Chaleur accablante : Montréal doit accélérer la plantation d'arbres afin de lutter contre les îlots de chaleur

MONTRÉAL, le 13 juill. 2016 /CNW Telbec/ - La chaleur accablante attendue au cours des prochains jours viendra rappeler avec force l'importance de la lutte aux îlots de chaleur à Montréal. Alors qu'aujourd'hui, le mercure doit atteindre 34 degrés celsius, avec une température ressentie de 43 degrés, l'impact de la perte de canopée liée notamment à l'infestation d'agrile du frêne se fera rudement sentir dans la métropole, craint Projet Montréal. « La valse hésitation de l'administration Coderre au début de l'infestation de l'agrile du frêne aura fait perdre des centaines d'arbres matures à l'île de Montréal. La Ville tarde d'ailleurs à remplacer bon nombre de ces arbres alors que ceux qui ont été remplacés l'ont été par des spécimens de petite taille. Or, les arbres sont des climatiseurs naturels pour la ville. En ne leur accordant pas l'attention qu'ils méritent, l'administration Coderre condamne les Montréalais à composer avec des îlots de chaleur toujours plus nombreux », a affirmé Sylvain Ouellet, porte-parole de l'Opposition officielle en matière d'environnement.

Les experts estiment que la température au sol peut varier de 10 à 15 degrés celsius selon qu'on se trouve dans une zone bétonnée dépourvue d'arbres ou dans un milieu naturel où les arbres sont nombreux, comme le mont Royal. « La lutte aux îlots de chaleur passe d'abord et avant tout par l'accroissement du couvert végétal à Montréal qui, selon nous, a diminué au cours des dernières années. Malheureusement, la Ville n'a pas mesuré sa canopée depuis 2007 et l'administration Coderre ne compte pas le faire avant 2017. Le maire navigue à l'aveugle. Pourquoi Denis Coderre tolère-t-il un tel manque d'information dans un domaine aussi sensible? Si le maire était réellement confiant et fier des efforts qu'il a fournis pour augmenter le couvert végétal à Montréal, il n'attendrait pas une autre année avant de le mesurer », a soutenu Sylvain Ouellet.

Une autre façon de lutter contre les îlots de chaleur consiste à rendre le sol plus perméable, notamment en éliminant l'asphalte et le béton superflus, et en imposant des toits blancs aux nouvelles résidences et aux toitures qui sont à remplacer. « L'arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie a fait des efforts considérables pour encourager l'utilisation de toits blancs et est devenu un leader en la matière. Le Plateau-Mont-Royal multiplie les ruelles vertes et les tronçons champêtres, desquels l'asphalte est retiré. Il a aussi éliminé des tronçons de rues pour agrandir des parcs et protéger des espaces verts, comme le Champ des possibles. Tout cela démontre qu'il est possible d'agir concrètement et simplement pour lutter contre les îlots de chaleur. Cela prend toutefois une certaine volonté qui semble manquer à l'administration Coderre, qui se pose toujours en grand défenseur du statu quo », a conclu Sylvain Ouellet.

SOURCE Ville de Montréal - Opposition officielle à l'Hôtel de Ville de Montréal

Renseignements : Jennifer Guthrie, Adjointe aux communications, Cabinet de l'opposition officielle, 514 872-6464 / 514 702-3463, jennifer.guthrie@ville.montreal.qc.ca

RELATED LINKS
ville.montreal.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.