Communiqué de presse no 1 - Étude sur le potentiel ferroviaire commercial du Chemin de fer Québec Central - Les conférences régionales des élus de la Chaudière-Appalaches et de l'Estrie dévoilent les résultats

MONTMAGNY, QC, le 4 juill. 2012 /CNW Telbec/ - Les conférences régionales des élus (CRÉ) de la Chaudière-Appalaches et de l'Estrie, par l'entremise de leurs présidents respectifs, messieurs Maurice Sénécal et Maurice Bernier, ont dévoilé le 29 juin 2012, à Scott, les faits saillants du « Rapport final portant sur l'Étude sur le potentiel ferroviaire commercial du Chemin de fer Québec Central (CFQC) ».

Il appert que deux objectifs étaient poursuivis dans le cadre de cette étude. Premièrement, il s'agissait de réaliser une étude sur le potentiel commercial d'utilisateurs industriels et commerciaux (origine - destination) pouvant éventuellement recourir à un service de transport ferroviaire sur le corridor du CFQC.

Deuxièmement, l'étude visait à identifier les secteurs urbanisés de moyenne et de haute densité pouvant être touchés par la reprise du transport ferroviaire sur ledit corridor ferroviaire. À la suite d'un appel d'offres public, lancé en mars 2011, le mandat pour la réalisation de cette étude avait été confié à la firme Dessau inc. en partenariat avec Zins Beauchesne et Associés (ZBA), le 29 juin 2011.

Par conséquent, les résultats de l'Étude sur le potentiel ferroviaire commercial du Chemin de fer Québec Central, déposée par la firme Dessau en partenariat avec ZBA confirment, notamment, mais non exclusivement, les faits saillants ci-dessous.

a) Potentiel ferroviaire commercial annuel

Dans un premier temps, il faut souligner que parmi les 104 entreprises identifiées initialement par les centres locaux de développement (CLD) concernés par le corridor du CFQC, 71 ont été contactées, et seules 35 entreprises (ou 49,3 % des entreprises contactées) ont confirmé des besoins en transport par rail, selon certaines conditions de transport ou de transbordement. Les potentiels de demande pour le transport ferroviaire commercial sont montrés au tableau en annexe, selon les tronçons retenus aux fins de l'étude.

b) Secteurs urbanisés de moyenne et de haute densité

Trois types d'impacts sur les milieux de vie pouvant être affectés par la reprise du transport ferroviaire ont été évalués par cette étude : soit, les considérations associées au bruit, aux vibrations et à la qualité de l'air lors du passage du train ont été retenues. Ainsi, la population potentiellement affectée par un retour du train est de l'ordre de 634 personnes en ce qui a trait au bruit et de l'ordre de 5 662 personnes en ce qui a trait aux vibrations, sans tenir compte des développements domiciliaires depuis 2008. L'impact sur la qualité de l'air est nul. Des mesures pourraient éventuellement être considérées au sein de certaines municipalités pour atténuer ces effets potentiels.

c) Réhabilitation du réseau

La remise en état du réseau sur certains tronçons exigerait du propriétaire du réseau, soit le ministère des Transports du Québec (MTQ), des investissements de fonds publics importants pour sa réhabilitation. L'évaluation des coûts de la réhabilitation du réseau n'étant pas incluse au mandat de la présente étude, cette évaluation resterait à confirmer, s'il y a lieu, par une étude de faisabilité technique et financière complète sous la responsabilité du propriétaire du réseau du CFQC, soit le MTQ.

