Commission de consultation sur le racisme systémique : « Le gouvernement doit et peut agir », estime Amir Khadir

QUÉBEC, le 22 sept. 2016 /CNW Telbec/ - À l'occasion du dépôt jeudi matin de la pétition présentée par des groupes de la société civile et parrainée par Québec solidaire pour inviter le gouvernement à mettre sur pied une commission de consultation sur le racisme systémique, le député de Mercier, Amir Khadir, presse le gouvernement de tout mettre en œuvre pour que les questions de l'inclusion et du vivre-ensemble aient leur place dans l'agenda politique de l'automne.

Le printemps dernier, Émilie Nicolas, présidente de Québec inclusif, Will Prosper, documentariste, fondateur et porte-parole du mouvement citoyen Montréal-Nord Républik, Suzie O'Bomsawin, du Réseau jeunesse des Premières Nations du Québec et du Labrador, et Haroun Bouazzi, de l'Association des musulmans et des Arabes pour la laïcité au Québec ont lancé une campagne pour la création d'une commission consultative sur le racisme systémique qui permettrait aux personnes racisées d'avoir un espace de discussion et d'échange. En présence de deux des personnes à l'origine du mouvement, Amir Khadir a tenu à réitérer son appui aux groupes en lutte.

« Des personnes racisées subissent chaque jour une série de discriminations. Ces événements anecdotiques constituent un système qui agit comme barrière, qui exclut, diminue les chances de ces personnes de s'intégrer de manière adéquate dans la société et d'obtenir à juste titre les droits et les privilèges qui leur reviennent. Il ne devrait pas y avoir de citoyens et de citoyennes de second ordre en raison de la couleur de leur peau ou de la sonorité de leur nom de famille. Malheureusement, pour l'instant, le gouvernement se limite à des vœux pieux sur la question de la discrimination liée à la race alors que d'autres élu.es s'acharnent sur des questions superficielles. Il est plus que temps d'aller au fond des choses et de passer à l'action. Québec solidaire invite les membres de l'Assemblée nationale à travailler avec les Québécois et Québécoises de toutes les origines pour mettre de l'avant des solutions concrètes au racisme systémique », a lancé Amir Khadir.

« Contrairement à ce qu'on veut nous faire croire en minimisant la problématique, le racisme systémique est présent au Québec sous plusieurs formes et les personnes racisées le vivent au quotidien. Que ce soit la discrimination à l'embauche, le profilage racial ou encore la sous-représentation en politique et dans nos organismes gouvernementaux, la discrimination a plusieurs visages. Refuser de tenir une commission sur le racisme systémique, c'est continuer d'éclipser les injustices que subissent des personnes qui ne sont pas considérées comme des Québécoises et des Québécois à part entière, qu'elles soient nées ailleurs ou ici », a soulevé Émilie Nicolas.

« Pour s'attaquer au racisme systémique, il faut d'abord le comprendre. Il nous faut donc dénoncer le refus politique de mieux documenter le phénomène du racisme. Par exemple, plusieurs organisations autochtones demandent depuis des années que des études soient réalisées sur la discrimination raciale vécue par ces communautés. Faire la lumière sur le problème et mieux s'éduquer collectivement sur ces vérités est la première étape vers l'élaboration de solutions », affirme Will Prosper.

Par le dépôt, jeudi, d'une motion sans préavis sur la question, Québec solidaire a voulu mesurer l'engagement des partis à l'Assemblée nationale sur cette question :

« Que l'Assemblée nationale constate que la discrimination et le racisme systémique ont notamment pour effet d'appauvrir, de judiciariser, de stigmatiser et d'exclure des citoyennes et des citoyens québécois;

Qu'elle affirme que le racisme et la discrimination portent atteinte aux droits et libertés de la personne;

Que l'Assemblée nationale demande au gouvernement du Québec de mener une consultation sur la discrimination et le racisme systémique au Québec. »

Des dizaines d'organismes ont déjà appuyé la démarche des groupes de défense des droits des minorités. Pour plus de détails, consultez le site Internet : racismesystemique.org.

 

SOURCE Aile parlementaire de Québec solidaire

Renseignements : Stéphanie Guévremont, Aile parlementaire Québec solidaire, 418 473-2579

RELATED LINKS
http://www.quebecsolidaire.net

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.