Centre jeunesse de Laval - Le gouvernement dévoile le rapport du vérificateur concernant les fugues ayant eu lieu à Laval

QUÉBEC, le 15 mars 2016 /CNW Telbec/ - La ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie et ministre responsable de la région de la Montérégie, madame Lucie Charlebois, accompagnée du ministre des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre de la région de Montréal, monsieur Martin Coiteux, ont dévoilé le rapport du vérificateur indépendant concernant les fugues ayant eu lieu à Laval.  Rappelons que le vérificateur indépendant choisi, M. André Lebon, avait spécifiquement pour mandat de s'assurer que toutes les règles et les procédures d'encadrement du Centre jeunesse de Laval pour éviter les fugues ont été respectées et appliquées comme elles se doivent.

« C'est parce que la situation est sérieuse que j'ai commandé ce rapport et c'est avec une grande ouverture que j'en ai pris connaissance. L'objectif était de disposer de toutes les informations pour évaluer de façon juste et éclairée nos façons de faire actuelles, ainsi que les possibilités d'amélioration. De toute évidence, nous pouvons affirmer que le phénomène des fugues a évolué au cours des dernières années, et que la clientèle s'est complexifiée. Dans les circonstances, force est de constater que nous devons adapter nos pratiques comme le recommande vérificateur, et ce, dans l'ensemble du Québec. J'ajoute que nous avons la volonté de collaboration entre les acteurs concernés et les connaissances pour pouvoir faire évoluer la pratique de manière exemplaire afin d'assurer la sécurité des jeunes », a déclaré la ministre.

De plus, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) considère que plusieurs des recommandations formulées au CISSS de Laval et ses partenaires suprarégionaux, notamment celles portant sur la collaboration intersectorielle, interpellent l'ensemble des CISSS et des CIUSSS du Québec. « Nous allons prendre le temps d'analyser la portée des recommandations et ensuite, revenir avec une stratégie afin d'intégrer celles-ci de manière efficace et coordonnée », a ajouté la ministre Charlebois.

Par ailleurs, les actions annoncées au cours des dernières semaines abondent dans le même sens que les recommandations mises de l'avant dans le rapport. Le rapport met notamment en exergue qu'il faut agir de façon coordonnée et concertée autant en prévention et en protection qu'en poursuites et répression. À ce chapitre, c'est ce que le gouvernement a fait avec le programme Prévention Jeunesse.

En effet, ce nouveau programme, annoncé le 16 février dernier par les ministres Charlebois et Coiteux, se veut un programme de prévention flexible et capable de se déployer rapidement en fonction des régions. Dans le cas de la région de Laval, le projet déployé vise à lutter contre l'exploitation sexuelle et à renforcer la coordination entre les intervenants locaux sur le terrain. Il permet de mieux outiller les partenaires afin d'accroître leur capacité d'échange d'information et de réaction. Au cours des prochaines semaines, le gouvernement ira plus loin dans le but d'accompagner à la fois les organismes communautaires sur le terrain, et également les corps de police dont l'action répressive est efficace mais qui doit toujours être appuyée davantage.

« Le gouvernement est déjà en action en agissant concrètement sur des problématiques touchant nos jeunes. Le virage préventif qu'on effectue présentement au ministère de la Sécurité publique vise notamment à appuyer les initiatives locales sur le terrain dans le but d'agir en amont des problématiques particulières. Parallèlement, il faut également renforcer nos capacités policières, ce que nous sommes en train d'évaluer », a souligné le ministre Coiteux.

Le MSSS travaille d'ailleurs déjà activement sur certaines actions qui répondent aux recommandations du vérificateur, dont sur l'organisation des interventions afin de les adapter aux besoins des jeunes, la recherche de solutions intermédiaires entre l'encadrement intensif et les unités de vie ouverte et la création d'un lieu d'échange afin de diffuser les connaissances et les meilleures pratiques en matière de fugue.

« Notre priorité demeure la sécurité et le bien-être des jeunes, soyez assurés que c'est cet objectif primordial qui guidera l'ensemble de nos travaux et l'ensemble de nos actions », a conclu la ministre.

Pour consulter le rapport de vérification, rendez-vous dans la salle de presse virtuelle du site du MSSS au www.msss.gouv.qc.ca/presse.

 

SOURCE Cabinet de la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie

Renseignements : Bianca Boutin, Attachée de presse de la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie et ministre responsable de la région de la Montérégie, 418 266-7181; Marie-Ève Pelletier, Attachée de presse, Cabinet du ministre des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal, Tél. : 418 643-2112


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.