Chorus Aviation inc. annonce ses résultats du premier trimestre

  • son intention de verser des dividendes chaque mois plutôt que chaque trimestre à compter du troisième trimestre de 2014
  • son intention de conclure le rachat anticipé de débentures convertibles en circulation

Meilleur rendement de ponctualité au Canada pour le dixième trimestre consécutif
Rentabilité d'un trimestre à l'autre depuis 2006

HALIFAX, le 15 mai 2014 /CNW/ - Chorus Aviation inc. (« Chorus ») (TSX: CHR.B, CHR.A, CHR.DB) a annoncé aujourd'hui ses résultats du premier trimestre de 2014.

FAITS SAILLANTS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2014

  • BAIIA1) de 47,3 millions de dollars; augmentation de 38,3 %.
  • Marge du BAIIA de 11,4 %.
  • Résultat opérationnel de 31,2 millions de dollars; augmentation de 50,0 %.
  • Résultat net ajusté1) de 20,3 millions de dollars; augmentation de 38,0 %.
  • Résultat net ajusté par action1) de 0,17 $ par action de base.
  • Remboursement partiel anticipé de 60,0 millions de dollars de débentures convertibles à 9,5 % venant à échéance.

Pour le premier trimestre de 2014, Chorus a déclaré un BAIIA de 47,3 millions de dollars comparativement à 34,2 millions de dollars pour la même période en 2013, soit une augmentation de 13,1 millions de dollars. Le résultat opérationnel s'est élevé à 31,2 millions de dollars, soit 10,4 millions de dollars de plus que pour la même période en 2013. Le résultat net ajusté de 20,3 millions de dollars, ou de 0,17 $ par action de base, a augmenté de 5,6 millions de dollars, ou de 0,05 $ par action de base, par rapport au premier trimestre de 2013. Chorus a engagé une charge de 2,8 millions de dollars en indemnités de départ volontaire d'employés au cours du premier trimestre par rapport à 5,7 millions de dollars pour la même période de 2013. Chorus a investi 12,7 millions de dollars depuis la création de ce programme de réduction des coûts au premier trimestre de 2013.

« Notre excellent rendement opérationnel et nos programmes de réduction des coûts ont produit de solides résultat opérationnel et flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation, a déclaré Joseph Randell, président et chef de la direction de Chorus. Les rendements découlant de nos efforts de réduction des coûts, dont notre investissement continu dans les programmes d'indemnités de départ volontaire des employés, profitent à l'ensemble de nos parties intéressées. Outre une augmentation de 38 % du BAIIA et une amélioration de 50 % du résultat opérationnel par rapport à la même période l'an dernier, nous avons également devancé les autres grandes lignes aériennes du Canada sur le plan de la ponctualité à l'arrivée pour un dixième trimestre consécutif, ce qui a contribué à une augmentation de 1,6 million de dollars des incitatifs au rendement d'un trimestre à l'autre, comme le rapporte Flight Stats Inc. Notre expertise opérationnelle nous a permis de construire une ligne aérienne d'une portée et d'une envergure supérieures et nous a mérité une réputation de sécurité, de fiabilité et d'efficacité du service. Je félicite nos employés pour l'attention qu'ils continuent de porter à la sécurité et à l'excellence opérationnelle.

Des flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation solides de 45,7 millions de dollars, soit une augmentation de 12,8 millions de dollars d'un trimestre à l'autre, nous ont permis d'annoncer le rachat anticipé des débentures convertibles à 9,50 % restantes d'un capital de 20,2 millions de dollars. Grâce au renforcement de la structure de notre capital et à l'amélioration de notre souplesse financière, nous sommes d'avis que nous offrirons une valeur ajoutée à nos actionnaires à mesure que nous traverserons les défis et profiterons des occasions, maintenant et dans le futur, » a conclu M. Randell.

Aux fins de communication de l'information, chaque trimestre, Chorus convertit ses titres de créance liés aux appareils libellés en dollars américains en leur équivalent en dollars canadiens selon le taux de change en vigueur. Chorus gère son exposition au risque de change lié aux titres de créance à long terme par la facturation des paiements de location connexes prévus par le contrat d'achat de capacité (« CAC ») conclu avec Air Canada dans la monnaie sous-jacente (dollar américain) au titre de créance lié aux appareils. Au premier trimestre de 2014, Chorus a subi une perte découlant d'un écart de change de 14,7 millions de dollars contre une perte découlant d'un écart de change de 5,6 millions de dollars pour la même période en 2013.

