Centre principal des médias des Jeux panaméricains et parapanaméricains de 2015 à Toronto dédié au premier journaliste de sport amateur du Canada

TO2015 et le Toronto Star rendent hommage à Randy Starkman

TORONTO, le 2 juill. 2015 /CNW/ - Le Comité d'organisation de Toronto pour les Jeux panaméricains et parapanaméricains de 2015 (TO2015) a honoré la vie et la carrière exceptionnelles du journaliste de sport amateur vétéran Randy Starkman, aujourd'hui, dans le cadre de l'ouverture officielle du Centre principal des médias Randy Starkman des Jeux panaméricains et parapanaméricains de 2015 à Toronto.

TO2015 et le Toronto Star ont rendu tout deux hommage au journaliste décédé, qui a travaillé au Toronto Star pendant plus de deux décennies, et qui aurait été un reporter indispensable dans le cadre des Jeux de cet été.

Pour célébrer l'ouverture officielle du Centre, la famille, les amis et les collègues de M. Starkman ont dévoilé une plaque spéciale afin de l'honorer. Cette plaque, offerte par le Toronto Star, sera suspendue près de l'entrée de la salle de travail du Centre principal de presse pendant les Jeux panaméricains et parapanaméricains.

« Ce serait un euphémisme de dire qu'il convient que le Centre principal de presse pour les Jeux de cet été soit nommé en l'honneur de M. Starkman, déclara Saäd Rafi, directeur général de TO2015. Le Centre servira de quartier général à des centaines de journalistes provenant de l'ensemble des Amériques alors qu'ils couvrent la plus grande compétition multisports de l'histoire du Canada. C'est un moment important et nous sommes honorés de nous assurer que l'héritage de Randy fasse partie de cette histoire. »

Ce lauréat de deux prix au Concours canadien de journalisme a couvert 12 Jeux olympiques et deux Jeux panaméricains en plus d'être très connu comme l'un des principaux experts du Canada et l'un des plus grands champions des athlètes amateurs. M. Starkman est respecté dans le monde du sport canadien pour son ardeur à couvrir le sport amateur et les athlètes. Il a refusé des propositions pour couvrir des secteurs médiatisés, y compris les Maple Leafs, les Raptors et les Blue Jays de Toronto. Les athlètes de partout au Canada savaient qu'il parlerait d'eux de façon honnête, sans jamais déformer ou maquiller les faits.

TO2015 a également dédié un poste de travail à M. Starkman, qui était reconnu pour être le premier journaliste arrivé et le dernier parti des salles de presse des Jeux, ce qui se produisait généralement aux alentours de 2 h. Ce poste de travail contiendra des coupures de presse tirées de son répertoire de travail, un ordinateur portatif qui présentera des vidéos que les visiteurs pourront visionner pendant les Jeux et un bloc‑notes sur lequel journalistes et athlètes pourront rédiger des anecdotes et des souvenirs de M. Starkman et qui sera remis à la famille du journaliste après les Jeux. On remettra également à sa famille un laissez‑passer d'accréditation de TORONTO 2015 en son honneur.

« Des centres de presse comme celui‑ci étaient le second chez‑soi de Randy - son habitat naturel, en quelque sorte », déclara Mary Hynes, la veuve de M. Starkman, qui a couvert des sports avec lui pendant cinq ans avant qu'ils ne se marient. « C'est ici qu'il faisait le travail qu'il aimait et où il renouait des liens avec de nombreux collègues qu'il aimait provenant de partout dans le monde. Je veux simplement remercier tout le monde aux Jeux panaméricains et parapanaméricains qui ont permis de concrétiser cet honneur; c'est la manière parfaite d'honorer Randy. Il aurait adoré. »

Le Centre principal des médias Randy Starkman des Jeux panaméricains et parapanaméricains de 2015 à Toronto sera situé au Parc panaméricain CIBC, l'un des carrefours des Jeux, qui présentera 16 sports différents. Le Centre sera le repère d'environ 1 500 membres de la presse accréditée des Amériques qui viendront à Toronto couvrir les Jeux.

Pour acheter des billets, visitez le site TORONTO2015.org/fr/billets.

Le programme de billets des Jeux panaméricains de 2015 à Toronto vise à être abordable et accessible pour tout le monde en offrant les options suivantes :

Billets intégrés : Chaque billet d'événement ou d'épreuve permettra au détenteur d'utiliser le transport en commun le jour de l'événement ou de l'épreuve.

Prix abordables : Le prix des billets commence à seulement 20 $, avec 75 pour cent des billets coûtant 45 $ et moins.

Billets à moitié prix pour les personnes âgées de moins de 16 ans et de 65 ans et plus : Les billets seront offerts à un rabais de 50 pour cent; le prix de certains commencera à 10 $. Le nombre de billets offerts au rabais est limité, donc il faut se les procurer le plus tôt possible.

Les billets pour les épreuves sportives des Jeux parapanaméricains de 2015 à Toronto varieront de 20 $ à 35 $ pour les adultes, avec un rabais disponible pour les jeunes (moins de 16 ans) et les personnes âgées (65 ans et plus) de 10 $ à 12,50 $, selon l'épreuve. Le nombre de billets offerts au rabais est limité, donc il ne faut pas tarder.

Options simples pour l'achat : Les billets peuvent être achetés en ligne à l'adresse TORONTO2015.org/fr/billets ou par téléphone au 1.855.726.2015 et au 1.949.333.4824 à l'international.

