Claude Brière coupable comme Sylvie St-Jean et Lino Zambito - « Je suis fière que nous nous soyons tenus debout » - La mairesse de Boisbriand, Marlene Cordato

BOISBRIAND, QC, le 1er juillet 2015 /CNW Telbec/ - « Je suis fière que nous nous soyons tenus debout, fière d'avoir cru que la vérité prévaut toujours et que les gens mal intentionnés doivent être dénoncés. Il a fallu six ans avant que ça se règle, mais les citoyennes et citoyens de Boisbriand nous ont crus, nous ont appuyés et maintenant ils ont la preuve qu'ils avaient raison. »

La mairesse de Boisbriand, Marlene Cordato, est à la fois heureuse, fière et soulagée que l'ex-conseiller municipal et ex-organisateur politique Claude Brière ait été trouvé coupable de complot et d'abus de confiance avec la mairesse de l'époque, Sylvie St-Jean, et l'entrepreneur Lino Zambito.

« C'est une longue saga politique qui prend fin. Depuis 2009, il a fallu faire preuve de patience, de persévérance et de confiance dans le système judiciaire pour que les faits soient admis et les coupables reconnus. C'est maintenant chose faite », observe la mairesse Cordato.

L'ex-conseiller et organisateur politique Claude Brière est le troisième des comploteurs à être condamné. L'ex-mairesse Sylvie St-Jean avait plaidé coupable en février 2014. L'entrepreneur Lino Zambito a lui aussi plaidé coupable en mai dernier.

Brière, St-Jean et Zambito avaient comploté et offert à la mairesse Cordato, alors conseillère d'opposition avec Patrick Thifault, de ne pas leur présenter d'opposants aux élections du moment qu'ils laissaient le champ libre à la mairesse St-Jean afin d'éviter la tenue d'élections en novembre 2009. Une tentative de corruption a aussi été faite à l'endroit de Louis Kemp, conjoint de Mme Cordato, qui était son organisateur politique, en lui promettant la gestion d'un centre de soccer intérieur.

Deux rencontres ont lieu et, chaque fois, les événements ont été enregistrés à l'insu des comploteurs. Ce sont notamment ces deux enregistrements qui ont mené les policiers de l'Unité permanente anticorruption (UPAC) à procéder aux arrestations de Sylvie St-Jean, Lino Zambito et Claude Brière. Seul Claude Brière a refusé de plaider coupable. Il vient d'être condamné par le juge Paul Chevalier, de la Cour du Québec, à Saint-Jérôme.

« C'est une page importante de l'histoire de la Ville qui vient d'être tournée. Il faut maintenant continuer à s'assurer que les mœurs politiques vont demeurer saines et respectueuses, autant de la démocratie que de la bonne gestion des fonds publics », conclut Mme Cordato.

 

SOURCE Ville de Boisbriand

Renseignements : Service des communications, 450 435-1954

RELATED LINKS
http://www.ville.boisbriand.qc.ca/

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.