Performance financière ‒ Comparaison des premiers trimestres des exercices 2014 et 2013

Les produits opérationnels ont diminué, passant de 416,3 millions de dollars à 414,6 millions de dollars, ce qui représente une diminution de 1,7 million de dollars ou 0,4 %. Les produits opérationnels liés aux passagers, exception faite des coûts refacturés, ont augmenté de 9,5 millions de dollars ou 3,8 % en raison principalement des hausses de taux effectuées conformément au CAC conclu avec Air Canada, d'une appréciation du dollar américain et d'une augmentation de 1,6 million de dollars des incitatifs gagnés aux termes du CAC conclu avec Air Canada, ce qui a été contrebalancé par une diminution des heures cale à cale facturables aux termes du CAC. Les coûts refacturés remboursés par Air Canada ont diminué, passant de 162,0 millions de dollars à 149,9 millions de dollars, soit une baisse de 12,1 millions de dollars ou 7,5 %, qui comprenait une réduction de 1,3 million de dollars liée aux coûts du carburant et de 9,2 millions de dollars liée aux redevances aéroportuaires et de navigation et aux services d'escale. Depuis le 1er janvier 2014, Air Canada a conclu une entente commerciale avec l'Autorité aéroportuaire du Grand Toronto (« GTAA ») qui englobe les activités Air Canada Express de Chorus. Les frais de la GTAA liés aux atterrissages et aux aérogares et les autres redevances aéroportuaires qui sont traités comme des coûts refacturés en vertu du CAC sont maintenant payés directement par Air Canada conformément à cette entente. Les autres produits ont augmenté de 0,9 million de dollars.

Les charges opérationnelles ont diminué passant de 395,5 millions de dollars à 383,3 millions de dollars, soit une baisse de 12,1 millions de dollars ou 3,1 %. Les coûts contrôlables de 233,5 millions de dollars correspondent à ceux de la même période l'an dernier. Les coûts attribuables aux indemnités de départ volontaire d'employés s'élevant à environ 2,8 millions de dollars ont été engagés au cours de la période de trois mois terminée le 31 mars 2014.

Après le rajustement tenant compte des indemnités de départ volontaire des employés et de la capitalisation des travaux de maintenance et de révision importants, les traitements, les salaires et les avantages du personnel de Chorus (y compris les prestations de retraite, la rémunération incitative et d'autres avantages aux employés) ont diminué de 2,5 millions de dollars d'une période à l'autre. Les programmes de réduction des coûts lancés l'an dernier, dont le programme de départ volontaire, le regroupement des activités de révision générale et la réduction de la taille de la direction et de l'administration ont permis de réduire le nombre d'employés ayant le plus d'ancienneté à équivalence de temps plein de 4,5 % et d'abaisser la rémunération moyenne des employés. Les indemnités de départ volontaire versées au cours du trimestre terminé le 31 mars 2014 se sont élevées à 2,8 millions de dollars, soit une baisse de 2,9 millions de dollars par rapport aux 5,7 millions de dollars versés au cours de la même période en 2013. La capitalisation des travaux de révision générale découlant des travaux de maintenance et de révision importants sur les appareils qui nous appartiennent s'est élevée à 1,7 million de dollars au cours du trimestre, soit environ 0,9 million de dollars de moins qu'au cours de la même période en 2013.

La charge d'amortissement a augmenté de 2,7 millions de dollars, surtout en raison des appareils Q400, d'une modification de la valeur résiduelle estimative des appareils Dash 8-100 et 300 en 2013 et d'une augmentation des dépenses en immobilisations liées aux pièces durables et autres équipements, ce qui a été contrebalancé par une baisse des travaux de maintenance et de révision importants.

Les dépenses de maintenance des appareils ont augmenté de 2,4 millions de dollars en raison de l'appréciation du dollar américain qui a donné lieu à une augmentation de certains achats de matériel de maintenance de 2,6 millions de dollars, ce qui a été contrebalancé par une diminution des heures cale à cale et des autres coûts de maintenance de 0,2 million de dollars.

Les frais de location d'appareils ont augmenté de 0,8 million de dollars, principalement en raison d'une appréciation du dollar américain, ce qui a été contrebalancé par la restitution des appareils CRJ100.

Les autres charges ont diminué de 1,1 million de dollars, principalement en raison d'une baisse des frais généraux.