À propos de TO2015

Les Jeux panaméricains de 2015 à Toronto se dérouleront du 10 au 26 juillet et les Jeux parapanaméricains se tiendront du 7 au 15 août. Les Jeux de 2015 à Toronto sont financés par le gouvernement du Canada et la province de l'Ontario, ainsi que par la CIBC, partenaire principal, ainsi que d'autres partenaires et commanditaires.

Le Comité d'organisation de Toronto pour les Jeux panaméricains et parapanaméricains de 2015 (TO2015) est responsable de la gestion et de la présentation des Jeux. Il cherche à réunir les meilleurs athlètes et artistes du monde dans la région du Grand Golden Horseshoe afin de donner aux Ontariennes et aux Ontariens une chance unique de prendre part à l'action et de faire de la région une plaque tournante du sport.

Pour plus d'information au sujet des Jeux, visiter le site TORONTO2015.org ou suivre @TO2015, @TO2015_fr (français) ou @TO2015_es (espagnol).

Page de citations :

Adam van Koeverden, le kayakiste sprinteur le plus décoré du Canada et quadruple médaillé olympique :
« Randy Starkman n'était pas seulement l'une des figures familières de la foule médiatique, il était l'homme que tous les athlètes connaissaient par son nom et l'homme qui connaissait tous les athlètes par leur nom; il connaissait même le nom de tous les parents, et, aussi, le nom des chiens. Randy était notre ami et notre collègue. En fait, il était autant un membre de l'Équipe olympique canadienne que toute personne se trouvant sur la ligne de départ. Il donnait vie à nos histoires, non seulement pendant les Olympiques, non seulement chaque quatre ans, mais chaque jour. Il nous manque terriblement et je pense que c'est merveilleux que le Centre principal des médias porte son nom, quand bien même il détesterait probablement cela. Tu mérites cette reconnaissance, Randy. Alors, accepte‑la! »

Marnie McBean, triple médaillée d'or olympique, aviron, Équipe Canada :
« Je me souviens de Randy avec tant d'affection et il me manque terriblement. C'était un journaliste qui couvrait ma carrière sportive et qui est devenu un ami. Les conversations que j'avais avec lui à propos du sport au Canada me manquent; à propos de mon sport et au sujet du sport des autres. Il connaissait nos résultats, nos points forts et nos points faibles, nos épreuves et nos tribulations, la politique de notre sport et le paysage sportif. Randy a observé et consigné de nombreux faits de nos vies, pendant si longtemps, que lorsque nous nous rencontrions, il avait l'avantage du contexte que de nombreux journalistes qui ‟surgissaient" dans la conversation pour l'occasion n'avaient pas. À l'aide de sa perspective, Randy pouvait remettre en cause un énoncé désinvolte ou tenant du cliché, forçant un athlète à réellement penser à une réponse; il nous gardait dans la réalité. Randy s'intéressait à la façon dont se déroulaient notre entraînement et notre sport lorsque les projecteurs de la compétition s'éteignaient et que les gradins étaient vides. Il se demandait qui nous étions loin du terrain de jeu. Pourquoi était‑ce si important pour nous? La compétition est, en quelque sorte, la partie facile de ce que fait un athlète; c'est le jouet brillant avec lequel nous pouvons jouer après des périodes prolongées de bûchage et de lutte peu glorieuses. Pourquoi était‑ce si important pour lui? Savoir la façon dont on s'était rendu à une compétition rendait les articles qu'il écrivait sur nous lorsqu'il était temps de performer tellement plus fascinants et authentiques. »

Teddy Katz, directeur, Relations avec les médias et porte‑parole principal, TO2015 :
« Les Jeux panaméricains et parapanaméricains de 2015 à Toronto auraient été les Jeux de Randy. Ils ont lieu dans sa localité, avec des athlètes dont il a suivi la carrière et dont il se préoccupait. Randy était toujours quelqu'un que les athlètes et les autres journalistes respectaient en raison de sa passion pour raconter les histoires des grands athlètes de l'ensemble du pays. Alors qu'il se concentrait énormément sur les médailles et sur les médaillés canadiens qui obtenaient une reconnaissance, de nombreux athlètes le voyaient comme le vrai champion. Cet été, les journalistes, les athlètes et les amateurs ressentiront son absence. »

John Cruickshank, éditeur, Toronto Star :
« Randy Starkman a présenté un compte rendu sur la vie, les combats et la carrière des athlètes amateurs pendant plus de 20 ans pour le Star. Il était, sans aucun doute, le meilleur journaliste de sports amateurs au pays. Sa couverture était non seulement axée sur les grands événements internationaux, comme les Jeux panaméricains et les Olympiques, mais aussi sur les années de travail acharné et d'investissement personnel des athlètes amateurs qui désiraient concourir à tous les niveaux de compétition. Nommer le Centre principal des médias en l'honneur de Randy est un moyen fabuleux d'honorer sa carrière et son héritage. »

SOURCE Jeux pan/parapanaméricains de Toronto 2015

Bas de vignette : "Centre principal des médias des Jeux panaméricains et parapanaméricains de 2015 à Toronto dédié au premier journaliste de sport amateur du Canada. (Groupe CNW/Jeux pan/parapanaméricains de Toronto 2015)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20150702_C4958_PHOTO_FR_433246.jpg

Renseignements : Teddy Katz, Directeur, Relations avec les médias et porte‑parole principal, TO2015, 416.957.2117, teddy.katz@toronto2015.org

Profil de l'entreprise

Jeux pan/parapanaméricains de Toronto 2015

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.