Comment passer du « je » au « nous » pour les questions d'argent

MONTRÉAL, le 28 oct. 2013 /CNW/ - D'abord vient l'amour, puis... le compte conjoint. Qu'un couple vive en cohabitation dans la vingtaine, qu'il se marie dans la trentaine ou se remarie dans la soixantaine, dans une relation sérieuse, la question des finances communes finit toujours par se poser. Peu importe le moment de la vie, pour combiner ses finances avec succès, il est essentiel d'établir des communications ouvertes et franches afin de déterminer la meilleure façon de bâtir un plan d'avenir commun.

Selon un sondage de TD Canada Trust mené auprès d'adultes engagés dans une relation stable, les trois produits financiers que les Québécois partagent le plus souvent avec leur conjoint sont le compte conjoint (55 %), le prêt hypothécaire (53 %) et la carte de crédit conjointe (40 %); en comparaison, seuls 26 % des couples québécois ont un plan financier commun.

« Une première étape très répandue en matière de mise en commun des finances est le partage d'un compte conjoint pour les dépenses courantes. Comme dans les autres aspects de la relation, la communication est la clé de la bonne entente », affirme Kathy Gennaro, directrice principale, ventes et service, pour la région du Québec à TD Canada Trust. « Il est important que les deux conjoints aient une bonne compréhension des finances du ménage - des dépenses quotidiennes à l'épargne et aux placements à long terme - et de tous les aspects de leurs finances individuelles - des opérations bancaires courantes à la gestion des cartes de crédit - afin d'établir un cadre solide pour leur avenir financier commun. »

Voici quelques conseils de TD Canada Trust qui peuvent aider à maintenir l'harmonie financière lorsqu'on met en commun ses finances avec son conjoint, peu importe l'étape de la vie :

La vingtaine
Pour les couples dans la vingtaine, il s'agit souvent d'une première expérience, que ce soit pour la location d'un appartement ou pour le remboursement d'une dette d'études. Le moment et la manière d'effectuer le partage varient d'un couple à l'autre en fonction de la situation financière et de la relation, mais une chose est sûre : la communication est primordiale en toutes circonstances.

« Commencez par discuter des dettes, de l'épargne, des habitudes de consommation, des objectifs financiers et de l'historique de crédit pour déterminer si un de ces aspects pourrait influer sur votre capacité à obtenir du crédit à l'avenir », déclare Kathy Gennaro. « Ensuite, élaborez ensemble un budget du ménage qui tient compte des dépenses et des dettes, et prévoyez un petit surplus à mettre de côté pour vos objectifs financiers communs. »

Rembourser les dettes d'études et épargner pour acheter une propriété sont des objectifs courants chez bien des couples dans la vingtaine. Comme pour tout objectif financier, il est important d'en discuter et de s'entendre sur les aspects clés comme le moment opportun, le coût et les attentes globales. En ce qui concerne l'achat d'une propriété, les couples doivent également déterminer ensemble s'il s'agit d'un achat à court ou à long terme, puisque cette décision aura des conséquences financières dans l'avenir.

La quarantaine
Rembourser ses dettes, élever ses enfants et épargner pour la retraite; avec toutes leurs responsabilités financières, les couples dans la quarantaine doivent absolument dresser leurs priorités dans la mise en commun de leurs finances.

« D'abord et avant tout, à cette étape de la vie, les couples doivent miser sur un plan financier commun qui leur facilite la vie », explique Mme Gennaro. « Songez à consulter un expert pour vous assurer que chaque stratégie financière individuelle cadre avec les autres afin de maximiser le potentiel d'épargne et de ne pas vous éloigner de vos priorités financières. Pour se simplifier encore plus la vie, les couples peuvent également avoir recours à des virements préautorisés dans un CELI, un REER et un REEE pour les enfants. »

Certains couples peuvent choisir de mettre en commun certains aspects de leurs finances, tout en conservant chacun un compte individuel pour leurs dépenses personnelles. Quelle que soit l'option choisie - tout combiner, tout séparer ou un compromis entre les deux - il est important que les deux conjoints travaillent aux mêmes objectifs financiers.

La soixantaine
Beaucoup de couples dans la soixantaine ont de solides assises financières; toutefois, les années les plus rémunératrices arrivant à leur fin, il est important d'avoir une bonne idée de nos aspirations pour la retraite et des impératifs financiers pour y arriver.

« Il n'en coûtera pas la même chose de passer du temps avec ses petits-enfants ou de faire le tour du monde; ainsi, il est essentiel de s'entendre sur la vision de la retraite », déclare Kathy Gennaro. « Si les sommes épargnées sont insuffisantes pour le type de retraite à laquelle aspirent les membres d'un couple, ceux-ci doivent déterminer, avec l'aide d'un expert, quel montant supplémentaire doit être mis de côté et s'assurer que leurs plans financiers sont complémentaires afin de rentabiliser le plus possible l'épargne et les placements. »

Que les conjoints soient mariés ou qu'ils vivent en union libre, ils doivent envisager dans leur stratégie d'épargne-retraite la cotisation au REER du conjoint afin de se donner les moyens d'atteindre plus rapidement leurs objectifs de retraite, tout en payant moins d'impôt maintenant et à la retraite.

Au sujet du sondage de TD Canada Trust sur l'amour et l'argent
Le Groupe Banque TD a confié au groupe Environics Research (www.environics.ca) le mandat de mener un sondage personnalisé en ligne auprès de 4 564 Canadiens de 18 ans et plus, dont 1 059 Québécois, qui sont présentement engagés dans une relation stable. Les réponses ont été recueillies entre le 10 et le 25 janvier 2013.

Au sujet de TD Canada Trust  
TD Canada Trust offre des services bancaires personnels et commerciaux à plus de 11,5 millions de clients. Elle propose une vaste gamme de produits et de services, notamment des comptes de chèques et d'épargne, des cartes de crédit, des prêts hypothécaires, des services bancaires aux entreprises, la protection de crédit, l'assurance médicale de voyage ainsi que des conseils en matière de gestion des finances courantes. TD Canada Trust propose des services bancaires confortables grâce à son service primé et à la commodité de ses services bancaires mobiles, par téléphone, par Internet ou par GAB accessibles en tout temps, ainsi que dans plus de 1 100 succursales prévoyant des heures d'ouverture pratiques pour mieux servir les clients. Pour en savoir davantage, visitez le www.tdcanadatrust.com. TD Canada Trust est la banque de détail au Canada du Groupe Banque TD, la sixième banque en importance en Amérique du Nord.

Bas de vignette : "Vous êtes prêts à dire oui aux finances communes? Voici quelques conseils à retenir. (Groupe CNW/TD Canada Trust)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20131028_C7220_PHOTO_FR_32577.jpg

SOURCE : TD Canada Trust

Renseignements :


Mathieu Beaudoin
Morin Relations Publiques
514-289-8688, poste 225
mathieu@morinrp.com

Tara Sirinyan
Groupe Banque TD
514-289-0265
tara.sirinyan@td.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.