la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST). La CNESST offre aux employeurs et aux travailleurs une porte d'entrée unique et une expertise intégrée en matière de travail.

Pour plus d'information, visitez notre site Web cnesst.gouv.qc.ca et suivez-nous sur facebook.com/cnesst, twitter.com/cnesst et linkedin.com/company/cnesst.

 

Source :

Caroline Ducharme, communicatrice régionale
CNESST - Direction régionale des Laurentides
Tél. : 450 431-4000, poste 4077

 

SOURCE Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail

Renseignements : Caroline Ducharme, communicatrice régionale, CNESST - Direction régionale des Laurentides, Tél. : 450 431-4000, poste 4077


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.