Cimetière du Repos Saint-François d'Assise - Les syndiqués interrompent les
services le midi et les samedi

MONTRÉAL, le 29 janv. /CNW Telbec/ - Les employés cols bleus du Repos Saint-François d'Assise (cimetière de l'Est), qui ont maintenant acquis le droit de grève, ont voté en faveur de la recommandation de leur comité exécutif de ne plus fournir de prestation de travail pendant les heures de dîner et les samedi.

C'est en réponse à l'attitude vexatoire de la direction du cimetière, qui depuis que les employés ont pris la décision de se joindre à la CSN n'a de cesse de les provoquer, que ces derniers ont décidé d'appliquer ce moyen de pression.

Faisant montre de mauvaise foi depuis plusieurs mois, l'employeur a en outre procédé à des renvois et à des mises à pied prématurés. Il a aussi tenté de briser les travailleurs en refusant, par exemple de se conformer à ce qui avait toujours été la façon de faire en matière d'affectation des tâches et cela dans le but évident de semer la zizanie.

La direction a aussi causé un préjudice aux employés qui répondent aux besoins du service pendant leur heure de dîner en refusant d'appliquer les règles, pourtant convenues depuis des décennies, pour ce service direct aux familles endeuillées. Ces règles leur permettaient d'être présents à l'avance pour accueillir les familles (évitant ainsi les retards et les improvisations) et de comptabiliser ce temps d'attente et de travail dans une banque de temps à reprendre.

Interpellés, l'archevêché et Mgr Turcotte restent muets

Le 14 décembre 2009, les syndiqués se sont rendus devant la cathédrale Marie-Reine-du-Monde pour interpeller le cardinal Turcotte au sujet du traitement que les gestionnaires du cimetière leur infligent.

Selon les syndiqués, Mgr Turcotte porte une part de responsabilité dans les décisions qui sont prises par le Repos Saint-François d'Assise. En effet, l'archevêché détient la moitié de la propriété du cimetière. Les travailleuses et les travailleurs voulaient ainsi sensibiliser le cardinal et le public aux conséquences possibles des gestes posés par la direction du cimetière. Mgr Turcotte, pas plus qu'aucun porte-parole de l'archevêché, n'a donné signe de vie depuis.

SOURCE CSN

Renseignements : Renseignements: Roger Deslauriers, Service des communications de la CSN, (514) 598-2378, cell.: (514) 916-8041; Jean-Marie Vézina, conseiller syndical, (514) 598-2033; Source: Confédération des syndicats nationaux


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.