Les dépenses non opérationnelles ont augmenté de 10,4 millions de dollars. Cette variation est principalement attribuable à une augmentation du change de 8,6 millions de dollars (dont une tranche de 9,1 millions de dollars est liée à une hausse de la perte découlant d'un écart de change sur la dette à long terme et les contrats de location-financement) ainsi qu'à une augmentation des charges d'intérêt de 0,8 million de dollars liées au financement des appareils Q400, à une augmentation des intérêts accumulés de 1,1 million de dollars liée au rachat partiel des débentures convertibles et à l'absence, au premier trimestre 2014, de 0,8 million de dollars en produits additionnels reliés à une aide gouvernementale non remboursable, ce qui a été contrebalancé par la diminution des frais d'intérêts liée au rachat partiel des débentures convertibles de 0,7 million de dollars.

Le BAIIA s'est élevé à 47,3 millions de dollars, comparativement à 34,2 millions de dollars en 2013, une hausse de 13,1 millions de dollars ou 38,3 %, produisant une marge du BAIIA de 11,4 %. Les flux de trésorerie disponibles normalisés1) se sont établis à 25,3 millions de dollars.

Le résultat opérationnel de 31,2 millions de dollars était en hausse de 10,4 millions de dollars ou 50,0 % par rapport à 20,8 millions de dollars au premier trimestre de 2013.

Pour le premier trimestre de 2014, le résultat net a atteint 5,6 millions de dollars ou 0,05 $ par action de base, une baisse de 3,6 millions de dollars par rapport à 9,2 millions de dollars. Sur une base ajustée, le résultat net s'est établi à 20,3 millions de dollars ou 0,17 $ par action de base, une hausse de 5,6 millions de dollars, comparativement à 14,7 millions de dollars. Un rapprochement de ces mesures non conformes aux PCGR et de leurs mesures les plus proches conformes aux PCGR est fourni dans le rapport de gestion de Chorus daté du 14 mai 2014.

Dividende

À compter du troisième trimestre, Chorus a l'intention de commencer à verser des dividendes chaque mois plutôt que chaque trimestre, comme elle le fait actuellement. L'équivalent mensuel du dividende trimestriel actuel de 0,1125 $ par action correspond à 0,0375 $ par action. Le conseil d'administration de Chorus évalue périodiquement le dividende lequel est déclaré au gré du conseil.

Débentures convertibles

Chorus a également annoncé qu'elle avait exercé son droit de rachat de ses débentures subordonnées non garanties convertibles à 9,50 % (les « débentures ») qui viennent à échéance le 31 décembre 2014, conformément aux modalités de la convention de fiducie régissant les débentures (la « convention de fiducie »). Le 20 juin 2014 (la « date du rachat »), Chorus rachètera les débentures restantes d'un solde de 20,21 millions de dollars. Au moment du rachat, Chorus versera aux porteurs des débentures rachetées le capital non remboursé des débentures devant être rachetées (le « prix de rachat »), ainsi que l'intérêt couru et impayé sur celles-ci jusqu'à la date du rachat, exclusivement, pour un total de 1 045,00 $ par tranche de 1 000 $ du capital des débentures. Les débentures rachetées cesseront de porter intérêt à compter de la date du rachat. L'excédent des flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation servira à financer cette opération.

Conformément à la convention de fiducie, les porteurs des débentures devant être rachetées peuvent, jusqu'au dernier jour ouvrable précédant la date du rachat, convertir leurs débentures en actions à droit de vote variable de catégorie A (les « actions de catégorie A ») ou en actions à droit de vote de catégorie B (les « actions de catégorie B ») de Chorus, selon le cas, conformément à la convention de fiducie et aux modalités rattachées aux actions de catégorie A et aux actions de catégorie B, selon un prix de conversion de 5,25 $ par action, soit un taux de 190,4762 actions par tranche de 1 000,00 $ du capital des débentures.

« Le remboursement complet anticipé du solde de ces titres de créance à 9,5 % renforcera notre bilan, alors que nous travaillons à améliorer la valeur pour nos actionnaires et à accroître notre résultat, » a conclu M. Randell.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Nyari Chifamba à la Compagnie Trust CIBC Mellon, fiduciaire des débentures, par téléphone au 416 933-8524 ou par courriel à Nyari.Chifamba@bnymellon.com.

Conférence téléphonique et diffusion Web audio à l'intention des investisseurs

Chorus tiendra une conférence téléphonique à 11 h, heure de l'Est, le jeudi 15 mai 2014, afin d'analyser les résultats du premier trimestre de 2014. On peut participer à la conférence en composant le 1 888 231-8191. La conférence sera diffusée simultanément sur le Web, en mode audio à l'adresse : http://www.newswire.ca/fr/webcast/detail/1325007/1463573 et elle sera également accessible dans la section des relations avec les investisseurs à www.chorusaviation.ca. Il s'agit d'une diffusion Web en mode audio seulement. Le lecteur Media Player ou Real Player est nécessaire pour écouter la diffusion audio; veuillez donc le télécharger bien avant la conférence.

