Compte tenu de la conjoncture économique, GLV reconnait une charge de dépréciation du goodwill et d’autres actifs et annonce des changements organisationnels - Résultats du quatrième trimestre et de l'exercice 2012

Pour le quatrième trimestre 2012

  • Revenus de 173,6  M$ contre 168,2 M$ pour le trimestre correspondant de l'exercice 2011
  • BAIIA négatif de (2,7 M$) et BAIIA normalisé de 2,3 M$ contre 8,9 M$ et 7,4 M$, respectivement, un an plus tôt
  • Charge de dépréciation de goodwill et d'immobilisations incorporelles de 40,9 M$ dont 23,7 M$ attribuable au segment du dessalement, 15,6 M$ au segment Industriel et 1,6 M$ au Groupe Autres
  • Résultat net et résultat net lié aux activités poursuivies attribuable aux actionnaires de GLV Inc. de (52,8 M$) contre (8,2 M$) et (4,9 M$), respectivement, pour le trimestre correspondant de l'exercice 2011
  • Résultat net normalisé attribuable aux actionnaires de GLV Inc. de (7,0 M$) ou (0,16 $) par action, de base et dilué comparativement à (5,8 M$) ou (0,13 $), respectivement, pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent

Pour la période de douze mois terminée le 31 mars 2012

  • Revenus de 659,6 M$ contre 663,8 M$ pour la période correspondante de l'exercice 2011
  • BAIIA de 14,4 M$ et BAIIA normalisé de 20,5 M$ contre 21,0 M$ et 20,4 M$, respectivement, un an plus tôt
  • Résultat net et résultat net lié aux activités poursuivies attribuable aux actionnaires de GLV Inc. de (54,1 M$) contre (23,2 M$) et (12,3 M$), respectivement, pour la période correspondante de l'exercice 2011
  • Résultat net normalisé attribuable aux actionnaires de GLV Inc. de (7,1 M$) ou (0,16 $) par action, de base et dilué comparativement à (12,5 M$) ou (0,28 $), respectivement, pour l'année précédente

Données au 31 mars 2012

  • Coefficient d'endettement total net de 19,6% contre 18,9 % au 31 mars 2011
  • Coefficient de fonds de roulement de 1,53 contre 1,53 au 31 mars 2011
  • Carnet de commandes de 354,8 M$, contre 396,1 M$ au 31 décembre 2011 et 372,2 M$ au 31 mars 2011

MONTRÉAL, le 7 juin 2012 /CNW Telbec/ - (Tous les montants sont en dollars canadiens et le sigle « M$ » signifie « million(s) de dollars »)

GLV Inc. (la « Société ») (TSX: GLV.A GLV.B) a divulgué aujourd'hui ses résultats du quatrième trimestre et de l'exercice 2012. Ces résultats sont présentés selon les Normes internationales d'information financière (« IFRS ») depuis le premier trimestre 2012. Les résultats et données de l'exercice précédent ont été retraités.

Le présent communiqué donne les faits saillants du quatrième trimestre et de l'exercice terminés le 31 mars 2012. Pour une analyse détaillée, veuillez consulter le Rapport de gestion et les états financiers consolidés, déposés aujourd'hui sur les sites de SEDAR (www.sedar.com) et de la Société (www.glv.com). À noter que l'analyse des résultats contient des mesures financières qui ne sont pas définies selon les IFRS.

Pour le trimestre terminé le 31 mars 2012, la Société a enregistré des résultats inférieurs aux attentes de la direction pour Ovivo qui ont été partiellement compensés par une bonne performance dans le Groupe Pâtes et Papiers. Pour Ovivo, les résultats décevants de trois unités d'affaires ont eu un effet significatif sur les résultats. La division responsable de la transformation des aliments et boissons ainsi qu'une unité située en Europe dans le secteur du dessalement ont reconnu des coûts supplémentaires pour l'achèvement de grands contrats.  De plus, la division canadienne du segment municipal a enregistré des résultats négatifs en raison de marges d'exploitation faibles sur plusieurs contrats et la baisse du volume d'activité. Tel qu'expliqué ci-dessous, des plans de rationalisation ont été mis en œuvre au sein de ces unités et la direction est confiante, avec les mesures mises en place, que leur profitabilité s'améliorera au cours des prochains trimestres.

