Commission parlementaire sur le droit de mourir dans la dignité : des
retraités interpellent les parlementaires et les experts

QUÉBEC, le 14 févr. /CNW Telbec/ - À l'occasion des auditions de la commission parlementaire sur le droit de mourir dans la dignité, qui débutent le lundi 15 février 2010, l'Association québécoise des retraité(é)s des secteurs public et parapublic (AQRP) dévoile un ensemble de questions essentielles qui devraient, selon elle, être abordées par les parlementaires et les experts consultés. En effet, les débats parlementaires qui auront lieu au cours des prochains jours serviront à rédiger le document de réflexion utilisé lors de la consultation générale de l'été prochain.

Voici les principales questions que l'AQRP adresse aux parlementaires et aux experts consultés :

    
    - La définition de "mourir dans la dignité" est-elle bien établie (par
      exemple : une mort sans souffrance qui correspond à ses croyances et à
      ses valeurs) ?
    - La principale différence entre l'euthanasie (par exemple : geste d'un
      professionnel de la santé) et le suicide assisté (par exemple : geste
      de la personne suicidaire) est-elle bien établie?
    - La différence entre l'euthanasie active (par exemple : au moyen d'un
      traitement médical) et l'euthanasie passive (par exemple : en cessant
      d'administrer un traitement médical de survie) est-elle bien établie?
    - La définition du "suicide assisté" est-elle bien établie (par exemple :
      donner à quelqu'un les moyens de se suicider ou l'informer sur la
      manière de le faire)?
    - Le fait que le refus ou la cessation de traitement médical sont
      reconnus légalement au Québec est-il bien compris par l'ensemble de la
      population?
    - Le fait que la majorité des personnes suicidaires sont dans une
      situation de dépression est-il bien compris par l'ensemble de la
      population?
    - Doit-on considérer qu'une personne en situation de dépression ou de
      souffrance aiguë est apte à donner un consentement libre et éclairé ?
    - Quels sont les soins palliatifs qui sont disponibles pour les personnes
      en fin de vie, dans l'ensemble des régions du Québec?
    - L'accessibilité au mandat en cas d'inaptitude, qui peut permettre à la
      personne de préciser ses dernières volontés, est-il suffisant?
    

"Malgré les divergences d'opinions personnelles sur la possible décriminalisation de l'euthanasie et du suicide assisté, tous s'entendent pour dire qu'un débat éclairé et serein est nécessaire. Comme association de retraités, en plus de nous sentir plus particulièrement interpellés par le droit de mourir dignement, nous nous appuyons sur notre expertise développée dans le dossier de la prévention du suicide afin de contribuer à bien identifier les enjeux en cause", a résumé la présidente de l'AQRP, madame Madelaine Michaud.

L'AQRP n'a pas adopté de position officielle concernant la possible décriminalisation de l'euthanasie et du suicide assisté. En 2006, l'AQRP a adopté la prévention du suicide comme cause sociale en faveur de laquelle elle s'implique activement. L'AQRP est la principale association indépendante de retraités de l'État au Québec.

SOURCE AQRP - Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic

Renseignements : Renseignements: Mathieu Santerre, 418 928-2608, communication@aqrp.qc.ca; Source: AQRP


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.