La conférence téléphonique diffusée sur le Web sera archivée sur le site des relations avec les investisseurs de Chorus, à l'adresse www.chorusaviation.ca. On pourra également l'écouter en différé jusqu'à minuit, heure de l'Est, le 22 mai 2014, en composant le 416 849-0833, ou le 1 855 859-2056 (sans frais), et en entrant le code d'accès 17191697, suivi de la touche marquée d'un carré.

1)Mesures financières non conformes aux PCGR

BAIIA

Le BAIIA (résultat net avant intérêts nets, dépenses, impôts, amortissements et autres éléments comme la perte de valeur et les gains ou pertes de change) est une mesure financière non reconnue par les PCGR qui est utilisée par Chorus en guise de mesure financière supplémentaire du rendement opérationnel. La direction est d'avis que le BAIIA aide les investisseurs à comparer les résultats de Chorus sur une base constante sans égard à l'amortissement qui est un élément hors caisse et qui peut varier sensiblement selon les méthodes comptables et les facteurs non opérationnels tels que le coût historique. Le BAIIA ne devrait pas être utilisé comme mesure exclusive des flux de trésorerie, car il ne tient pas compte de l'incidence de la croissance du fonds de roulement, des dépenses en immobilisations, du remboursement de la dette et d'autres entrées et sorties de fonds, qui figurent dans l'état des flux de trésorerie faisant partie des états financiers.

RÉSULTAT NET AJUSTÉ

Le résultat net ajusté et le résultat net ajusté par action sont utilisés par Chorus pour évaluer le rendement sans les effets des gains ou des pertes de change sur la dette à long terme et les contrats de location-financement liés aux appareils. Chorus gère son exposition au risque de change lié aux titres de créance à long terme par la facturation des paiements de location connexes prévus par le CAC dans la monnaie sous-jacente (dollar américain) au titre de créance lié aux appareils. Ces éléments sont exclus puisqu'ils ont une incidence sur la comparaison possible entre nos résultats financiers, d'une période à l'autre, et pourraient déformer l'analyse des tendances dans le rendement de l'entreprise. L'exclusion de ces éléments ne suppose pas qu'ils ne soient pas récurrents en raison de la fluctuation permanente du taux de change entre le dollar canadien et le dollar américain. Bien que les indemnités de départ volontaire des employés n'aient pas été incluses dans notre définition du résultat net ajusté, elles figurent séparément afin de favoriser la transparence et les possibilités de comparaison.

Énoncés prospectifs

Le présent communiqué doit être lu parallèlement aux états financiers consolidés résumés intermédiaires non audités de Chorus pour la période terminée le 31 mars 2014 ainsi qu'au rapport de gestion daté du 14 mai 2014; ces documents ont été déposés auprès des autorités canadiennes en valeurs mobilières (on peut les consulter à l'adresse www.sedar.com).

Le présent communiqué peut comporter certaines déclarations qui sont de nature prospective. Ces énoncés prospectifs se reconnaissent à l'emploi de termes ou d'expressions comme « prévoit », « croit », « pourrait », « estime », « s'attend à », « a l'intention de », « peut », « planifie », « prédit », « projette », « devrait » et « suppose » ou de termes ou expressions similaires, y compris des hypothèses. Ces énoncés peuvent, entre autres, porter sur des observations concernant des stratégies, des attentes, des activités planifiées ou des mesures futures.

