C'est de plein gré que les OSBL affiliés à la salle de bingo Le Baron ont
accepté, pour 3 mois, de remettre leurs revenus du bingo en réseau au
gestionnaire de la salle Le Baron

SHERBROOKE, QC, le 13 janv. /CNW Telbec/ - Le Vice-président de l'Association des gestionnaires de salons de jeux du Québec (AGSJQ), M. Jacques Harvey, dénonce vivement la décision de la Société des bingos du Québec (SBQ) de suspendre indéfiniment la tenue du bingo en réseau à la salle Le Baron de Sherbrooke.

M. Harvey affirme qu'il "est complètement faux de prétendre que les organismes ont été obligés d'accepter de remettre une part importante de leurs revenus issus du bingo en réseau au gestionnaire de la salle. Cette situation découle plutôt d'une entente de gré à gré entre le gestionnaire et les 11 OSBL affiliés." Dans le même sens, Me. Martin Brunet, représentant du Club Kinsmen, qui bénéficie des revenus générés par le bingo en réseau à la salle Le Baron, témoigne que : "Le gestionnaire de la salle, monsieur Sylvain Tessier, a toujours agit en toute transparence. Nous avons effectivement consenti à lui retourner une part de nos gains pour une période de 3 mois, et ce, pour l'aider à passer, collectivement, au travers de la crise financière et de la crise qui afflige particulièrement l'industrie du bingo depuis plusieurs années."

M. Harvey trouve particulièrement méprisante l'attitude de la SQB qui affirme que monsieur Sylvain Tessier de la salle Le Baron place les organismes dans une situation de précarité. "La réalité est toute autre. Depuis plusieurs années, l'industrie du bingo connaît des baisses d'achalandage marquées, ce qui a une incidence majeure sur les revenus. La crise économique actuelle n'a fait qu'empirer un problème majeur déjà existant et tous conviennent qu'avec la formule de partage des dépenses et des revenus, plusieurs gestionnaires de salle peinent à rentabiliser leurs installations. Les OSBL affiliés à la salle Le Baron ont accepté de plein gré de mettre l'épaule à la roue pour éviter la possible fermeture de la salle Le Baron, ce qui aurait pour effet d'entraîner pour eux la perte de la totalité de leurs revenus annuels, générés par le bingo."

Le Vice-président de l'AGSJQ réfute fermement les prétentions de Loto-Québec voulant que ces ententes soient illégales : "Il n'en est rien. Aucune loi ne régit ces pratiques, puisque les OSBL bénéficiaires des revenus ont une liberté pleine et entière concernant la façon de dépenser ces sommes. Les OSBL peuvent faire ce que bon leur semble avec les revenus issus du bingo en réseau."

L'Association des gestionnaires de salons de jeux du Québec représente une trentaine de gestionnaires de salles et permet à plus de 500 organismes de bénéficier des revenus issus du bingo en réseau. L'AGSJQ souhaite que la SBQ fasse preuve d'ouverture dans ce dossier pour en arriver à des solutions mutuellement acceptables pour les OSBL et les gestionnaires, sans risquer de fragiliser davantage l'industrie du bingo.

SOURCE ASSOCIATION DES GESTIONNAIRES DE SALONS DE JEUX DU QUEBEC (AGSJQ)

Renseignements : Renseignements: Daniel Nadeau, Nadeau Bellavance, relations publiques, (819) 562-9998; Source: M. Jacques Harvey, Vice-président AGSJQ, (450) 435-0420

Profil de l'entreprise

ASSOCIATION DES GESTIONNAIRES DE SALONS DE JEUX DU QUEBEC (AGSJQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.