Commission parlementaire sur les régimes de retraite : ouverture des députés
et refus du Front commun

QUÉBEC, le 4 févr. /CNW Telbec/ - L'Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic (AQRP) fait un bilan nuancé de la commission parlementaire sur l'indexation des régimes de retraite qui s'est tenue les 2 et 3 février derniers. "Nous sommes satisfaits de notre présentation. Notre mémoire, très bien documenté, a contribué à la discussion tout au long de la commission. Les députés des trois partis ont accueilli nos recommandations avec ouverture, tant sur le plan de la correction de la désindexation que sur celui de la nécessité de consulter les retraités sur tout projet de modification des régimes. Nous attendons donc avec impatience le rapport final approuvé par les parlementaires.", a déclaré la présidente de l'AQRP, madame Madelaine Michaud.

L'AQRP est cependant très déçue du manque d'ouverture manifesté par le Front commun syndical face à ses recommandations. D'une part, le Front commun estime nécessaire de constituer une réserve de quelque 8 milliards de dollars avant de corriger la désindexation, ce qui équivaut à repousser une éventuelle correction de plusieurs années. D'autre part, le Front commun rejette du revers de la main la possibilité que les retraités soient consultés sur la modification de leurs propres régimes de retraite.

Cette position est à l'opposé des conclusions de l'avis d'actuaires déposé par l'AQRP durant la commission parlementaire. L'avis déposé établit tout d'abord que les retraités ont été défavorisés lors de l'utilisation des surplus de 11 milliards de dollars qui existaient en 1999. L'avis illustre également que les retraités du secteur privé jouissent de certains droits de consultation lors de la modification de leurs régimes. L'avis recommande donc de prioriser les retraités, à leurs conditions, pour tout projet de modification des régimes. Le texte complet de l'avis est disponible à cette adresse :

http://files.newswire.ca/766/surplus.pdf

Dans le cadre de cette commission parlementaire, l'AQRP a également dévoilé :

    
    - Un avis d'actuaires qui établit que la réserve de 20 % proposée par le
      Front commun syndical avant de modifier les régimes est plus importante
      que nécessaire et qu'une réserve de 10 % serait acceptable; l'AQRP
      estime donc qu'une réserve de 4 milliards de dollars serait suffisante;

    - Un avis d'actuaires qui établit le coût pour le gouvernement de la
      correction demandée par les retraités de l'État; l'AQRP estime ce coût
      à environ 34 millions de dollars par année en moyenne, durant 25 ans;

    - Un sondage qui montre que 89 % des retraités de l'État sont en faveur
      d'une correction progressive de la désindexation;

    - Un sondage qui montre que 73 % des travailleurs des secteurs public et
      parapublic sont en accord avec une hausse de 1 % de leur taux de
      cotisation pour obtenir une rente mieux indexée à la retraite;

    - Un avis juridique qui établit que les syndicats ne représentent pas les
      retraités et que les retraités du secteur privé bénéficient de plus de
      droits que ceux du secteur public.
    

"Ultimement, ce sont les parlementaires qui auront à décider, par une loi, de la modification de nos régimes. Au cours des prochains mois, nous miserons donc sur l'ouverture qu'ils ont manifestée afin de continuer le travail sur les enjeux de la désindexation et de la représentation des retraités de l'État, dans toutes les régions du Québec. Nous tenterons aussi d'établir un dialogue respectueux avec les organisations syndicales et de cadres afin qu'elles prennent en considération de façon plus adéquate les droits des retraités et des très nombreuses personnes qui prendront leur retraite prochainement.", a conclu la présidente de l'AQRP.

Rappelons que la désindexation des régimes de retraite des secteurs public et parapublic a fait perdre près de 2 milliards de dollars à quelque 187 000 personnes ayant pris leur retraite entre 1983 et 2006. Cela correspond à une perte de pouvoir d'achat moyenne d'environ 10 000 $ par personne retraitée.

L'AQRP est la principale association indépendante de tout lien syndical représentant l'ensemble des retraités de l'État au Québec. Elle regroupe plus de 25 000 membres provenant de toutes les régions du Québec et de la plupart des corps d'emploi du gouvernement. Le Québec compte plus de 247 000 personnes retraitées des secteurs public et parapublic.

SOURCE AQRP - Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic

Renseignements : Renseignements: Mathieu Santerre, (418) 928-2608, communication@aqrp.qc.ca; Source: AQRP


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.