Les énoncés prospectifs concernent des analyses et d'autres informations qui sont fondées sur des prévisions de résultats futurs, des estimations de montants ne pouvant être établis dans l'immédiat et d'autres événements incertains. Par nature, les énoncés prospectifs reposent sur des hypothèses, dont celles décrites ci-dessous, et ils comportent des risques et incertitudes importants. Aucune prévision ou projection n'est donc entièrement fiable en raison, notamment, de l'évolution des circonstances externes et de l'incertitude générale qui caractérise le secteur. Ces énoncés mettent en jeu des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs susceptibles de faire en sorte que les résultats, le rendement ou les réalisations réels diffèrent sensiblement de ceux qui sont exposés dans les énoncés prospectifs. Les résultats présentés dans les énoncés prospectifs peuvent différer sensiblement des résultats réels en raison de divers facteurs, notamment les risques liés à la relation de Chorus avec Air Canada, les risques liés au secteur du transport aérien, les prix de l'énergie, les conditions du secteur, du marché, du crédit et de l'économie en général, la concurrence, les questions et coûts d'assurances, les questions d'approvisionnement, les conflits armés, les attentats terroristes, les épidémies, les facteurs environnementaux, les catastrophes naturelles, les fluctuations de la demande attribuables au caractère saisonnier des activités, la capacité de réduire les charges opérationnelles et les effectifs, la capacité d'obtenir du financement, les relations de travail, les négociations collectives ou les conflits de travail, les restructurations, les enjeux en matière de retraite, les taux de change et d'intérêt, les clauses restrictives en matière d'emprunt et de restructuration liées aux dettes futures, la dilution des actions de Chorus, l'incertitude entourant les versements de dividendes, la gestion de la croissance, les modifications législatives, les faits nouveaux ou procédures réglementaires défavorables de même que les litiges ou les poursuites en instance ou futurs engagés par des tiers. Les énoncés prospectifs contenus dans le présent document représentent les attentes de Chorus en date du 15 mai 2014 et pourraient changer après cette date. Chorus décline toutefois toute intention ou obligation d'actualiser ou de modifier ces énoncés prospectifs à la lumière de nouveaux éléments d'information, d'événements futurs ou pour quelque autre motif que ce soit, sauf dans la mesure où les lois sur les valeurs mobilières applicables l'exigent.

À propos de Chorus

Chorus, dont le siège social est établi à Halifax, en Nouvelle-Écosse, a été constituée en société le 27 septembre 2010 et est une société de portefeuille versant des dividendes. Elle est propriétaire de Jazz Aviation S.E.C. et de plusieurs autres entreprises exerçant des activités reliées au domaine de l'aviation.

Les titres de Chorus sont négociés à la Bourse de Toronto sous les symboles CHR.A, CHR.B et CHR.DB.

Pour en savoir plus, consultez www.chorusaviation.ca.

À propos de Jazz

Jazz Aviation S.E.C. est bien implantée dans l'industrie canadienne de l'aviation, ses origines remontant aux années 1930. Jazz est la propriété exclusive de Chorus Aviation inc. et continue d'afficher des résultats financiers et opérationnels qui figurent parmi les meilleurs du secteur du transport aérien en Amérique du Nord. Jazz est le plus important transporteur aérien régional au Canada. La société a fait ses preuves en tant que leader de l'industrie et en matière de service à la clientèle exceptionnel. Elle a su tirer profit de cette force pour procurer de la valeur à toutes ses parties prenantes. Jazz effectue plus de vols et dessert plus de villes canadiennes que tout autre transporteur aérien grâce à un effectif composé de quelque 4 760 professionnels qui possèdent une grande expérience dans le domaine du transport aérien régional, un secteur exigeant et complexe. Les employés de Jazz font partie intégrante de communautés partout au pays; l'effectif de l'entreprise est réparti comme suit : 20 % au Canada atlantique, 46 % au centre du pays, 33 % dans l'Ouest canadien et 1 % dans le Nord du Canada.

En vertu d'un contrat d'achat de capacité conclu avec Air Canada, Jazz dessert, sous la marque Air Canada Express, des marchés à faible trafic ainsi que des marchés à trafic élevé pendant les périodes hors pointe dans tout le Canada et certaines villes des États-Unis. Au premier trimestre de 2014, Jazz a exploité pour Air Canada un service régulier de transport de passagers qui prévoyait environ 753 départs chaque jour de la semaine à destination de 54 villes du Canada et de 26 villes des États-Unis. Grâce à un parc aérien composé de 122 avions fabriqués au Canada par Bombardier, Jazz assure plus de vols quotidiens vers davantage de destinations canadiennes que toute autre ligne aérienne.

Sous la marque Jazz, la société aérienne assure des vols nolisés à l'échelle de l'Amérique du Nord au moyen d'un parc aérien composé de trois appareils de Bombardier. Ces services s'adressent aux entreprises, aux organismes gouvernementaux, aux groupes d'intérêts particuliers et aux personnes qui recherchent plus de commodité. Jazz peut aussi offrir divers services aux exploitants de sociétés aériennes : services au sol, régulation des vols, planification de la charge marchande, formation et services-conseils.

Pour obtenir plus d'information, veuillez consulter le site www.voljazz.ca.

SOURCE : Chorus Aviation Inc.

Renseignements :

Relations avec les médias pour Chorus :

Manon Stuart - Halifax (Nouvelle-Écosse) - 902 873-5054 mstuart@chorusaviation.ca
Debra Williams - Toronto (Ontario) - 905 671-7769 dwilliams@chorusaviation.ca

Relations avec les analystes :

Nathalie Megann - Halifax (Nouvelle-Écosse) - 902 873-5094 nmegann@chorusaviation.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.