Chorus Aviation annonce un premier trimestre vigoureux

BAIIA ajusté1) de 50,9 millions de dollars, à l'exclusion d'autres éléments

HALIFAX, le 13 mai 2016 /CNW Telbec/ - Chorus Aviation Inc. (« Chorus ») (TSX: CHR.B CHR.A) a annoncé aujourd'hui de solides résultats pour le premier trimestre de 2016.

« Je suis heureux de déclarer que Chorus a de nouveau enregistré de solides résultats trimestriels, y compris au chapitre de l'exploitation », a indiqué Joe Randell, président et chef de la direction de Chorus. « D'un trimestre à l'autre, le résultat opérationnel et le BAIIA ajusté1) ont augmenté de 69 % et de 62 %, respectivement, et, à la fin du premier trimestre de 2016, le résultat net par action de base et le résultat net ajusté par action de base s'élevaient à 0,45 $ et à 0,12 $, respectivement. »

« Le contrat d'achat de capacité (CAC) conclu avec Air Canada produit les vigoureux flux de trésorerie et avantages prévus, comme en témoignent nos solides résultats financiers des cinq derniers trimestres », a poursuivi M. Randell. « Le contrat non seulement préserve la valeur que nous avions établie précédemment pour nos actionnaires et nos employés mais il offre une base à notre croissance et à notre diversification future. Nous avons une excellente visibilité sur le plan des coûts et de la rémunération jusqu'en 2025. Les flux de trésorerie tirés de ce contrat devraient soutenir le dividende actuel, ainsi que les investissements futurs devant nous permettre de réaliser nos objectifs d'entreprise. Les initiatives récentes que nous avons prises, comme l'acquisition planifiée de cinq nouveaux jets régionaux CRJ900, le contrat prévu de révision générale pour un tiers à Jazz et notre intention de consolider les symboles boursiers de Chorus, devraient produire des résultats positifs. Je remercie l'équipe de Chorus de nous aider à réaliser notre vision, qui consiste à devenir un fournisseur de services aériens régionaux de premier plan. »

FAITS SAILLANTS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2016

  • BAIIA ajusté1) de 45,4 millions de dollars.
  • Résultat net ajusté1) de 14,8 millions de dollars.
  • Résultat net ajusté1) par action de base de 0,12 $.
  • Résultat net de 55,4 millions de dollars.
  • Résultat net par action de base de 0,45 $.
  • Conclusion d'une nouvelle convention collective, échéant en 2025, avec les employés des services de maintenance et d'ingénierie de Jazz.

Au cours du premier trimestre de 2016, Chorus a généré un résultat opérationnel de 26,8 millions de dollars, en hausse de 10,9 millions de dollars par rapport au premier trimestre de 2015. Cette hausse était attribuable à l'apport de 1,0 million de dollars provenant des activités de Voyageur, alors que les activités de location d'appareils aux termes du CAC ont contribué pour une tranche additionnelle de 5,3 millions de dollars en raison de l'ajout de nouveaux appareils Q400 durant le quatrième trimestre de 2015 et le premier trimestre de 2016, jumelé à la variation du taux de change du dollar américain. L'augmentation nette restante de 4,6 millions de dollars du résultat opérationnel était principalement attribuable à une baisse nette des primes de signature des conventions collectives de 4,5 millions de dollars et d'autres compressions de dépenses. Au premier trimestre de 2016, le BAIIA ajusté s'est établi à 45,4 millions de dollars, en hausse de 17,4 millions de dollars par rapport au premier trimestre de 2015. Cette hausse résultait principalement d'une augmentation de 10,9 millions de dollars du résultat opérationnel et d'une augmentation nette de 6,5 millions de dollars de la dotation aux amortissements comparativement à ceux du premier trimestre de 2015.

Aux fins de communication de l'information, chaque fin de trimestre, Chorus convertit ses titres de créance liés aux appareils libellés en dollars américains en leur équivalent en dollars canadiens selon le taux de change en vigueur. Chorus gère son exposition au risque de change lié aux titres de créance à long terme par la facturation des paiements de location connexes aux termes du contrat d'achat de capacité (le « CAC ») conclu avec Air Canada dans la monnaie sous-jacente (dollar américain) aux titres de créance liés aux appareils. Par suite de cette conversion, au premier trimestre de 2016, Chorus a inscrit un gain de change latent de 40,6 millions de dollars comparativement à une perte de change latente de 33,7 millions de dollars à la période correspondante de 2015.

