Commissions scolaires Kativik et Crie - Le personnel enseignant et le personnel de soutien appelés à voter sur une grève de trois jours

MONTRÉAL, le 29 oct. 2015 /CNW Telbec/ - Les membres du personnel enseignant et du personnel de soutien de la Commission scolaire Kativik et de la Commission scolaire Crie de l'Association des employés du Nord québécois (AENQ-CSQ) seront appelés à voter sur une grève de trois jours.

Sans contrat de travail depuis maintenant près de sept mois, leur convention collective respective étant venue à échéance le 31 mars dernier, les membres de l'AENQ-CSQ devront décider s'ils donnent le mandat à leur syndicat de déclencher une grève de trois jours consécutifs au début du mois de décembre ainsi qu'une banque de trois jours additionnels à être utilisés au début de 2016, selon l'état des négociations.

Des offres salariales minimes

« Les offres salariales du gouvernement pour les cinq prochaines années sont de 3 %, dont un gel salarial les deux premières années, alors que les spécialistes en rémunération s'attendent à ce que la majoration salariale moyenne au Québec soit de 2,8 % en 2015. Trouvez l'erreur! », lance Larry Imbeault, président de l'AENQ-CSQ.

« De plus, au renouvellement de nos dernières conventions collectives, les augmentations consenties aux travailleurs et travailleuses de l'État étaient minimes, généralement sous l'IPC. Le gouvernement devrait arrêter de s'acharner sur ses employés pour atteindre son objectif du déficit zéro. Un déficit zéro qui cache en fait cette année un versement de plus d'un milliard et demi de dollars au Fonds des générations. Contrairement à ce qu'il prétend, le gouvernement a une marge de manœuvre qui lui permet d'offrir plus aux travailleurs et travailleuses de l'État », renchérit le président.

« Comme si cela n'était pas suffisant pour provoquer la colère de nos membres, le gouvernement s'attaque à leur régime de retraite. Il dit vouloir en assurer la pérennité alors que le régime est en très bonne santé financière. Rien ne justifie la mise en place des mesures qu'il propose, dont l'augmentation de l'âge de la retraite à 62 ans et la hausse de la pénalité de 4 % à 7,2 % par année pour une retraite anticipée », ajoute Larry Imbeault.

Solidaires

Larry Imbeault espère que les membres de l'AENQ-CSQ, tout comme les membres du Front commun l'ont fait, démontreront leur insatisfaction, principalement à l'égard des offres salariales du gouvernement et de ses demandes au niveau du régime de retraite, en votant en faveur de cette grève de trois jours.

Profil

Fondée en 1971, l'Association des employés du Nord québécois (AENQ), affiliée à la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), regroupe plus de 1500 membres. Elle représente le personnel enseignant et le personnel de soutien des commissions scolaires Crie et Kativik travaillant notamment dans les neuf communautés cries et les quatorze communautés inuites du Nunavik ainsi que des travailleuses et travailleurs de centres de la petite enfance (CPE) du territoire cri (Eeyou Istchee).

 

SOURCE CSQ

Renseignements : Claude Girard, Conseiller en communication de la CSQ, Téléphone : 514 237-4432, Courriel : girard.claude@csq.qc.net, Twitter : @csq_centrale


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.