Combattre l'embonpoint pour améliorer la qualité de vie : Notions fondamentales de l'obésité chez les animaux de compagnie

GUELPH, ON, le 6 mars 2017 /CNW/ - Les propriétaires d'animaux de compagnie et les vétérinaires partagent un objectif commun : optimisez la qualité de vie et la longévité de nos animaux de compagnie. Le maintien d'un poids santé joue un rôle essentiel dans l'atteinte de cet objectif, mais malheureusement, on estime qu'environ 50 % des chiens et des chats en Amérique du Nord souffrent d'embonpoint ou d'obésité. La bonne nouvelle toutefois est que, une fois que le diagnostic est établi, cette maladie peut être traitée en partenariat avec un vétérinaire afin de s'assurer d'une perte de poids sécuritaire et efficace. 

La restriction des calories est l'un des aspects clés d'un programme de perte de poids. Ce volet devrait être abordé au moyen d'une diète amaigrissante prescrite par un vétérinaire. Ces diètes complètes sont soigneusement équilibrées au niveau des nutriments, des vitamines et des minéraux; elles peuvent donc être offertes à l'animal en portions restreintes, sans compromettre la nutrition. Le recours aux diètes ordinaires, même aux diètes dites « allégées », et offertes en quantités réduites, entraîne une réduction des nutriments essentiels, créant une carence nutritionnelle au fil du temps. 

Pour garantir la réussite d'un programme de perte de poids, l'animal de compagnie doit consommer des quantités précises de nourriture. Bien que l'utilisation d'une tasse à mesurer soit déjà un bon départ, la recherche démontre qu'elles sont étonnamment imprécises. La meilleure façon de s'assurer que les portions offertes sont précises consiste à peser la nourriture à l'aide d'une balance graduée en grammes que l'on retrouve de plus en plus fréquemment dans les cuisines nord-américaines. Un des principaux problèmes souvent constatés dans les foyers comptant plusieurs chats est la difficulté de les nourrir séparément; il est pratiquement impossible de fournir des quantités précises dans une telle situation. On retrouve maintenant sur le marché des dispositifs, certains avec micropuces d'identification, qui permettent de régler ce problème.

L'exercice joue également un rôle important dans une perte de poids réussie. Pour réduire les risques de blessures, les programmes d'exercice doivent être intégrés prudemment, sous la supervision d'un vétérinaire. Des « compteurs » d'activité existent maintenant pour les chiens, ce qui permet aux propriétaires de comptabiliser plus facilement les dépenses énergétiques de leur animal. L'augmentation du niveau d'activité des chats peut se faire à l'aide de différentes stratégies, y compris l'introduction de jouets distribuant la nourriture qui forcent l'animal à dépenser de l'énergie pour obtenir son repas.

Bien que les programmes de perte de poids sécuritaires exigent un engagement important, les avantages qui en découlent sur la qualité de vie de l'animal contrebalancent largement les efforts consentis! Grâce au soutien d'une équipe vétérinaire, il est possible de redonner une bonne qualité de vie à un animal de compagnie qui souffre d'embonpoint.

SOURCE Institut canadien de la santé animale

Renseignements : Personne-ressource : Colleen McElwain, Institut canadien de la santé animale, 1 519 763-7777


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.