Performance financière ‒ Comparaison des premiers trimestres des exercices 2016 et 2015

Les produits opérationnels ont diminué, passant de 375,1 millions de dollars à 320,6 millions de dollars, ce qui représente une baisse de 54,6 millions de dollars, soit 14,5 %.

Les produits contrôlables ont diminué de 8,4 millions de dollars, soit 4,2 %. La réduction des produits contrôlables était principalement attribuable aux baisses de tarifs aux termes du CAC liées au retour d'appareils loués et à d'autres compressions de coûts contrôlables, comme les coûts liés aux équipages de conduite et de cabine, qui ont compté pour 8,7 millions de dollars de la réduction. Une réduction supplémentaire d'environ 6,5 millions de dollars était attribuable à une baisse de 4 729 heures cale à cale facturables au premier trimestre de 2016 par rapport à la période correspondante de 2015. Ces réductions ont été contrebalancées par la variation du taux de change du dollar américain, qui a donné lieu à une hausse de 6,8 millions de dollars durant le trimestre.

Les produits tirés de la location d'appareils aux termes du CAC ont augmenté de 7,2 millions de dollars pour atteindre 23,2 millions de dollars. Une tranche de 5,6 millions de dollars de cette hausse était attribuable à l'ajout de nouveaux appareils Q400 au parc aérien visé par le CAC et une tranche de 1,6 million de dollars était attribuable à la variation du taux de change du dollar américain. En date du 31 mars 2016, les produits tirés de la location d'appareils aux termes du CAC provenaient de 28 appareils Q400 et de quatre moteurs Q400 qui appartiennent à Chorus, comparativement à 21 appareils Q400 et à quatre moteurs Q400 appartenant à Chorus en date du 31 mars 2015. Chaque année et à l'heure actuelle, ces appareils et ces moteurs génèrent une marge de trésorerie d'environ 20 %, compte tenu des charges au titre du service de la dette.

Aux termes du CAC modifié, la compensation de Chorus est fondée sur des frais fixes pour la durée du contrat. La compensation fixe pour le premier trimestre de 2016 était contractuellement établie à 27,4 millions de dollars. On prévoit que, lorsque les cinq appareils Q400 et les cinq appareils CRJ900 supplémentaires (annoncés le 28 septembre 2015) entreront en exploitation au sein du parc aérien visé par le CAC, la compensation fixe annuelle passera à 111,7 millions de dollars, soit 27,9 millions de dollars par trimestre jusqu'en 2020.

Au premier trimestre, Chorus a gagné des incitatifs liés au rendement de 5,7 millions de dollars, soit 96,7 % des incitatifs maximums disponibles aux termes du CAC, comparativement à 5,6 millions de dollars, soit 96,7 %, au cours du premier trimestre de 2015.

Les produits refacturés aux termes du CAC ont diminué de 66,5 millions de dollars, soit 53,9 %, passant de 123,4 millions de dollars à 56,9 millions de dollars. La compensation pour le carburant des appareils (en vigueur depuis le 1er novembre 2015), le dégivrage et d'autres coûts liés à des services fournis à Chorus par Air Canada ne sont plus facturés. En outre, en date du 1er janvier 2016, Air Canada a conclu une nouvelle convention commerciale avec la Vancouver International Airport Authority (« YVR ») relativement aux activités de Jazz aux termes du CAC. Les coûts facturés par YVR au titre des frais d'aéroport et de certains services d'escale, qui sont des coûts refacturés aux termes du CAC, sont désormais payés directement par Air Canada aux termes de cette nouvelle convention. Cette modification a entraîné une baisse des produits refacturés aux termes du CAC de 4,8 millions de dollars.

Les produits tirés des vols nolisés et d'autres contrats ont augmenté de 10,1 millions de dollars, pour s'établir à 11,2 millions de dollars. Les produits contractuels tirés des vols liés aux activités de Voyageur ont compté pour 9,9 millions de dollars de cette augmentation.

Les autres produits ont augmenté de 2,9 millions de dollars, pour s'établir à 6,5 millions de dollars. Les produits tirés des activités de Voyageur, qui comprennent les services de maintenance, de réparation et de révision, et les services de location, ont compté pour 5,3 millions de dollars; ils ont été compensés par une baisse des produits accessoires et une baisse des ventes de stocks en consignation de 2,4 millions de dollars.  

