Compressions budgétaires dans les commissions scolaires - "Laissez-nous la
marge de manœuvre nécessaire pour réduire au maximum l'impact des
compressions sur les services rendus à la population" - Josée Bouchard

QUÉBEC, le 28 août /CNW Telbec/ - Réunis en conseil général, les présidents et présidentes des commissions scolaires francophones du Québec ont adopté une résolution demandant plus de souplesse au gouvernement dans l'application des modalités du projet de loi no 100, concernant la mise en œuvre de certaines dispositions du discours sur le budget.

Ce projet de loi impose aux administrations publiques une réduction de 10 % des dépenses de nature administrative dont 25 % doivent provenir des dépenses de publicité, de formation et de déplacement. Selon les premières estimations du ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport, cela représente des compressions de 18 millions de dollars pour les commissions scolaires. "Il est particulièrement étonnant que l'on demande à un organisme dont la mission première est l'éducation de couper dans la formation du personnel", a déclaré la présidente de la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ), Josée Bouchard

Loin de vouloir se soustraire à l'effort collectif d'assainissement des finances publiques, les commissions scolaires estiment toutefois qu'elles sont les mieux placées pour faire les bons choix. "Les commissions scolaires sont des gouvernements locaux autonomes et responsables qui doivent disposer de la marge de manœuvre nécessaire pour identifier les moyens à mettre en place pour diminuer les dépenses et réduire au minimum l'impact de ces compressions sur les services aux élèves", a précisé Mme Bouchard.

Les élus scolaires déplorent notamment que le gouvernement impose les mêmes compressions à tous, sans tenir compte des différentes réalités (situation géographique, nombre et dispersion des établissements et des services, etc.) et du principe d'équité entre les commissions scolaires.

La présidente de la FCSQ dénonce également le délai auquel sont soumises les commissions scolaires. " Nous devons fournir au Ministère un plan de réduction de la taille des effectifs et des dépenses de fonctionnement de nature administrative d'ici le 30 septembre, au moment même où toutes les ressources sont consacrées à la priorité absolue des commissions scolaires, soit la rentrée scolaire. C'est complètement illogique !", a souligné Josée Bouchard.

Mme Bouchard souhaite pouvoir rencontrer rapidement la nouvelle ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, Mme Line Beauchamp, afin de lui faire part de la position des commissions scolaires sur cette question, mais aussi, afin d'échanger avec elle sur les grands dossiers en éducation.

SOURCE Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ)

Renseignements : Renseignements: Caroline Lemieux, Attachée de presse, Fédération des commissions scolaires du Québec,418 651-3220, Cell.: 418 570-9716, clemieux@fcsq.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.