Au cours du quatrième trimestre 2012, GLV a implanté des mesures de rationalisation au sein de ses deux principaux groupes d'exploitation, soit Ovivo et le Groupe Pâtes et Papiers qui lui permettront de réduire ses coûts d'environ 5 M$ sur une base annuelle.  Ces mesures consistent principalement en l'abolition de postes en Amérique du Nord, en Europe et en Asie-Pacifique.  À la lumière de la conjoncture économique mondiale qui a eu un effet sur les résultats de la Société pour la deuxième moitié de l'exercice et le niveau de son carnet de commandes au 31 mars 2012, la direction a jugé nécessaire de prendre ces initiatives. Conséquemment, une charge de restructuration de 4,9 M$ a été inscrite aux résultats du quatrième trimestre de l'exercice 2012, principalement liée à ces mesures. Ce montant s'ajoute à la charge de 1,2 M$ qui avait été reconnue au cours des deux derniers trimestres principalement pour une filiale dans le secteur du dessalement. Pour l'ensemble de l'exercice 2012, les frais de restructuration totalisent 6,1  M$. Au cours de l'exercice 2013, l'analyse détaillée de la performance opérationnelle et des perspectives futures de certaines unités se poursuivra. Des initiatives supplémentaires permettant des synergies plus significatives pourraient en résulter.

De plus, la Société a comptabilisé une charge de dépréciation d'une partie de son goodwill et de ses  immobilisations incorporelles pour un montant de 40,9 M$ dont 23,7 M$ attribuable au segment du dessalement, 15,6 M$ au segment Industriel et 1,6 M$ au Groupe Autres. Cette somme représente une charge hors trésorerie et n'a aucun effet sur les liquidités de la Société.

Il est important de souligner que les résultats opérationnels des divisions du marché de l'énergie, de la micro-électronique et du segment municipal aux États-Unis ont tous atteint ou excédé les objectifs de profitabilité de la direction. Ces divisions sont significatives pour Ovivo et sont intimement reliées à la stratégie de croissance et de performance de la Société.

Tel que mentionné au cours des trimestres précédents, le marché du dessalement a fait face à des défis importants en raison des contrats à marge significativement négative issus de l'acquisition de Christ Water Technology (« CWT »). Depuis la fin du premier trimestre de l'exercice 2012, la direction a mis en place de nouvelles politiques quant à la prise de commandes dans ce marché. Son développement se poursuit dorénavant principalement par la fourniture de solutions technologiques et d'équipements et dans une moindre mesure par la fourniture de contrats clés en main pour lesquels les risques d'exécution sont jugés raisonnables, permettant ainsi à la Société de diminuer globalement les risques liés à l'exécution des contrats.

En ce qui concerne le segment Industriel, compte tenu de la contre-performance plus marquée de certaines divisions et de l'incertitude économique prolongée dans certains de nos marchés, le goodwill qui y est associé a été réévalué à la baisse.

Pour l'ensemble de l'exercice 2012, le BAIIA normalisé se situe à un niveau comparable à celui de l'exercice précédent, malgré une baisse des revenus, résultant d'une performance continue du Groupe Pâtes et Papiers, l'amélioration de celle de la division Van der Molen ainsi qu'une réduction des coûts du siège social. Pour Ovivo, en plus des résultats décevants du quatrième trimestre mentionnés ci-dessus, ses résultats ont aussi été affectés au cours des trimestres précédents par la finalisation des contrats issus de CWT, dans le segment du dessalement, dont un seul contrat n'est pas quasi-complété et pour lequel la direction continue d'exercer une vigilance soutenue.

Il est important de souligner que les résultats opérationnels des divisions du marché de l'énergie, de la micro-électronique et du segment municipal aux États-Unis ont tous atteint ou excédé les objectifs de profitabilité de la direction. Ces divisions sont significatives pour Ovivo et sont intimement reliées à la stratégie de croissance et de performance de la Société.

Au 30 mars 2012, la Société a vendu son placement dans une filiale manufacturière située en Autriche dont les activités ne faisaient pas partie de sa stratégie. En plus de la dépréciation des immobilisations incorporelles qui lui a été attribuée, une perte sur disposition de 0,3 M$ a été reconnue dans les résultats du quatrième trimestre.

Le 19 décembre 2011, la Société a renouvelé sa principale convention de financement pour les cinq prochaines années qui venait à échéance en août 2012. Totalisant 200 M$, ce financement multi-juridictionnel et multidevises est composé d'une facilité de crédit rotatif de 100 M$ pour financer le cours normal des opérations de la Société, l'émission de lettres de crédit et les acquisitions d'entreprises, et d'une seconde facilité de crédit rotatif de 100 M$ pour l'émission de lettres de crédit garanties par Exportation et Développement Canada (« EDC »). La convention de financement comprend également une clause accordéon prévoyant un accès non engagé de 50 M$ supplémentaires, donnant à la Société la flexibilité nécessaire pour poursuivre sa stratégie de croissance. Les frais de renouvellement de 1,1 M$ ont été reconnus dans les résultats du troisième trimestre à titre de frais financiers. Au 31 mars 2012, l'ensemble des coefficients financiers était conforme aux paramètres indiqués dans les conventions de crédit en vigueur auprès des différentes institutions bancaires.