Les charges opérationnelles ont diminué de 65,5 millions de dollars, soit 18,2 %, passant de 359,2 millions de dollars à 293,8 millions de dollars.

Les salaires et avantages du personnel ont baissé de 2,1 millions de dollars, pour s'établir à 116,0 millions de dollars. Les salaires et avantages du personnel ajustés se sont accrus de 4,3 millions de dollars principalement en raison des activités de Voyageur. Dans le cadre de la convention collective nouvellement conclue avec les employés des services de maintenance et d'ingénierie de Jazz, Chorus a versé des primes de signature non récurrentes totalisant 5,5 millions de dollars en 2016, alors que, au premier trimestre de 2015, elle avait versé des primes de signature non récurrentes totalisant 10,0 millions de dollars aux pilotes de Jazz dans le cadre de la convention collective nouvellement conclue. Ces primes ont entraîné une baisse nette de 4,5 millions de dollars. La rémunération fondée sur des actions a reculé principalement par suite de fluctuations du cours des actions de Chorus.

La dotation aux amortissements a augmenté de 6,5 millions de dollars, pour s'établir à 18,6 millions de dollars. La dotation aux amortissements liée à Voyageur s'est établie à 3,5 millions de dollars et l'achat d'appareils supplémentaires au cours du deuxième semestre de 2015 et du premier trimestre de 2016 a compté pour 1,9 million de dollars. De plus, la dotation aux amortissements associée aux importants travaux de maintenance et de révision capitalisés a accru la dotation aux amortissements de 0,4 million de dollars, et les nouveaux contrats de location-financement ont compté pour 0,7 million de dollars.

Les dépenses de maintenance des appareils ont baissé de 3,1 millions de dollars, pour s'établir à 47,0 millions de dollars. Comparativement au premier trimestre de 2015, le nombre d'heures cale à cale et de révisions de moteurs a diminué, ce qui a entraîné des réductions de 1,9 million de dollars et de 1,2 million de dollars, respectivement. Les autres coûts de maintenance ont diminué de 3,0 millions de dollars et la réduction du coût des ventes de stocks en consignation a compté pour 0,8 million de dollars de cette diminution. Ces diminutions ont été contrebalancées par la variation du taux de change du dollar américain lors de certains achats de matériel de maintenance, qui ont entraîné une hausse de 2,2 millions de dollars, et par les activités de Voyageur, qui ont entraîné une hausse de 1,6 million de dollars.

Les autres charges ont augmenté de 3,9 millions de dollars, pour s'établir à 33,6 millions de dollars. Cette augmentation était attribuable à la hausse de 3,1 millions de dollars des coûts liée aux activités de Voyageur et à la hausse de 1,0 million de dollars des coûts liés à la formation et au déplacement des équipages associés au passage de pilotes à Air Canada. Ces hausses ont été compensées par une baisse des frais généraux de 0,2 million de dollars.

Les charges non opérationnelles ont fléchi de 70,9 millions de dollars, passant de charges de 37,2 millions de dollars au premier trimestre de 2015 à un résultat non opérationnel de 33,8 millions de dollars. La charge d'intérêts nette a crû de 1,7 million de dollars. La charge d'intérêts liée à la dette à long terme a augmenté de 1,4 million de dollars en raison de la variation du taux de change du dollar américain et d'une nouvelle dette à long terme liée aux appareils Q400 et de 0,3 million de dollars en raison de l'intérêt sur la contrepartie payable. Le raffermissement du dollar canadien durant le trimestre a contribué à un gain de change de 38,8 millions de dollars, comparativement à une perte de change de 33,9 millions de dollars au cours de la période correspondante de l'exercice précédent.

Le résultat opérationnel a augmenté de 10,9 millions de dollars, passant de 15,9 millions de dollars à 26,8 millions de dollars.

Le BAIIA ajusté a atteint 45,4 millions de dollars, comparativement à 28,0 millions de dollars en 2015, ce qui représente une hausse de 17,4 millions de dollars.

Le résultat net ajusté pour le premier trimestre de 2016 s'est établi à 14,8 millions de dollars, ou 0,12 $ par action de base, comparativement à 8,9 millions de dollars, ou 0,07 $ par action de base, pour la période correspondante de 2015. Le résultat net durant le trimestre a atteint 55,4 millions de dollars, ou 0,45 $ par action de base, comparativement à une perte nette durant l'année 2015 de 24,8 millions de dollars, ou une perte de 0,21 $ par action de base.

