Conclusions de l'enquête de la CNESST - Chute d'une poutre dans la rivière Bayonne à Berthierville : la CNESST conclut à des lacunes dans la mise en œuvre du procédé de montage

JOLIETTE, QC, le 15 nov. 2016 /CNW Telbec/ - Le 14 avril 2016, vers 18 h 10, une poutre principale du pont en construction sur l'autoroute 40 en direction est, à Berthierville, déverse et s'effondre dans la rivière Bayonne. Cet événement cause des dommages majeurs. Heureusement, aucun travailleur n'est blessé.

À la suite de son enquête, la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) retient comme principale cause de cet accident des déficiences dans la planification, la supervision et les moyens de contrôle des travaux d'installation de la première poutre, et des lacunes dans la mise en œuvre d'un procédé de montage sécuritaire.

La poutre déverse et s'effondre

Roxboro Excavation inc. a obtenu le contrat de reconstruction des ponts nord et sud de l'autoroute 40 au-dessus de la rivière Bayonne, à Berthierville. Pour l'érection de la structure d'acier des ponts, Roxboro Excavation inc. a retenu les services de l'entreprise Les Associés Gascon Érecteurs ltée.

Le jour de l'accident, une équipe de travail s'affaire à l'installation de la première poutre du pont sud. Vers 17 h, les grues relâchent la poutre, qui est arrimée temporairement. Vers 18 h 10, la poutre s'effondre dans la rivière. Les dommages causés par l'événement sont majeurs. La présence de travailleurs, au moment de l'effondrement, aurait pu être tragique.

Deux causes expliquent l'accident

L'enquête a permis à la CNESST de retenir deux causes pour expliquer l'accident.

D'abord, le déversement de la poutre P4 a été provoqué par la présence des câbles d'acier et des palans à crochet qui entravaient la mobilité des supports latéraux temporaires.

Ensuite, la planification, la supervision et les moyens de contrôle des travaux d'installation de la première poutre étaient déficients quant à la mise en œuvre d'un procédé de montage sécuritaire.

Exigences de la CNESST

À la suite de l'accident, la CNESST a notamment exigé du maître d'œuvre, Roxboro Excavation inc., et de l'entreprise Les Associés Gascon Érecteurs ltée l'adoption d'une procédure de travail sécuritaire pour sortir la poutre de la rivière. De plus, la CNESST a exigé le recours à une nouvelle procédure de montage des poutres en acier, attestée par un ingénieur. Les employeurs se sont conformés à ces exigences.

Suites de l'enquête

Afin d'éviter qu'un tel accident se reproduise, la CNESST informera les associations patronales de la construction (Association de la construction du Québec, Association des professionnels de la construction et de l'habitation du Québec, Association des constructeurs de routes et grands travaux du Québec) des conclusions de son rapport d'enquête, afin qu'elles demandent aux maîtres d'œuvre et employeurs responsables du montage de s'assurer que la procédure de montage de l'ouvrage temporaire est complète et émise pour construction par l'ingénieur concepteur de l'ouvrage temporaire, et que toute modification concernant l'ouvrage temporaire est approuvée par ce dernier.

Pour en savoir plus

Rapport d'enquête : http://www.centredoc.csst.qc.ca/pdf/ed004116.pdf

Photo (libre de droits) :
www.cnesst.gouv.qc.ca/salle-de-presse/communiques/PublishingImages/roxboro.jpg

La CNESST, votre porte d'entrée en matière de travail

La CNESST est issue du regroupement, le 1er janvier 2016, de la Commission des normes du travail (CNT), de la Commission de l'équité salariale (CES) et de la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST). La CNESST offre aux employeurs et aux travailleurs une porte d'entrée unique et une expertise intégrée en matière de normes, d'équité salariale et de santé et sécurité du travail au bénéfice des employeurs et des travailleurs. Sa structure de gouvernance est paritaire.

Pour plus d'information, visitez notre site Web à cnesst.gouv.qc.ca et suivez-nous sur Facebook (facebook.com/cnesst), Twitter (twitter.com/cnesst) et LinkedIn (linkedin.com/company/cnesst).

 

Source :

Chantale Beaudoin, communicatrice régionale


Direction régionale de Lanaudière


Téléphone : 450 753-2600, poste 2719, ou 1 800 461-4489

 

SOURCE Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail

Renseignements : Chantale Beaudoin, communicatrice régionale, Direction régionale de Lanaudière, Téléphone : 450 753-2600, poste 2719, ou 1 800 461-4489

RELATED LINKS
http://www.cnesst.gouv.qc.ca/

Profil de l'entreprise

Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.