Au 31 mars 2012, le carnet de commandes était à 354,8 M$, en baisse par rapport au trimestre précédent et à la même date l'an dernier, soit 396,1  M$ au 31 décembre 2011 et 372,2 M$ au 31 mars 2011. La baisse du carnet de commandes par rapport au 31 décembre 2011, est principalement attribuable à Ovivo pour l'ensemble des marchés du segment Industriel et le segment municipal aux États-Unis. La réduction en comparaison au 31 mars 2011 est aussi significative pour Ovivo dans le segment du municipal aux États-Unis et dans les marchés de la micro-électronique et les divisions pétrochimiques et de pâtes et papiers. Le carnet de commandes du Groupe Pâtes et Papiers est en hausse par rapport à la même date l'an dernier et se maintient à un niveau comparable au trimestre précédent.

Pour l'ensemble de l'exercice 2013, en se basant sur des taux de change stables par rapport à leur niveau actuel et compte tenu des perspectives dans les marchés desservis par chacun des groupes, la Société prévoit des revenus consolidés entre 620 M$ et 670 M$.

De plus, la Société annonce d'importants changements organisationnels au sein de son équipe de direction. Marc Barbeau qui depuis février 2007 occupait le poste de vice-président exécutif et chef des opérations financières de GLV Inc. devient président d'Ovivo, fonction qui était occupée par intérim jusqu'à maintenant par Richard Verreault, président et chef de la direction de GLV Inc. France De Blois, vice-présidente, comptabilité de la Société depuis 2010, succèdera à Marc Barbeau à titre de chef de la direction financière de GLV Inc. Un communiqué de presse distinct publié aujourd'hui, fournit des informations supplémentaires à cet égard.

À propos de GLV Inc.
GLV est un important fournisseur à l'échelle mondiale de solutions technologiques destinées au traitement des eaux, sous la marque Ovivo, ainsi que des solutions technologiques pour la production de pâtes et papiers. La Société exerce ses activités dans plus d'une vingtaine de pays et compte environ 2 300 employés. GLV est une société ouverte dont les actions sont cotées à la Bourse de Toronto sous les symboles GLV.A et GLV.B. Elle fait partie de la liste des sociétés qui composent l'indice boursier « S&P/TSX des technologies propres ».

Avis concernant les déclarations prospectives
Certains énoncés dans le présent communiqué concernant les objectifs, les projections, les estimations, les attentes ou les prévisions de la direction peuvent constituer des déclarations prospectives au sens de la législation en valeurs mobilières applicable. Ces déclarations prospectives se reconnaissent à l'emploi de termes tels que « prévoir », « projeter », « pouvoir », « planifier », « viser », « estimer » et autres termes semblables, éventuellement employés au futur ou au conditionnel, notamment à la mention de certaines hypothèses. La direction de GLV tient à préciser que les déclarations prospectives comportent des incertitudes et des risques connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats réels et futurs de GLV diffèrent considérablement de ceux qui sont énoncés. Aucune assurance ne peut être donnée quant à la concrétisation des résultats, du rendement ou des réalisations tels que formulés ou sous-entendus dans les déclarations prospectives. Les énoncés prospectifs présentés dans ce communiqué ont été faits en date des présentes, et à moins d'y être tenue en vertu des lois sur les valeurs mobilières applicables, la direction de GLV n'assume aucune obligation quant à leur mise à jour.

De l'information sur les facteurs de risque auxquels est exposée GLV est fournie à la rubrique 10 « Risques et incertitudes » du rapport de gestion pour l'exercice terminé le 31 mars 2012, accessible sur SEDAR (www.sedar.com) et sur le site de la Société (www.glv.com).

 
CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE

Date et heure : le jeudi, 7 juin 2012, à 14 h (HAE)
Numéro à composer :
1-888-231-8191 (Amérique du Nord)
1-647-427-7450 (International)
 
La conférence téléphonique sera également accessible en webdiffusion audio sur le site www.glv.com. Il sera également possible d'écouter l'enregistrement audio en différé, à compter de 17h (HAE), le 7 juin 2012, jusqu'à minuit, le jeudi, 14 juin 2012, au numéro 1-855-859-2056 (1-416-849-0833-International, code d'accès : 80575811#).

 

 

SOURCE GLV INC.

Renseignements :

Investisseurs et Médias :
Marc Barbeau
Vice-président exécutif et chef des opérations financières
Tél. : + 514 284-2224
courrier@glv.com

Profil de l'entreprise

GLV INC.

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.