Un rapprochement de ces mesures non conformes aux PCGR et des mesures conformes aux PCGR qui s'y rapprochent le plus est présenté dans le rapport de gestion de Chorus daté du 12 mai 2016.

Conférence téléphonique et diffusion Web audio à l'intention des investisseurs

Chorus tiendra une conférence téléphonique à 11 h, heure de l'Est, le vendredi 13 mai 2016, afin d'analyser les résultats du premier trimestre de 2016. On peut participer à la conférence en composant le 1 888 231‑8191. La conférence sera diffusée simultanément sur le Web, en mode audio à l'adresse :
http://event.on24.com/r.htm?e=1169472&s=1&k=327F23C6D43F6C77F4DD2F34B1B3AB71.

Il s'agit d'une diffusion Web en mode audio seulement. Le lecteur Media Player ou Real Player est nécessaire pour écouter la diffusion audio; veuillez donc le télécharger bien avant la conférence.

La conférence téléphonique diffusée sur le Web sera archivée sur le site Web de Chorus, à l'adresse www.chorusaviation.ca, sous Rapports > Présentations de la haute direction. On pourra également l'écouter en différé jusqu'à minuit, heure de l'Est, le 21 mai 2016, en composant le 1 855 859‑2056 (sans frais), et en entrant le code d'accès 87007448#.

1) Mesures financières non conformes aux PCGR
BAIIA et BAIIA ajusté
Le BAIIA se définit comme le bénéfice avant intérêt net, dépenses, impôts et amortissement et est une mesure financière non reconnue par les PCGR. Le BAIIA ajusté (résultat net avant intérêt net, dépenses, impôts et amortissement et autres éléments comme la perte de valeur et les gains ou pertes de change) est une mesure financière non reconnue par les PCGR qui est utilisée par Chorus et couramment par d'autres transporteurs régionaux du secteur en guise de mesure financière supplémentaire du rendement opérationnel. La direction est d'avis que le BAIIA ajusté aide les investisseurs à comparer les résultats de Chorus sur une base constante sans égard à l'amortissement qui est un élément hors caisse et qui peut varier sensiblement selon les méthodes comptables et les facteurs tels que le coût historique. Le BAIIA ajusté ne devrait pas être utilisé comme mesure exclusive des flux de trésorerie, car il ne tient pas compte de l'incidence de la croissance du fonds de roulement, des dépenses en immobilisations, du remboursement de la dette et d'autres entrées et sorties de fonds, qui figurent dans l'état des flux de trésorerie faisant partie des états financiers. Le BAIIA ajusté, à l'exclusion d'autres éléments, exclut les primes de signature non récurrentes et les frais de consultation aux termes du CAC.

Résultat net ajusté
Le résultat net ajusté et le résultat net ajusté par action sont utilisés par Chorus pour évaluer le rendement sans les effets des gains ou des pertes de change latents sur la dette à long terme et les contrats de location‑financement liés aux appareils. Chorus gère son exposition au risque de change lié aux titres de créance à long terme par la facturation des paiements de location connexes prévus par le CAC dans la monnaie sous-jacente (dollar américain) au titre de créance lié aux appareils. Ces éléments sont exclus puisqu'ils ont une incidence sur la comparaison possible entre nos résultats financiers, d'une période à l'autre, et pourraient déformer l'analyse des tendances dans le rendement de l'entreprise. L'exclusion de ces éléments ne suppose pas qu'ils ne soient pas récurrents en raison de la fluctuation permanente du taux de change entre le dollar canadien et le dollar américain. Les primes de signature non récurrentes et les frais de consultation aux termes du CAC ont été inclus dans notre définition du résultat net ajusté.

Énoncés prospectifs

Le présent communiqué doit être lu parallèlement aux états financiers consolidés condensés intermédiaires non audités de Chorus pour le trimestre clos le 31 mars 2016 ainsi qu'au rapport de gestion daté du 12 mai 2016; ces documents ont été déposés auprès des Autorités canadiennes en valeurs mobilières (on peut les consulter à l'adresse www.sedar.com).

