Comité de transition sur la référence de main-d'œuvre - La CSN-Construction prend part aux travaux, en mode solution

MONTRÉAL, le 2 févr. 2012 /CNW Telbec/ - Le comité de transition qui doit définir les nouvelles règles encadrant la référence de main-d'œuvre dans l'industrie de la construction est une occasion à saisir pour la CSN-Construction afin d'instaurer des pratiques plus démocratiques et transparentes, assurant le droit au travail partout, pour tous. Une première rencontre entre les syndicats, les employeurs et des représentants de la CCQ et du ministère du Travail se tient cet après-midi.

Ce comité de transition découle de l'adoption, en décembre dernier, du projet de loi 33 qui met fin au placement syndical, une pratique qui avait cours sur de nombreux chantier, bien qu'illégale. Dorénavant, la référence de main-d'œuvre devra se faire par l'entremise du système de la Commission de la construction du Québec (CCQ).

« Nous considérons que la mise en place de ce nouveau système est une bonne nouvelle pour les travailleuses et les travailleurs parce qu'il diminuera les sources de discrimination et d'intimidation à leur égard, comme on l'a vu, par exemple, sur la Côte-Nord, où la Commission des relations du travail fait actuellement enquête. En participant à ce comité nous veillerons à ce que les droits des travailleuses et des travailleurs soient bien défendus, et à ce que leurs intérêts soient bien servis », explique le président de la CSN-Construction, Aldo Miguel Paolinelli.

La CSN-Construction considère qu'il est essentiel de participer au comité de transition pour s'assurer que le nouveau système implanté respecte l'esprit et la lettre de la loi, à savoir l'élimination de la référence syndicale des travailleurs aux entrepreneurs. Sa participation active au comité permettra aussi de bien comprendre les rouages du nouveau système. Elle pourra ainsi adéquatement aider ses membres à trouver de l'emploi à compter du 2 décembre 2012, date à compter de laquelle les employeurs seront obligés de signaler leurs besoins en main-d'œuvre à la CCQ ainsi que les mises à pied qu'ils effectuent. Au sein du comité, la CSN-Construction défendra notamment les quatre principes suivants :

  • qu'il n'y a pas de discrimination et que tous les ouvriers ont accès à l'emploi peu importe, par exemple, leur allégeance syndicale ;
  • que les salarié-es puissent travailler prioritairement et préférablement dans leur région de résidence ;
  • que les emplois soient offerts d'abord aux travailleurs à la recherche de travail ;
  • que les femmes aient le même accès que les hommes aux emplois disponibles sur les chantiers.

À propos de la CSN-Construction
Une dizaine de syndicats nationaux du bâtiment ont participé au congrès de fondation de la CSN, en 1921. La CSN-Construction représente plus de 18 000 travailleuses et travailleurs dans l'industrie.

SOURCE CSN

Renseignements :

Source : CSN-Construction

Renseignements : Jean-Pierre Larche, Communications-CSN, 514 605-0757


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.