Cette étude devrait tenir compte de l'état actuel du réseau, comprenant notamment :

  • La reconstruction complète de la voie ferrée à la hauteur de Black Lake, entre Thetford-Mines et Saint-Joseph-de-Coleraine, sur une distance approximative de 15 kilomètres
  • L'impact de l'ouragan Irène qui a emporté plusieurs ponts et ponceaux notamment entre Thetford Mines et Vallée-Jonction
  • La reconstruction du pont de la rivière Calway qui a dû être démoli pour des raisons de sécurité
  • La reconstruction de deux sections à Saint-Georges, comprenant la construction d'un passage à niveau et d'un pont dans le cadre de la construction de l'autoroute 73
  • Plusieurs passages à niveau qui ont été asphaltés ou démantelés devront être réhabilités, tout au long du parcours
  • La remise à niveau de l'ensemble du réseau du CFQC pour permettre une circulation moyenne de 40 km/h

d) L'évaluation comparative du transport ferroviaire par rapport au camionnage

L'évaluation comparative du transport ferroviaire par rapport au camionnage, les perspectives macroéconomiques ainsi que les perspectives d'avenir des coûts de transport, particulièrement par camion (coût du carburant, congestion), pourraient démontrer un avantage potentiel en faveur du transport ferroviaire. L'étude rappelle également que le potentiel minier en cours d'exploration en Chaudière-Appalaches pourrait justifier la remise à niveau de l'ensemble du réseau du CFQC à moyen ou long terme.

Enfin, il faut rappeler que le coût de cette étude s'est élevé à 129 990 $ (avant les taxes applicables) et a été assumé dans le cadre d'un partenariat financier entre les organismes suivants :

Ministère des Transports du Québec
Conférence régionale des élu(e)s de la Chaudière-Appalaches
Conférence régionale des élus de l'Estrie

Ainsi qu'un regroupement de centres locaux de développement (CLD) des régions de la Chaudière-Appalaches et de l'Estrie, soit : Société de développement économique de Lévis; CLD de la MRC de Beauce-Sartigan; CLD de la MRC de La Nouvelle-Beauce; CLD de la MRC Robert-Cliche; Société de développement économique de la région de Thetford; CLD de la MRC des Etchemins; CLD de la MRC de Montmagny; CLD de la MRC du Haut-Saint-François; Sherbrooke Innopole (CLD).

À propos des CRÉ

Rappelons que les CRÉ constituent l'interlocuteur privilégié du gouvernement du Québec en matière de développement régional. Elles ont principalement pour mandat d'encourager le développement régional, de favoriser la concertation des partenaires régionaux et de donner, le cas échéant, des avis au gouvernement.

 

ANNEXE

Tableau sur le potentiel ferroviaire commercial du réseau du Chemin de fer Québec Central au 29 juin 2012

Tronçon Longueur (km) Potentiel
ferroviaire
commercial
excluant le trafic
actuel
(wagons/an)
Potentiel
ferroviaire
commercial
incluant le trafic
actuel
(wagons/an)
Réseau complet
(excluant subdivision Lévis)
335 10 870 12 070
Charny/Vallée-Jonction 48 125 1 325
Charny/Saint-Georges 85 1 250 2 450
Charny/Lac-Frontière 175 2 760 3 960
Charny/Thetford Mines 99 585 1 785
Charny/Lac-Frontière + Vallée-Jonction/Thetford Mines 226 3 220 4 420
Sherbrooke/Dudswell 41 1 100 1 100

 

 

SOURCE CONFÉRENCE RÉGIONALE DES ÉLUS DE LA CHAUDIERE-APPALACHES

Renseignements :

Sources :
Sylvie Fortin
Conseillère en communication
CRÉ de la Chaudière-Appalaches
Tél. : 418.248.8488, poste 224
Cell. : 418 234-4703
Courriel : sfortin@chaudiere-appalaches.qc.ca

Judith Lavallée
Chargée de communications
CRÉ de l'Estrie
Tél. : 819.563.1911, poste 229
Courriel : jl@creestrie.qc.ca

Informations :
Laurent Lampron
Directeur général
CRÉ de la Chaudière-Appalaches
Tél. : 418.248.8488

Marie-Hélène Wolfe
Directrice générale
CRÉ de l'Estrie
Tél. : 819.563.1911

Profil de l'entreprise

CONFÉRENCE RÉGIONALE DES ÉLUS DE LA CHAUDIERE-APPALACHES

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.