Commission parlementaire sur le projet de loi 79 - L'industrie minérale
souhaite contribuer encore davantage au développement socio-économique du
Québec et de ses régions

QUÉBEC, le 11 mai /CNW Telbec/ - Tout en étant entièrement tournée vers les défis de l'avenir, c'est avec une grande ouverture d'esprit que l'industrie minérale du Québec aborde les audiences de la commission parlementaire, qui étudiera à compter de mercredi, à Québec, le projet de loi 79 modifiant la Loi sur les mines. Aux yeux de l'Association minière du Québec (AMQ) et de l'Association de l'exploration minière du Québec (AEMQ), la commission parlementaire permettra de mieux faire connaître le contexte économique et technique auquel est confronté la filière minérale et d'aborder d'une manière constructive de nouvelles mesures qui permettront d'encore mieux tenir compte des attentes des différentes parties prenantes de l'industrie, principalement en matière économique, environnementale et sociale.

L'industrie minérale a beaucoup évolué au cours des dernières années. Un grand nombre de changements ont significativement amélioré sa performance en santé-sécurité et en environnement, l'industrie continuant de travailler dans cette direction.

Autant l'AMQ que l'AEMQ considère que l'industrie minérale du Québec est un pilier du développement économique du Québec et qu'elle est aujourd'hui confrontée à de nombreux défis, dont les suivants :

    
    - une concurrence accrue qui force de plus en plus l'industrie québécoise
      à se mesurer aux grands acteurs mondiaux du domaine;

    - l'adoption de nouvelles approches d'exploration et d'exploitation
      encore plus respectueuses de l'environnement et la mise en place de
      nouveaux programmes et mesures visant à favoriser un développement
      durable;

    - l'importance de développer et d'entretenir à long terme une
      cohabitation harmonieuse avec les différentes communautés des régions
      où l'industrie est active.
    

UN PILIER DE L'ÉCONOMIE DU QUÉBEC

L'AMQ et l'AEMQ soulignent que, selon une étude de retombées économiques, réalisée récemment par la firme indépendante E&B Data (étude disponible sur les sites Internet des deux associations), l'industrie minérale est un des piliers de l'économie du Québec et de ses régions. Non seulement l'industrie a-t-elle bien résisté à la crise financière mondiale de 2008 et 2009, mais elle participe de manière importante à la reprise économique au Québec.

Ainsi, ce sont 4 milliards $ d'investissements privés additionnels dans de nouvelles mines d'ici 2013, qui sont en préparation au Québec. Grâce aux 52 000 emplois directs et indirects qu'elle génère, la filière minérale est un des plus importants secteurs économiques, se comparant avantageusement avec des domaines comme l'aéronautique (40 000 emplois) et les sciences de la vie (32 000 emplois).

L'étude d'E&B Data démontre aussi que les revenus générés par l'ensemble de la filière minérale au Trésor public du Québec sont de beaucoup supérieurs aux incitatifs fiscaux. Entre 2000 et 2007, cette contribution fiscale nette a été, en moyenne, de 281 M$ par année.

SOURCE Association minière du Québec inc.

Renseignements : Renseignements: M. Dan Tolgyesi, président-directeur général, Association minière du Québec, (418) 657-2016, dtolgyesi@amq-inc.com; M. André Lavoie, directeur, communications et affaires publiques, Association minière du Québec, (418) 657-2016, alavoie@amq-inc.com; M. Jean-Pierre Thomassin, directeur général, Association de l'exploration minière du Québec, (819) 762-1599, dg@aemq.org


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.