Le présent communiqué peut comporter certaines déclarations qui sont de nature prospective. Ces énoncés prospectifs se reconnaissent à l'emploi de termes ou d'expressions comme « prévoit », « croit », « pourrait », « estime », « s'attend à », « a l'intention de », « peut », « planifie », « prédit », « projette », « devrait » et « suppose » ou de termes ou expressions similaires, y compris des hypothèses. Ces énoncés peuvent, entre autres, porter sur des observations concernant des stratégies, des attentes, des activités planifiées ou des mesures futures.

Les énoncés prospectifs concernent des analyses et d'autres informations qui sont fondées sur des prévisions de résultats futurs, des estimations de montants ne pouvant être établis dans l'immédiat et d'autres événements incertains. Par nature, les énoncés prospectifs reposent sur des hypothèses, dont celles décrites ci‑dessous, et ils comportent des risques et incertitudes importants. Aucune prévision ou projection n'est donc entièrement fiable en raison, notamment, de l'évolution des circonstances externes et de l'incertitude générale qui caractérise le secteur. Ces énoncés mettent en jeu des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs susceptibles de faire en sorte que les résultats, le rendement ou les réalisations réels diffèrent sensiblement de ceux qui sont exposés dans les énoncés prospectifs. Les résultats présentés dans les énoncés prospectifs peuvent différer sensiblement des résultats réels en raison de divers facteurs, notamment les risques liés à la relation de Chorus avec Air Canada, au secteur du transport aérien, y compris les activités internationales des transporteurs aériens dans les marchés émergents et les zones d'agitation politique, à la location d'appareils, aux prix de l'énergie, aux conditions du secteur, au marché, au crédit et à l'économie en général (y compris un repli économique sévère et prolongé qui pourrait entraîner une réduction des paiements aux termes du CAC modifié), à la concurrence, aux questions et aux coûts d'assurances, aux questions d'approvisionnement, aux conflits armés, aux attentats terroristes, aux incidents avec les appareils, aux épidémies, aux facteurs environnementaux, aux catastrophes naturelles, aux fluctuations de la demande attribuables au caractère saisonnier des activités, à la capacité de Chorus de réduire les charges opérationnelles et les effectifs, à la capacité de Chorus d'obtenir du financement, à la capacité de Chorus de renouveler ou de remplacer des contrats existants, aux relations de travail, aux négociations collectives ou aux conflits de travail, aux enjeux en matière de retraite, aux taux de change et d'intérêt, aux clauses restrictives en matière d'emprunt et de restructuration liées aux dettes futures, à l'incertitude entourant les paiements de dividendes, à la gestion de la croissance, aux modifications législatives, aux faits nouveaux ou aux procédures réglementaires défavorables dans les pays où Chorus et ses filiales exercent ou exerceront des activités, de même qu'aux litiges ou aux poursuites en instance ou futurs engagés par des tiers. Pour une analyse de certains risques, se reporter à la section 18, « Facteurs de risque » du rapport de gestion pour le premier trimestre de 2016. Les énoncés prospectifs contenus dans le présent document représentent les attentes de Chorus en date du 12 mai 2016 et pourraient changer après cette date. Chorus décline toutefois toute intention ou obligation d'actualiser ou de modifier ces énoncés prospectifs à la lumière de nouveaux éléments d'information, d'événements futurs ou pour quelque autre motif que ce soit, sauf dans la mesure où les lois sur les valeurs mobilières applicables l'exigent.

À propos de Chorus
Les titres de Chorus sont négociés à la Bourse de Toronto sous les symboles CHR.A et CHR.B.

Chorus, dont le siège social est établi à Halifax, en Nouvelle-Écosse, a été constituée en société le 27 septembre 2010 et est une société de portefeuille versant des dividendes qui détient divers intérêts dans le secteur de l'aviation, dont Jazz Aviation S.E.C. et Voyageur Aviation Corp.

www.chorusaviation.ca

 

SOURCE Chorus Aviation Inc.

Renseignements : Relations avec les médias pour Chorus : Manon Stuart, Halifax (Nouvelle-Écosse), 902 873-5054, mstuart@chorusaviation.ca; Teri Udle, Halifax (Nouvelle-Écosse), 902 873-5047, tudle@chorusaviation.ca; Debra Williams, Toronto (Ontario), 905 671-7769, dwilliams@chorusaviation.ca; Relations avec les analystes : Nathalie Megann, Halifax (Nouvelle-Écosse), 902 873-5094, nmegann@chorusaviation.ca

RELATED LINKS
www.chorusaviation.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.