Conclusion de l'étude des crédits 2016-2017 - Deux années marquées par des avancées notables à l'échelle internationale

QUÉBEC, le 21 avril 2016 /CNW Telbec/ - À l'occasion de l'étude des crédits 2016-2017 alloués du ministère des Relations internationales et de la Francophonie, la ministre des Relations internationales et de la Francophonie et ministre responsable de la région des Laurentides, Mme Christine St-Pierre, s'est réjouie des réalisations du gouvernement en matière de relations internationales depuis les deux dernières années.

« L'année financière qui s'est terminée le 31 mars dernier a été fort remplie pour le ministère des Relations internationales et de la Francophonie. La précédente année a été marquée par un effort d'optimisation et de repositionnement quant à l'action de notre gouvernement sur la scène internationale. Cette année, notre ministère a mis toutes ses énergies à construire l'action diplomatique du Québec pour les années à venir. »

Savoir être aux bons endroits, au bon moment
La ministre a fait valoir que le Québec a posé les actions lui permettant d'être aux bons endroits, au bon moment pour les années à venir. La première visite d'une ministre des Relations internationales à Cuba témoigne de la volonté gouvernementale de rechercher les nouvelles occasions partout où elles se présentent dans un monde qui change rapidement.

« La diplomatie québécoise évolue en fonction des priorités gouvernementales et des marchés stratégiques. Aux États-Unis, nous avons établi une présence dans la Silicon Valley, où foisonnent les entreprises les plus créatives au monde, et à Houston, où la croissance économique offre des occasions d'affaires uniques pour les entreprises québécoises. Nous disposons maintenant de huit représentations en sol américain.

« C'est à Dakar, capitale du Sénégal et pôle important en Afrique de l'Ouest, que le gouvernement du Québec a choisi de faire son retour en Afrique francophone. Notre Bureau aura pour mission de développer les relations politiques et économiques du Québec en plein cœur de l'Afrique francophone, et de favoriser la mise en œuvre de la Stratégie économique pour la Francophonie.

« Nous avons également choisi d'approfondir notre présence en Asie. Sous la gouverne du directeur des représentations du Québec en Chine, M. Jean-François Lépine, le Bureau du Québec à Qingdao, dans la province du Shandong, permettra à notre gouvernement d'élargir nos échanges avec le dragon chinois, notamment en matière d'économie bleue, de science et technologie et de lutte contre les changements climatiques. 

« Ainsi, au terme de ce repositionnement, le réseau du Québec à l'étranger sera fort de 28 représentations dans 15 pays. »

Le Québec : un chef de file dans la lutte contre les changements climatiques
La ministre a rappelé que le Québec a été très actif sur la scène internationale au cours des deux dernières années en matière d'environnement.

« Un autre enjeu qui interpelle le monde entier est celui de la lutte contre les changements climatiques. En tant qu'État fédéré, le Québec a su imposer sa marque, et son ingéniosité, sur les façons de concilier le développement économique et la préservation de l'environnement. Chef de file au sein des États fédérés, le Québec a annoncé, dans le cadre de la Conférence de Paris, des mesures de coopération climatique internationale à hauteur de 25,5 millions de dollars, destinées à soutenir les actions de lutte contre les changements climatiques des francophones les plus vulnérables, en particulier dans l'espace francophone, qui sont parmi les plus exposés aux conséquences des changements climatiques. »

Faire entendre notre voix sur les grands enjeux de notre monde
Le Québec, et particulièrement Montréal, est reconnu à l'échelle internationale pour son accueil de plus de 60 organisations internationales, notamment le siège de l'Organisation de l'aviation civile internationale, institution spécialisée des Nations Unies ainsi que de nombreuses conférences internationales.

Le Québec est également interpellé par un devoir de solidarité à l'égard des pays en développement. Il souhaite apporter sa contribution pour ce qui est de trouver des solutions aux grands enjeux internationaux.

« Depuis plusieurs décennies, le Québec injecte des sommes importantes en matière de solidarité internationale. Ces actions, qui portent la marque de nos organismes de coopération internationale, sont plus que jamais nécessaires pour bâtir un monde plus juste. De plus, afin que les projets puissent se dérouler en toute sécurité, nous avons renforcé notre appui aux organismes en matière de gestion du risque.

« Finalement, s'il est un enjeu qui préoccupe le monde entier, c'est bien celui de la radicalisation menant à la violence. La dernière année a été marquée par de nombreuses attaques contre nos sociétés démocratiques : des atteintes à nos valeurs et à notre liberté de pensée. Ces attaques ne doivent pas rester sans réponses. C'est pourquoi, à l'initiative de notre gouvernement, le Québec accueillera une grande conférence internationale sur la lutte contre la radicalisation menant à la violence, sous l'égide de l'UNESCO à l'automne 2016. »

Une diplomatie québécoise tournée vers l'avenir
En conclusion, le Québec agit, et entend en faire davantage au cours de la prochaine année, afin de rendre son action diplomatique plus efficace, plus déterminante, plus importante. C'est sous le signe du renouveau que nous envisageons l'avenir de l'action internationale du Québec.

À propos du budget 2016-2017
Le Plan économique du Québec déposé récemment viendra appuyer le ministère des Relations internationales et de la Francophonie par des investissements de 9,1 millions de dollars qui visent à mettre l'accent sur trois volets : 100 000 $ seront investis annuellement dans le volet de la coopération cubano-québécoise de façon récurrente; 550 000 $ sont prévus en 2016-2017 afin d'élargir les initiatives du Ministère en solidarité internationale; et 8 millions de dollars sur quatre ans seront consacrés à l'organisation de conférences internationales.

Pour en savoir plus sur les activités du ministère des Relations internationales et de la Francophonie, consultez notre site Internet : www.mrif.gouv.qc.ca/
Suivez-nous également dans les médias sociaux : 
- Facebook : https://www.facebook.com/MRIQuebec/
- Twitter : https://twitter.com/MRIF_Quebec
- LinkedIn : http://bit.ly/1lSqqTn

 

SOURCE Cabinet de la ministre des Relations internationales et de la Francophonie

Renseignements : SOURCES : François Caouette, Attaché de presse, Cabinet de la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Téléphone : 418 649-2319; INFORMATION : Pascal Ouellet, Direction des communications, Ministère des Relations internationales et de la Francophonie, Tél. : 418 649-2400, poste 57101


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.