Certification des résidences privées pour personnes âgées - Des reculs inquiétants

MONTRÉAL, le 20 juin 2012 /CNW Telbec/ - « En analysant le projet de règlement sur la certification des résidences privées pour personnes âgées déposé par la ministre Dominique Vien le 30 mai dernier, nous constatons que le gouvernement du Québec a malheureusement reculé sur certains aspects de sa réforme. Plus particulièrement, nous dénonçons son manque de fermeté à l'égard de l'évaluation de l'état de santé de la clientèle et de la formation du personnel. Nous demandons à la ministre de réviser son projet de règlement », a déclaré Jean-Pierre Ouellet, président du Syndicat québécois des employées et employés de service (FTQ).

Évaluation de la clientèle
Durant l'étude du projet de Loi 16 sur la certification des résidences privées, la ministre Vien avait fait connaître son intention d'obliger les exploitants de ces résidences à proposer, à toutes les personnes désireuses d'aller vivre en résidence, une évaluation de leur autonomie à l'aide d'un outil nommé « Prisma-7 ». Or, dans le projet de règlement publié à la Gazette officielle, cette obligation a été reléguée au statut de simple suggestion.

« Pour nous, il s'agit d'un recul important. Tout en reconnaissant que les personnes âgées ont le droit de refuser de se soumettre à cette évaluation, nous croyons qu'elle devrait tout de même être proposée systématiquement. Il faut savoir qu'une grande proportion des personnes qui vivent en résidences privées souffrent de pertes d'autonomie très importantes et que, trop souvent, ces établissements peinent à leur assurer les soins et services adéquats. Une juste évaluation de leur état physique et cognitif permet de s'assurer qu'elles vivent dans une résidence qui leur garantit la meilleure qualité de vie possible. De plus, cela permettrait au personnel d'être mieux informé des besoins des personnes dont elles prennent soin, ce qui n'est pas le cas actuellement », a ajouté le président.

Formation du personnel
La formation du personnel est véritablement la pierre angulaire de la réforme proposée par la ministre Vien. Tel qu'annoncé, le projet de règlement impose de nouvelles obligations de formation pour toutes les personnes préposées aux bénéficiaires, auxquelles le SQEES-FTQ souscrit entièrement.

Par contre, le syndicat constate avec déception que la ministre Vien a plié devant les pressions des employeurs qui veulent limiter au minimum leurs investissements en cette matière.

En effet, dans l'avant-projet de règlement rendu public en 2011 par le ministère, il était inscrit que les employeurs devaient prendre les mesures nécessaires pour faciliter la formation du personnel. Aujourd'hui, nous constatons que cet article a été retiré. Pourtant, il appartient aux employeurs de s'assurer des compétences de leur personnel. Par exemple, les candidats à la formation doivent minimalement être remplacés durant leur formation.

« Si l'intention du gouvernement est de laisser l'entière et unique responsabilité aux travailleuses et travailleurs d'entreprendre et de compléter les démarches pour se conformer au règlement, nous annonçons déjà l'échec de toute l'opération. Comment croire qu'une préposée aux bénéficiaires qui gagne 10,20 $ de l'heure trouvera le temps et les moyens financiers de compléter une formation sans l'appui de son employeur? », a signalé Jean-Pierre Ouellet.

« Nous mettons beaucoup d'espoir dans ce projet de règlement afin qu'il assure une meilleure qualité de vie et de meilleurs soins aux aînés en hébergement. Par contre, nous sommes inquiets que le point de vue des travailleuses et travailleurs ne soit pas considéré. Les travailleuses et travailleurs en résidences privées sont en première ligne quotidiennement auprès des personnes âgées; il est grand temps de reconnaître leur expertise et la valeur de leur travail », a conclu le président.

Il est possible de prendre connaissance des commentaires du SQEES-FTQ sur le projet de règlement sur la certification des résidences privées pour personnes âgées en suivant le lien suivant : http://www.sqees.ca/secteurActivites/residencesPrivees.asp

Le SQEES-FTQ représente des membres partout au Québec, majoritairement dans le secteur de la santé et des services sociaux. Il est le plus grand syndicat dans le secteur des résidences privées pour personnes âgées. Il est affilié à la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec, la plus grande centrale syndicale québécoise, avec plus d'un demi-million de membres.

SOURCE SYNDICAT QUEBECOIS DES EMPLOYEES ET EMPLOYES DE SERVICE, SECTION LOCALE 298 (FTQ)

Renseignements :

Mélanie Malenfant
Conseillère aux communications
et au développement de projets
SQEES-298 (FTQ)
514.705.0298

Profil de l'entreprise

SYNDICAT QUEBECOIS DES EMPLOYEES ET EMPLOYES DE SERVICE, SECTION LOCALE 298 (FTQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.