Commission sur les enjeux énergétiques : Utilisation accrue du gaz naturel dans les transports et production d'électricité décentralisée au cœur des recommandations de l'Ordre des ingénieurs du Québec

MONTRÉAL, le 15 oct. 2013 /CNW Telbec/ - Avec son mémoire soumis à la Commission sur les enjeux énergétiques, l'Ordre des ingénieurs du Québec souhaite contribuer à initier un changement de culture et invite le gouvernement à utiliser sa future politique énergétique pour créer un environnement facilitant une consommation d'énergie plus durable.

« Le premier et le principal objectif d'une politique énergétique est de faire les choix les plus économiques, qui intègrent les coûts sociaux et environnementaux liés à l'utilisation de l'énergie », a commenté le président de l'Ordre, M. Daniel Lebel, ing., FIC, PMP.

Transport : d'abord le gaz naturel

Les transports étant responsables de plus de 43 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) au Québec, plusieurs propositions de l'Ordre portent sur ce secteur. À ce sujet, l'Ordre salue l'initiative du gouvernement de doubler le nombre de kilomètres de voies réservées au transport collectif d'ici trois ans et d'en favoriser l'électrification.

L'Ordre s'interroge toutefois sur la possibilité d'atteindre la cible de réduction des GES fixée par le gouvernement en misant uniquement sur l'électrification des transports. Dans une approche plus réaliste à moyen terme, l'Ordre recommande une utilisation accrue du gaz naturel dans les transports, particulièrement dans le transport collectif et le transport des marchandises.

« L'électrification des véhicules légers, précise le mémoire, est sans nul doute la voie à privilégier à moyen et long termes, dès que les technologies liées notamment aux accumulateurs électriques auront atteint une certaine maturité, ce qui n'est pas le cas actuellement. Entre temps, l'Ordre propose de favoriser l'évolution du parc des véhicules légers afin de diminuer les émissions de GES en utilisant des incitatifs fiscaux. »

Production d'électricité décentralisée

Tout en reconnaissant que sa proposition pose des défis considérables pour Hydro-Québec, l'Ordre recommande que la société d'État envisage d'aménager son réseau pour faciliter davantage la production décentralisée en provenance de sources de productions non-conventionnelles (éolien, photovoltaïque).

En effet, l'Ordre est d'avis que le réaménagement du réseau pourrait inciter un plus grand nombre de producteurs et de consommateurs à investir dans différentes formes d'énergies renouvelables. Cela favoriserait également une prise en charge par les communautés de leur consommation d'énergie en fonction de leurs objectifs sociaux, économiques et environnementaux.

Réduire l'intensité carbone

À plus long terme, l'Ordre prône - dans la mesure où les coûts environnementaux liés à l'extraction et au transport le permettent - une utilisation accrue du gaz naturel là où il est le plus efficace sur le plan énergétique, notamment pour le chauffage industriel, commercial et résidentiel, ce qui permettrait de réduire l'utilisation d'hydrocarbures plus lourds et aussi de réserver à d'autres utilisations l'électricité ainsi économisée.

Enfin, l'Ordre propose de soutenir le développement du secteur énergétique dans son ensemble par la mise en place d'un programme structurant de recherche et de développement destiné à améliorer l'efficacité du système énergétique dans son ensemble.

La version intégrale du mémoire soumis par l'Ordre est disponible à la section « Publications » du site Web de l'Ordre.

À propos de l'Ordre des ingénieurs du Québec

Fondé en 1920, l'Ordre des ingénieurs du Québec regroupe 60 000 professionnels du génie de toutes les disciplines, à l'exception du génie forestier. L'Ordre a comme mission d'assurer la protection du public en contrôlant l'exercice de la profession dans le cadre des lois constitutives de l'Ordre et de mettre la profession au service de l'intérêt du public. Pour plus d'information, consultez le site Web http://www.oiq.qc.ca.

SOURCE : Ordre des ingénieurs du Québec

Renseignements :

Patrick Leblanc
Direction des communications et des affaires publiques
Ordre des ingénieurs du Québec
514 845-6141 ou 1 800 461-6141, poste 3253


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.